5 281.58 PTS
+1.13 %
5 278.5
+1.14 %
SBF 120 PTS
4 231.68
+1.11 %
DAX PTS
12 451.96
+0.86 %
Dowjones PTS
25 219.38
+0.08 %
6 770.66
-0.36 %
Nikkei PTS
21 720.25
+1.19 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

La bourse salue des comptes de Schneider, qui rachète ASCO

| Boursier | 274 | Aucun vote sur cette news

Les prévisions ont été relevées...

La bourse salue des comptes de Schneider, qui rachète ASCO
Credits Schneider

Les résultats semestriels de Schneider ont repris la pente ascendante, avec un chiffre d'affaires en progression organique de 2,7% à 12,17 milliards d'euros, et un Ebita ajusté en progression de 7% à 1,72 MdE, qui marque une marge de 14,1% contre 13,5% un an plus tôt. Le bénéfice net part du groupe s'apprécie de 18% à 958 ME et le cash-flow libre de 15% à 501 ME. L'environnement porteur devrait perdure sur les principaux marchés, ce qui permet de réviser en hausse les objectifs. La croissance organique sera ainsi comprise entre 3 et 4% hors activité Infrastructure. Dans ce segment, la priorité reste l'amélioration de la marge. La sélectivité des projets devrait s'achever en 2017, avec un impact attendu d'environ -4% sur le chiffre d'affaires de l'activité. Hors sélectivité, pour l'activité Infrastructure, le groupe s'attend désormais à une croissance organique faible à un chiffre. Quant à la marge d'Ebita ajusté, le management vise désormais le haut de la fourchette de la prévision de hausse initiale, +20 à +50 points de base. L'évolution du change ces dernières semaines laisse penser que l'impact sera de -10 et -20 points de base.

En parallèle, le groupe français a annoncé l'acquisition de l'américain ASCO Power Technologies pour 1,25 milliard de dollars (environ 1,07 MdE). Ce spécialiste des Commutateurs de Transfert Automatique vient renforcer la plateforme EcoStruxure Power de Schneider Electric sur des marchés et segments clés. Forte de 2.000 employés, elle a réalisé en 2016 un chiffre d'affaires de 468 M$ avec 23% de marge d'Ebitda ajusté. La transaction remplit les critères de rentabilité du groupe, avec une contribution positive au BPA ajusté dès la première année et avec un retour sur capitaux employés supérieur au coût moyen pondéré du capital au-delà de la troisième année suivant la clôture de la transaction.

De bonnes nouvelles qui dopent le titre en matinée : +4,6% à 69,11 euros, dans de beaux volumes. Plusieurs bureaux d'études avaient annoncé récemment que Schneider serait sans doute l'un des bénéficiaires de la bonne dynamique européenne. Ce matin, JP Morgan a réitéré sa recommandation "surpondérer" en visant 72 euros, tandis que Kepler Cheuvreux est à l'achat, avec un objectif de cours 76 euros.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/02/2018

SOFRAGI Société Française de Gestion et d'Investissement   SA au  Capital de 3.100.000 euros Siège Social : 37, avenue des Champs Elysées - 75008…

Publié le 16/02/2018

      CASINO, GUICHARD-PERRACHON Société anonyme au capital de 169 825 403,88 EUR Siège social : 1, Cours Antoine Guichard 42000…

Publié le 16/02/2018

SOCIÉTÉ INDUSTRIELLE ET FINANCIÈRE DE L'ARTOIS   COMMUNIQUÉ DE PRESSE   Chiffre d'affaires 2017 Le 16 février 2018 …

Publié le 16/02/2018

      Bilan semestriel du contrat de liquidité GAUMONT contracté avec la société EXANE BNP PARIBAS   Neuilly-sur-Seine, le 16 février…

Publié le 16/02/2018

Prismaflex International a levé 1,8 million d'euros auprès d'un nombre restreint d'investisseurs institutionnels français dans le cadre d'une augmentation de capital avec suppression du droit…

CONTENUS SPONSORISÉS