En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 825.88 PTS
-0.57 %
4 819.0
-0.56 %
SBF 120 PTS
3 836.07
-0.56 %
DAX PTS
10 815.13
-0.47 %
Dowjones PTS
24 100.51
-2.02 %
6 594.96
+0.00 %
1.134
+0.33 %

La Française de l'Énergie : des réserves prouvées de 1,78 milliard de m3 de gaz en Moselle

| Boursier | 192 | 4 par 1 internautes

En nette augmentation par rapport à la dernière certification réalisée en 2016.

La Française de l'Énergie : des réserves prouvées de 1,78 milliard de m3 de gaz en Moselle
Credits LFDE

La Française de l'Énergie fait état affiche ce mardi de réserves de gaz en Moselle en augmentation très significative après la nouvelle certification réalisée par MHA Petroleum Consultants, spécialiste mondialement reconnu dans la certification des ressources de type gaz de charbon.

Les réserves prouvées 1P, qui désignent les quantités de gaz dont les chances de récupération et de rentabilisation sont d'au moins 90%, ont été multipliées par 11 par rapport à la dernière certification réalisée en 2016.

Véritables actifs du Groupe, ces réserves 1P s'inscrivent désormais à 1,78 milliard de m3 de gaz. Cette très importante augmentation des réserves prouvées se réalise alors même que la société finalise son test de production sur le site de Lachambre.

De même, les réserves probables 2P et possibles 3P ont significativement progressé, portant les nouvelles réserves certifiées (1P, 2P et 3P) de LFDE dans le Grand Est à 6,7 milliards de m3 de gaz au total, en augmentation de 122% par rapport à 2016; ces réserves représentent une rentabilité nette estimée à plus de 161 millions d'euros sur la durée de la concession. La totalité des réserves certifiées en 2018 se situe dans le périmètre de la demande de concession jusqu'en 2040, déposée le 28 novembre dernier.

Ces chiffres sont à mettre en perspective avec la production actuelle qui s'établit à près de 60 millions de m3 par an pour un chiffre d'affaires proche de 7 millions d'euros, ce qui lui ouvre des perspectives de croissance considérables.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/12/2018

COMMUNIQUE DE PRESSE                                                             Paris, le 17 Décembre…

Publié le 17/12/2018

Ingenico (-6,45% à 53,68 euros) affiche l’une des plus fortes baisses de l’indice SBF 120, le spécialiste des transactions sécurisées ayant fermé la porte à un rapprochement avec les…

Publié le 17/12/2018

Boeing a livré ce week-end à la compagnie Air China un appareil 737 MAX. L’assemblage de l’appareil a été finalisé sur le site de Zhoushan, situé dans l’est de la Chine. Une première.…

Publié le 17/12/2018

D'un point de vue graphique, le titre est sous pression après avoir stoppé son rebond technique aux environs du niveau de résistance majeur des 37.54 euros. Du côté des indicateurs techniques, le…

Publié le 17/12/2018

Compte tenu des bons résultats de 2CRSi en 2018, une prime a été décidée pour tous les salariés du groupe en France. Pour les salariés ayant un salaire annuel brut inférieur à 25 000 euros,…