En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 382.66 PTS
-0.80 %
5 378.00
-0.66 %
SBF 120 PTS
4 261.07
-0.88 %
DAX PTS
11 603.89
-1.57 %
Dowjones PTS
25 717.74
-0.66 %
7 333.81
-0.21 %
1.135
-0.00 %

Fromageries Bel : le résultat net part du groupe s'élève à 96 ME

| Boursier | 133 | 4 par 1 internautes

Pénalisé par un fort effet change négatif de 83 millions d'euros, le chiffre d'affaires 2018 du Groupe s'inscrit en léger retrait nominal de -1% par...

Fromageries Bel : le résultat net part du groupe s'élève à 96 ME

Pénalisé par un fort effet change négatif de 83 millions d'euros, le chiffre d'affaires 2018 du Groupe Bel s'inscrit en léger retrait nominal de -1% par rapport à l'exercice 2017, mais enregistre une croissance organique de +1,5%.

Le résultat opérationnel du Groupe baisse de 25,7% à 160 millions d'euros. Cette baisse s'inscrit dans un contexte de taux de change défavorables et de hausse des prix des matières premières que le Groupe n'a pas toujours été en mesure de compenser par des augmentations de prix, en raison de la contraction du pouvoir d'achat des consommateurs dans de nombreux pays où il opère.

En outre, les coûts liés à la mise en oeuvre au plan mondial du plan de transformation annoncé le 20 septembre 2018 ont été enregistrés dans les comptes arrêtés au 31 décembre 2018 pour 29 millions d'euros. Dans cet environnement, malgré les premiers efforts d'optimisation des investissements publipromotionnels et des frais généraux, la marge opérationnelle s'est contractée.

Le résultat financier de l'exercice 2018 s'établit à -30 millions d'euros, contre -37 millions d'euros en 2017, et reflète essentiellement la variation des effets de change entre les deux périodes. L'application de la norme IFRS16 - contrats de location - au 1er janvier 2018 n'a pas d'impact significatif sur le résultat financier du Groupe.

Le Groupe enregistre une charge d'impôt de -29 millions d'euros au titre de l'exercice 2018, contre un produit net +8 millions d'euros en 2017. Le Groupe avait en effet enregistré en 2017 les effets positifs attendus dans les années futures des baisses de taux d'impôts dans divers pays où il opère, en France et aux Etats-Unis en particulier.

Le résultat net part du Groupe de l'exercice 2018 s'élève à 96 millions d'euros, contre 180 millions d'euros en 2017.

Contexte difficile

L'activité du Groupe a été pénalisée en Europe par le contexte difficile dans lequel opère le secteur de la distribution, défavorable au déploiement des plans d'activation des marques du Groupe, à la fois dans le segment fromager et le segment fruitier. Dans cette zone, les hausses de tarif ont été modérées et n'ont pas permis de compenser la forte augmentation des prix des matières premières laitières et fruitières. Malgré le bon développement des produits de snacking et l'optimisation des investissements publi-promotionnels, le résultat opérationnel de la zone s'affiche en retrait de -21,1%.

Les marchés des zones Amériques, Asie-Pacifique confirment leur dynamique de développement et l'adéquation de l'offre produits du Groupe à la demande des consommateurs. Le chiffre d'affaires de la zone affiche une croissance organique de +6,2% alors que les hausses de prix de vente ont été modérées. Le résultat opérationnel de la zone progresse de +7,3% malgré les effets de change globalement négatifs.

Au Moyen-Orient, Grande Afrique le Groupe reconquiert des parts de marché et continue d'adapter son offre au pouvoir d'achat des consommateurs, dans un contexte de contraction des marchés fromagers et de baisse de la consommation. Le prix élevé des matières premières laitières et la dévaluation des devises dans ces marchés pèsent sur la marge opérationnelle qui s'inscrit en baisse de 27 millions d'euros en 2018.

La structure financière du Groupe reste solide : les capitaux propres totaux s'établissent à 1.740 millions d'euros au 31 décembre 2018 contre 1.714 millions au 31 décembre 2017, et la dette financière nette, hors dette de droits d'usage liée à l'application de la norme IFRS 16, s'inscrit à 654 millions d'euros en fin de période, contre 632 millions au 31 décembre 2017.

Dividendes

Le Conseil d'administration du 13 mars 2019 a proposé la distribution d'un dividende de 4,95 euros par action qui sera détaché le 24 mai et versé le 28 mai 2019, après approbation par l'Assemblée générale annuelle convoquée pour le mercredi 22 mai prochain.

Perspectives 2019

L'année 2019 débute dans un environnement incertain avec des devises toujours volatiles et des prix de matières premières qui restent à des niveaux élevés.

Bel poursuit en Europe son action pour le développement d'une filière laitière plus durable, et a renouvelé en décembre 2018 un accord inédit avec ses principaux producteurs français visant à leur offrir des perspectives et une visibilité contractuelle de plus long terme, ainsi qu'une revalorisation significative des productions laitières. Les distributeurs français s'associent désormais à cette démarche, ouvrant ainsi une nouvelle voie dans le dialogue des relations commerciales. Le Groupe reste convaincu de la nécessaire construction d'un modèle responsabilisant l'ensemble des acteurs de la chaîne de valeur, du producteur au consommateur.

En 2019, le Groupe poursuivra ses travaux de transformation, avec l'objectif de réduire ses coûts à hauteur de 120 millions d'euros d'ici 2020, en gagnant en productivité et en optimisant ses investissements publicitaires et de promotions, afin de réinvestir ces économies à hauteur de 40 millions d'euros pour soutenir l'accélération de sa croissance. En avril 2019 Bel mettra en place une nouvelle
organisation pour réussir cette transformation ; elle s'articule autour de deux segments : les marchés matures et les territoires de croissance.

Dans l'ensemble de ses géographies, le Groupe entend poursuivre sa croissance et gagner des parts de marché, en particulier dans les zones où le "snacking" se développe...

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 15 avril 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/03/2019

En 2018, Invibes a réalisé un chiffre d'affaires de 6,1 ME en hausse de 56,5%, reflétant la poursuite de l'expansion internationale et le lancement de...

Publié le 20/03/2019

En 2018, le résultat net part du groupe d’Aubay s’est élevé à 27,3 millions d’euros, en croissance de 14,2%. Il marque un nouveau plus haut niveau historique de résultat. Le résultat…

Publié le 20/03/2019

Lanson-BCC enregistre en 2018 un résultat net de 12,69 millions d'euros, en progression de 8,9%. Malgré une ambiance défavorable en France et au Royaume-Uni - de longue date les deux premiers…

Publié le 20/03/2019

Le contrat entre Roche Pharma France et Voluntis visait le développement et la distribution de la solution ZEMY dans le cancer du sein

Publié le 20/03/2019

La Compagnie des Alpes a réalisé l’acquisition de 100% des parts de Familypark, le 1er parc de loisirs autrichien. « Situé dans la région touristique du lac de Neusiedl à moins d’une heure…