5 420.58 PTS
+1.33 %
5 410.5
+1.28 %
SBF 120 PTS
4 324.40
+1.35 %
DAX PTS
13 312.30
+1.59 %
Dowjones PTS
24 805.93
+0.63 %
6 517.37
+0.79 %
Nikkei PTS
22 901.77
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

LafargeHolcim pénalisé par une révision en baisse de ses prévisions de demande

| Boursier | 167 | Aucun vote sur cette news

Les objectifs annuels du cimentier ont été confirmés...

LafargeHolcim pénalisé par une révision en baisse de ses prévisions de demande
Credits Lafarge

LafargeHolcim a publié ce matin des résultats du second trimestre légèrement inférieurs aux attentes au niveau de la croissance de l'activité, mais légèrement supérieurs en matière de marge d'Ebitda. Le management s'estime en bonne voie pour atteindre les objectifs annuels, malgré une révision en baisse de la demande globale.

Le cimentier a enregistré une contraction de près de 6% de son chiffre d'affaires au second trimestre, à 6,85 milliards de francs, mais les ventes auraient progressé de 3,6% sur une base comparable. Dans le même temps, l'Ebitda opérationnel retraité s'établit à 1,73 MdCHF, stable en données publiées mais en progression de 10,1% sur une base comparable. La marge passe ainsi de 23,8% au second trimestre 2016 à 25,3% au second trimestre 2017. Le bénéfice net récurrent s'accroît de 22,7% à 700 MCHF. Le groupe a fait des progrès en génération de trésorerie, puisque le cash-flow libre opérationnel a plus que doublé pour atteindre 174 MCHF.

La demande devrait progresser cette année de 1 à 3% sur les marchés du groupe, qui va pouvoir viser une croissance à deux chiffres de l'Ebitda opérationnel retraité et de plus de 20% du bénéfice par action récurrent. LafargeHolcim espère également afficher un ratio dette nette sur Ebitda opérationnel retraité d'environ deux fois et verser un dividende de 2 CHF par action à ses actionnaires, tout en conservant une notation solide dans la catégorie d'investissement. Le programme de rachat d'actions pourrait de surcroît totaliser 1 MdCHF sur 2017/2018.

Le groupe confirme enfin la nomination de Jan Jenisch en tant que directeur général, avec entrée en fonctions le 1er septembre.

Les chiffres sont mal accueillis en bourse en matinée, avec une action qui perd 2% à 50,98 euros. Les analystes sont déçus par le fléchissement de la demande, puisque le groupe anticipait initialement une hausse de ses marchés comprise entre 2 et 4% sur l'exercice. La faiblesse provient notamment des marchés nigérians et asiatiques.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/12/2017

Un voyage immersif unique à chaque trajet grâce à l'intégration des données de navigation en temps réel...

Publié le 18/12/2017

La décision même de privatiser ADP n'est pas prise, a indiqué une source gouvernementale à l'agence 'Reuters'.

Publié le 18/12/2017

En 2017, Cibox a renforcé ses positions sur ses marchés stratégiques

Publié le 18/12/2017

  Paris, le 18 décembre 2017, 20h   Transfert du contrat de liquidité de la société KEPLER CHEUVREUX à PORTZAMPARC Société de Bourse     AdUX (Code ISIN : FR0012821890…

Publié le 18/12/2017

OneOS6 gère des services physiques ou virtuels, voix et données, en fournissant à la fois des PNF...

CONTENUS SPONSORISÉS