En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 550.55 PTS
-0.38 %
5 555.00
-0.30 %
SBF 120 PTS
4 373.74
-0.39 %
DAX PTS
12 227.85
-0.92 %
Dowjones PTS
27 222.97
+0.01 %
7 904.13
+0.19 %
1.127
+0.43 %

GEA : dégradation des comptes

| Boursier | 125 | Aucun vote sur cette news

Le Conseil de surveillance de GEA a examiné les comptes semestriels au 31 mars 2019 établis selon les règles et principes comptables français et...

GEA : dégradation des comptes
Credits Reuters

Le Conseil de surveillance de GEA a examiné les comptes semestriels au 31 mars 2019 établis selon les règles et principes comptables français et arrêtés par le Directoire. Au cours du premier semestre la production ressort en recul à 16,85 ME, contre 23,15 ME au 31 mars 2018, avec une relative stabilisation du niveau d'activité en France (-4%) après plusieurs années de baisses significatives. L'activité à l'exportation a connu pour sa part une baisse importante (-27%) après la très forte progression enregistrée l'an dernier (+82%). Elle représente néanmoins encore près de 57% des facturations. Le taux de marge brute progresse fortement au premier semestre sous l'effet du dénouement simultanée non récurent de plusieurs contrats à l'international.

Malgré une bonne maîtrise des coûts de personnel, le recours plus important à la sous-traitance et à l'intérim ainsi que le maintien de coûts fixes importants dans un contexte de baisse de niveau d'activité n'ont toutefois pas permis de maintenir le taux de marge d'exploitation qui s'inscrit en retrait à 16,4%, contre 17,2% un an auparavant. Dans un environnement difficile de baisse continue des taux d'intérêts appelé à perdurer le résultat financier, constitué pour l'essentiel de la rémunération de la trésorerie de l'entreprise, ressort en baisse à 0,32 ME contre 0,64 ME un an auparavant.

Le résultat net s'établit à 2,35 ME, contre 3,27 ME au 31/03/2018. Il vient renforcer une structure financière saine caractérisée par 79,7 ME de fonds propres (contre 77 ME au 31/03/2018), une trésorerie nette de 72,5 ME (81,3 ME au 31/03/2018 et 75 ME au 30/09/18) et une absence totale d'endettement.

Le carnet de commandes fermes, exporté à 63%, s'élevait au 31 mars 2019 à 38 ME, contre 46,8 ME au 31/03/2018 et 37 ME au 30/09/18.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/07/2019

Pour optimiser la mise en oeuvre du plan stratégique du Groupe, Gérard Brémond et Olivier Brémond décident de l'évolution de la gouvernance du Groupe...

Publié le 18/07/2019

Changement de dénomination en cours...

Publié le 18/07/2019

Cette situation de trésorerie n'intègre pas un prêt de 400 kE...

Publié le 18/07/2019

Gecina anticipe maintenant que le RRN part du Groupe par action devrait s'inscrire en 2019 en hausse de plus de +3%...