5 535.26 PTS
+0.00 %
5 537.0
+0.06 %
SBF 120 PTS
4 427.90
-
DAX PTS
13 559.60
-
Dowjones PTS
26 210.81
-0.01 %
6 963.46
+0.00 %
Nikkei PTS
24 029.57
-0.39 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Le Crédit Agricole rattrapé à son tour par des marchés atones durant l'été

| Boursier | 346 | Aucun vote sur cette news

Les trimestriels sont en retrait...

Le Crédit Agricole rattrapé à son tour par des marchés atones durant l'été
Credits Philippe Wojazer / Reuters

Le Crédit Agricole, dernière des banques du CAC40 à publier ses trimestriels, n'a pas échappé aux contreperformances de ses concurrentes dans les activités de marché. Le groupe a été d'autant plus affecté qu'il avait réalisé un troisième trimestre 2016 très dynamique. Le ratio de solidité financière a cependant poursuivi son ascension.

Le produit net bancaire a progressé de 22,4% à 4,57 milliards d'euros, mais sa croissance est ramenée à 3,5% sur un périmètre comparable. Le résultat brut d'exploitation, à 1,672 MdE, bondit de près de 60%. Mais il baisse de -2% en base comparable. La poursuite de la baisse du coût du risque et l'augmentation des résultats des sociétés mises en équivalence permettent au résultat avant impôts de progresser à 1,57 MdE. Le bénéfice net part du groupe s'établit à 1,07 MdE, en nette baisse en glissement annuel compte tenu des plus-values comptabilisées un an plus tôt, et en retrait plus modéré, de -5,2%, sur une base comparable. La baisse est essentiellement due à une charge fiscale plus lourde. Le ratio CET1 non phasé atteint 12%.

Comme ses consoeurs, la banque a été grevée par la baisse des activités de marché. Les revenus sur les marchés de capitaux chutent de -28,3% au 3ème trimestre. Un mouvement exacerbé par une base de comparaison particulièrement élevée, puisque le troisième trimestre 2016 avait été gonflé par les suites du référendum au Royaume Uni. La banque de proximité souffre également de l'environnement de taux bas.

"Sur les neuf premiers mois de l'année, Crédit Agricole SA a réussi à faire aussi bien en résultat publié que sur la même période de l'an dernier, qui avait bénéficié de la plus-value Eurêka de plus d'un milliard d'euros", rappelle le directeur général Philippe Brassac.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/01/2018

Le management devra se montrer économe pour ne pas perdre la note actuelle...

Publié le 24/01/2018

La division paiements de SIX pourrait coûter 2 milliards de francs...

Publié le 24/01/2018

Selon l'Economic Times, l'aciériste a quitté l'appel d'offres...

Publié le 24/01/2018

Le groupe profite de l'avertissement de son rival pour montrer ses muscles...

Publié le 24/01/2018

Un laboratoire spécialisé dans les tests alimentaires...

CONTENUS SPONSORISÉS