Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 291.08 PTS
+0.91 %
6 222.00
+0.9 %
SBF 120 PTS
4 947.91
+0.84 %
DAX PTS
15 451.54
+1.29 %
Dow Jones PTS
34 164.76
+0.38 %
14 021.84
-0.03 %
1.198
+0.11 %

Innate Pharma : au 31/12, le montant de la trésorerie et des équivalents s'élevaient à 190,6 ME

| Boursier | 365 | Aucun vote sur cette news

Innate Pharma SA annonce aujourd'hui ses résultats financiers consolidés au 31 décembre 2020...

Innate Pharma : au 31/12, le montant de la trésorerie et des équivalents s'élevaient à 190,6 ME

Innate Pharma SA annonce aujourd'hui ses résultats financiers consolidés au 31 décembre 2020. Les comptes consolidés sont joints au présent communiqué.
Les dépenses de recherche et développement ont diminué de 20,2 millions d'euros, ou 25,7%, à 58,6 millions d'euros pour l'exercice 2020, comparé à un montant de 78,8 millions d'euros pour l'exercice 2019. Les dépenses de 'R&D' représentent respectivement 65,2% et 75,3% des charges opérationnelles des exercices 2020 et 2019.
Cela inclut les dépenses de 'R&D' directes (coûts de sous-traitance et consommables), dépréciations et amortissements ainsi que les frais de personnel. Les dépenses de recherche et développement directes ont diminué de 16,4 million d'euros, ou 37%, à 28 millions d'euros pour l'exercice 2020, comparé à un montant de 44,4 millions d'euros pour l'exercice 2019. Cette diminution s'explique principalement par une baisse des dépenses liées à Lumoxiti (achèvement en 2019 de certains travaux relatifs à la soumission réglementaire en Europe) et à IPH5201 et IPH5301 (achèvement de certains travaux précliniques).

Les dépenses de personnel et autres dépenses affectées à la recherche et développement ont diminué de 3,8 millions d'euros, soit 11,1%, pour atteindre 30,6 millions d'euros pour l'exercice 2020, comparé à un montant de 34,4 millions d'euros pour l'exercice 2019. Cette baisse est principalement due à la diminution de 3,5 millions d'euros des amortissements et dépréciation relatifs aux droits monalizumab (allongement de l'horizon d'amortissement suite à l'achèvement d'une cohorte courant 2020) et des droits IPH5201 (amortissement intégral au 31 décembre 2020).

Frais généraux et commerciaux

Les frais généraux et commerciaux ont augmenté de 5,4 millions d'euros, ou 21,1%, à 31,2 millions d'euros pour l'exercice clos le 31 décembre 2020, contre 25,8 millions d'euros pour l'exercice clos le 31 décembre 2019. Les frais généraux ont représenté respectivement au total 34,8% et 24,7% du total des charges opérationnelles nettes des exercices 2020 et 2019.

Les dépenses de personnel (incluant les paiements en action) incluent les rémunérations versées à nos salariés et consultants et sont en hausse de 2,1 millions d'euros, ou 20,3%, à 12,7 millions d'euros pour l'exercice 2020, à comparer à un montant de 10,6 millions d'euros pour l'exercice 2019. Cette augmentation résulte principalement de l'effet année pleine des coûts de personnel liés à notre filiale américaine, incluant le personnel affecté à la commercialisation de Lumoxiti. Cette augmentation des salaires et traitements est partiellement compensée par la baisse des paiements en actions de 1,2 millions d'euros.

Les frais généraux et commerciaux comprennent également les honoraires non scientifiques et conseil qui se composent essentiellement des honoraires de commissariat aux comptes d'expertise-comptable, juridiques et de recrutement. Le poste a augmenté de 0,7 millions d'euros, ou 8,2%, à 9,1 millions d'euros pour l'exercice 2020, à comparer à un montant de 8,4 millions d'euros pour l'exercice 2019. Cette hausse résulte principalement des frais engagés pour la commercialisation de Lumoxiti et le fonctionnement de notre filiale américaine jusqu'à la décision de retour des droits à AstraZeneca fin 2020.

Les autres dépenses sont liées à la propriété intellectuelle, aux coûts d'entretien de l'équipement des laboratoires et de nos locaux, aux amortissements et dépréciations et autres frais généraux et administratifs et commerciaux. Elles comprennent notamment les frais d'assurance, qui ont augmenté suite à la cotation de la Société aux États-Unis en octobre 2019.

Produit (charge) net(te) provenant d'accords de distribution

Lorsque des ventes de produits sont effectuées par le partenaire pharmaceutique dans le cadre d'accords de collaboration ou de transition, la Société est amenée à déterminer si le partenaire effectue la vente des produits en tant qu'agent ou principal. La Société a conclu qu'AstraZeneca agit en tant que principal dans le cadre de la production et de la commercialisation de Lumoxiti jusqu'au 30 septembre 2020. En conséquence et jusqu'à cette date, le gain ou la perte global(e) reçu ou payée de/à AstraZeneca dans le cadre des activités de commercialisation de Lumoxiti est présenté(e) sur une ligne spécifique du compte de résultat d'Innate Pharma. Ce montant n'inclut pas les coûts de recherche et développement qui sont comptabilisés en charges opérationnelles R&D.

La société a comptabilisé un bénéfice net de 0,9 millions d'euros au titre du contrat de licence de Lumoxiti pour l'exercice 2020 couvrant les trois premiers trimestres de l'exercice, à comparer à une perte nette de 8,2 million d'euros pour l'exercice 2019, correspondant au chiffre d'affaires résultant des ventes de Lumoxiti sur la période, déduction faite des frais administratifs et de production associés, incombant à la Société suite à la mise en vente aux États-Unis.

Au 31 décembre 2020, suite à la fin de la période de transition relative à la commercialisation de Lumoxiti aux Etats-Unis en date du 30 septembre 2020, la Société a comptabilisé pour le quatrième trimestre des ventes nettes Lumoxiti pour un montant de 0,7 millions d'euros.

Dépréciation des actifs incorporels

Au 31 décembre 2020, la dépréciation des actifs incorporels est liée à la dépréciation intégrale des droits de Lumoxiti pour un montant de 43,5 millions d'euros, suite à la décision de la Société de retourner les droits de commercialisation de Lumoxiti aux États-Unis et dans l'UE à AstraZeneca.

Le résultat financier s'est traduit par une perte nette de 1,9 millions d'euros en 2020 contre un gain net de 6,3 millions d'euros en 2019. Cette évolution résulte principalement de la variation de juste valeur de certains instruments financiers (perte nette de 0,6 millions d'euros en 2020 contre un gain de 4,1 millions d'euros en 2019) et d'une perte de change nette de 1,5 millions d'euros en 2020 contre un gain de change net de 0,8 millions d'euros en 2019.

Au 31 décembre 2020, le montant de la trésorerie, des équivalents de trésorerie et des actifs financiers courants et non courants détenus par la société s'élevait à 190,6 millions d'euros contre 255,9 millions d'euros au 31 décembre 2019. La trésorerie nette au 31 décembre 2020 (trésorerie, équivalents de trésorerie et actifs financiers courants moins passifs financiers courants) s'élevait à 149,5 millions d'euros (216,7 millions d'euros au 31 décembre 2019).

Les autres éléments clés du bilan au 31 décembre 2020 sont :

Des passifs de contrat de 44,0 millions d'euros (dont 31,5 millions d'euros comptabilisés en 'Passifs de contrat - non courant') et des dettes sur collaboration de 46,7 millions d'euros (dont 44,9 millions d'euros comptabilisés en 'Dettes sur collaboration - non courante') correspondant à la partie du paiement initial reçu d'AstraZeneca non encore reconnue en résultat ou utilisée dans le cadre du co-financement du programme monalizumab avec AstraZeneca, incluant l'essai INTERLINK-1 de Phase 3 ;
Des passifs de contrats de 17,4 millions d'euros pour le paiement relatif aux molécules précliniques, classé en intégralité comme 'Passifs de contrats non courants' ;
Des immobilisations incorporelles d'une valeur nette comptable de 46,3 millions d'euros, correspondant principalement aux droits et licences relatifs à l'acquisition des droits monalizumab, IPH5201, avdoralimab (97,0 millions d'euros au 31 décembre 2019). La variation du poste s'explique principalement par la dépréciation intégrale des droits Lumoxiti pour un montant de 47,2 millions d'euros, suite à la décision de la Société de retourner les droits de commercialisation de Lumoxiti aux États-Unis et dans l'UE à AstraZeneca ;
Une créance non-courante de 29,9 millions d'euros sur l'État français au titre du crédit d'impôt recherche pour les exercices 2019 et 2020 ;
Des capitaux propres s'élevant à 156,0 millions d'euros, incluant la perte nette de la période de 64,0 millions d'euros ;
Des dettes financières s'élevant à 19,1 millions d'euros (18,7 millions d'euros au 31 décembre 2019).

Au 31 décembre 2020, la diminution nette de trésorerie et équivalents de trésorerie a atteint 66,1 millions d'euros, à comparer à une augmentation nette de trésorerie et équivalents de trésorerie de 50,6 millions d'euros au 31 décembre 2019.

Laure-Hélène Mercier, Vice-président exécutif, Directeur financier et membre du Directoire, quitte ses fonctions après avoir accompagné la Société pendant 14 années de développement, comprenant une introduction en bourse aux Etats-Unis. Frédéric Lombard rejoindra la Société en tant que Directeur financier le 1er avril 2021. M. Lombard apporte plus de 20 ans d'expérience à des postes financiers dans le secteur pharmaceutique. Il a notamment occupé des postes à responsabilités chez Ipsen, AstraZeneca et Novartis. Mme Mercier restera au sein de la Société jusqu'à la fin de l'année afin d'assurer la transition des responsabilités.

Passifs éventuels

A la date du présent communiqué de presse, les discussions sur l'accord de transition sont en cours avec AstraZeneca, notamment sur le calendrier et les coûts, notamment sur le partage de certains coûts de fabrication dont le montant maximum estimé pourrait atteindre 12,8 millions de dollars.

"En 2020, nous avons pris la décision stratégique de remettre la priorité de nos investissements sur notre portefeuille de R&D, nous permettant de recentrer nos ressources et renforcer notre portefeuille clinique" commente Mondher Mahjoubi, Président du Directoire d'Innate Pharma. "Notre priorité est de faire avancer le programme de développement clinique de notre candidat propriétaire le plus avancé, lacutamab, et de tirer profit de notre format d'anticorps multispécifique propriétaire pour développer des médicaments innovants pour les patients et apporter de la valeur à long terme à nos actionnaires."

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/04/2021

FAURECIAL'équipementier automobile publiera (avant Bourse) son chiffre d'affaires du premier trimestre.GTTLe groupe spécialisée dans la conception de systèmes de confinement à membranes pour le…

Publié le 16/04/2021

10h00 en zone euroBalance des paiements courants en févriersource : AOF

Publié le 16/04/2021

Dernière grande banque américaine à présenter ses comptes trimestriels, Morgan Stanley a surpassé les attentes, mais cède pourtant 0,74% à 80,22 dollars. Les investisseurs n'ont en effet pas…

Publié le 16/04/2021

Iliad a un nouveau Directeur Général Délégué...

Publié le 16/04/2021

Avec des gains élevés à la clé...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne