En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 853.95 PTS
-
4 832.00
-
SBF 120 PTS
3 852.26
-
DAX PTS
12 557.64
-
Dow Jones PTS
28 210.82
-0.35 %
11 665.37
-0.11 %
1.184
-0.14 %

La Française de l'Énergie : léger bénéfice en 2020

| Boursier | 158 | 5 par 1 internautes

La Française de l'Énergie a publié ses comptes annuels au 30 juin 2020...

La Française de l'Énergie : léger bénéfice en 2020

La Française de l'Énergie a publié ses comptes annuels au 30 juin 2020. Durant l'exercice 2019/2020, La Française de l'Énergie a maintenu sa production à ses meilleurs niveaux au plus haut de la crise et a par conséquent enregistré une augmentation significative de ses volumes de production de gaz (+24%) et d'électricité verte (+35%) par rapport à l'an passé. Cela a permis au groupe de maintenir un chiffre d'affaires à 7,9 ME malgré la chute des prix du gaz (-44% en 1 an) et de l'électricité en Belgique (-6%) suite au ralentissement économique mondial. Ces baisses de prix conjoncturelles pèsent pour 1,7 ME sur les revenus annuels du groupe, ce dernier étant toujours en attente de la reconnaissance et de la valorisation des certificats verts associés à son activité en Wallonie pour un montant de plus de 1,4 ME sur l'exercice écoulé.

Cependant, la bonne maîtrise des charges opérationnelles a permis de baisser de 20% le coût de production du MWh du Groupe par rapport à l'exercice précédent et d'afficher un niveau d'EBITDA solide à 1,06 ME en dépit du manque à gagner sur la période. Ainsi, à périmètre comparable (hors éléments non récurrents enregistrés en 20191), l'EBITDA reste stable par rapport à l'an passé. Le résultat opérationnel se porte quant à lui à -143 KE et intègre la charge d'amortissement liée à la mise en service des moteurs électriques sur le site d'Avion et des nouvelles cogénérations sur le site d'Anderlues en 2019. Le résultat net part du groupe ressort positif à 109 KE suite à l'activation de déficits reportables (753 KE).

La Française de l'Énergie confirme sa capacité à générer des flux opérationnels positifs (+797 KE sur l'exercice) et voit sa trésorerie se renforcer au travers de deux emprunts (Bpifrance Financement de 1,3 ME et Triodos Bank de 4,2 ME) venant refinancer les investissements de 2019 initialement financés en fonds propres, et d'un Prêt Garanti par l'Etat (1,6 ME).

A fin juin 2020, le groupe affiche une trésorerie de 3,8 ME et conserve intacte sa capacité d'investissement avec un ratio endettement net/fonds propres de 29%.

Le groupe a continué une politique soutenue d'investissements sur l'exercice pour près de 3 ME et a maintenu durant la période son calendrier de développement en poursuivant au plus fort de la crise, les travaux sur ses différents sites. Dans le Grand-Est, le plus grand parc solaire thermique de France adossé à un réseau de chaleur urbain, réalisé en partenariat avec la régie Énes et soutenu par l'ADEME, entrera en production d'ici la fin du mois d'octobre pour produire annuellement 2.610 MWh soit la quasi-totalité des besoins estivaux du réseau de chaleur.

De même, les travaux sur le futur site de Béthune n'ont subi aucune interruption afin de maintenir une livraison du gaz, de l'électricité et de la chaleur verte au 1ier janvier 2021 conformément au calendrier fixé. Ce projet de vente d'énergies en circuit court à des prix sécurisés sur le long terme, apportera plus de 2 ME de revenus annuels garantis.

Par ailleurs, la Française de l'Énergie confirme le déploiement sur ses sites existants de 7,5 MW supplémentaires en France et en Belgique d'ici la fin de l'exercice 2021 (3 MW dans les Hauts-de-France et 4,5 MW en Wallonie).

Le projet lorrain vient également de franchir une nouvelle étape importante avec la finalisation de l'enquête publique ce mardi 13 octobre. Le groupe a également lancé une étude sur la valorisation de ses réserves de gaz de charbon en Lorraine sous forme d'hydrogène décarboné (hydrogène bleu). La Française de l'Énergie qui conserve la pleine maîtrise de son calendrier de développement, souhaite ainsi étudier toutes les possibilités qui s'offrent à lui afin d'opter pour la solution la plus créatrice de valeur pour le groupe et ses actionnaires.

Fort d'une capacité de financement intacte, de nouveaux revenus sécurisés dès 2021 et de relais de croissance bien engagés, LFDE "confirme son ambition d'atteindre un chiffre d'affaires annualisé de 35 ME et une marge sur EBITDA supérieure à 45% d'ici fin 2022".

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Suivez la tendance avec
Nicolas PAGNIEZ,

du lundi au vendredi à 9h55, 12h30, 14h55 et 18h30 sur

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/10/2020

Rassemblant des millions de joueurs, Ubisoft Connect est l'interface universelle pour se connecter avec des amis ou participer à des événements et des activités liés aux jeux...

Publié le 21/10/2020

Les premiers résultats de cette étude d'Onxeo sont attendus début 2021...

Publié le 21/10/2020

Les produits Cast fournissent des données inédites sur l'état structure000

Publié le 21/10/2020

Les concours bancaires utilisés par Courtois dans les comptes consolidés s'élèvent au 30 septembre à 5,38 ME...

Publié le 21/10/2020

Grâce à sa solidité financière, Lisi maintient également intactes ses ambitions stratégiques de croissance à moyen et long terme...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne