Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
7 233.94 PTS
+0.94 %
7 215.50
+0.59 %
SBF 120 PTS
5 548.35
+0.9 %
DAX PTS
15 476.43
-0.21 %
Dow Jones PTS
33 926.01
-0.38 %
12 573.36
-1.79 %
1.078
-0.08 %

Figeac Aero : le résultat net part du groupe retraité du 1er semestre ressort à +5,6 ME

| Boursier | 289 | Aucun vote sur cette news

Le Groupe FIGEAC AÉRO, partenaire de référence des grands industriels de l'aéronautique, annonce ce jour ses résultats semestriels 2022/23 provisoires...

Figeac Aero : le résultat net part du groupe retraité du 1er semestre ressort à +5,6 ME

Le Groupe FIGEAC AÉRO, partenaire de référence des grands industriels de l'aéronautique, annonce ce jour ses résultats semestriels 2022/23 provisoires clos le 30 septembre 2022, en cours d'audit. Les comptes seront arrêtés par le Conseil d'Administration qui se tiendra le 12 janvier 2023.
Au titre du 1er semestre 2022/23, le Groupe a enregistré un chiffre d'affaires de 150,3 ME en progression de +25,4% (+17,6% à périmètre et taux de change constants) dans un contexte caractérisé par la pénurie de main d'oeuvre. L'amélioration séquentielle constatée sur l'exercice précédent se confirme par les montées en cadences chez les principaux clients donneurs d'ordres et un trafic aérien proche du niveau d'avant crise.

Ainsi, la division Aérostructures qui représente 82,2% du chiffre d'affaires du Groupe à 123,6 ME tire la croissance globale (+26,1% en publié et +17,6% à pcc) et les autres activités affichent un chiffre d'affaires de 26,7 ME (+22,1% en publié et +17,5% à pcc).

Résistance de la marge d'EBITDA courant dans un contexte inflationniste

Malgré un contexte économique moins favorable, marqué par de fortes tensions inflationnistes sur les approvisionnements et les coûts de production, l'EBITDA courant du 1er semestre 2022/23 ressort à 14,9 ME, contre 11,7 ME un an auparavant, soit un taux de marge à 9,9% du chiffre d'affaires.
Au cours du 1er semestre, le Groupe a subi les effets de l'inflation généralisée sur :
- le transport,
- l'énergie et,
- les charges de personnels, après 2 années marquées par la crise Covid et afin de maintenir son attractivité auprès de talents toujours plus sollicités.

Les actions de rationalisation des sites de production mises en place dans le cadre du plan Transformation 21 et la répercussion des hausses de coûts dans les prix de vente aux clients, permettent de compenser, en partie, les fortes pressions inflationnistes.
La division Aérostructures affiche un EBITDA courant de 16,2 ME et l'EBITDA courant des autres activités s'élève à -1,3 ME.

Après comptabilisation des dotations aux amortissements et provisions (-23,8 ME), le résultat opérationnel courant du 1er semestre 2022/23 s'améliore de 5,5 ME et s'établit à -9,6 ME.
Les éléments non récurrents (+9,8 ME), incluent, entre autres, les coûts liés à la mise en oeuvre de la restructuration financière du Groupe et les produits nets liés au redéploiement de l'activité au Mexique (plus-value de cession Hermosillo et frais d'acquisition à Chihuahua du site de Kaman Aerospace).

Ainsi, le résultat opérationnel du 1er semestre 2022/23 s'élève à -0,2 ME en amélioration de 18,7 ME.

Enfin, après prise en compte du résultat financier et de l'impôt, le résultat net part du Groupe du 1er semestre 2022/23 s'élève à -16,1 ME. Retraité des éléments non cash sur instruments financiers (Mark-to-Market et ORNANE5), le résultat net part du Groupe du 1er semestre 2022/23 ressort à +5,6 ME.

Structure financière sous contrôle

Au 30 septembre 2022, les flux de trésorerie d'exploitation ressortent négatifs à 4,2 ME, résultant d'une capacité d'autofinancement (avant coût de l'endettement financier et impôts) positive à 10,2 ME et d'une hausse du Besoin en Fonds de Roulement de 14,3 ME.

Cette évolution du BFR est principalement due :
- au rattrapage des charges sociales décalées durant le Covid,
- à la régularisation de l'encours fournisseurs impacté au mois de mars par la préparation de la bascule de l'ERP,
- à la constitution de stocks stratégiques pour sécuriser les montées en cadence (famille A320 Neo, Boeing 737 Max) et ainsi délivrer le carnet de commandes élevé.

Les flux nets de trésorerie liés aux opérations d'investissements de la période sont positifs à 0,9 ME. Ces derniers incluent les produits de cession liés aux opérations de redéploiement opérationnel du Groupe au Mexique, qui couvrent les efforts de 'R&D', les dépenses engagées dans le cadre de la mise en place du nouvel ERP, l'acquisition de nouvelles machines et la maintenance.
Le déploiement du nouvel ERP est finalisé au sein de quatre sociétés du Groupe représentant 75% du chiffre d'affaires.
Le free cash-flow sur la période ressort ainsi négatif à 3,3 ME, ce qui ne remet pas en cause la génération de free cash flows positifs sur l'ensemble de l'exercice 2022/23.

Les accords et nouveaux financements bancaires, additionnés au renforcement des fonds propres du groupe résultant de l'entrée d'Ace Aéro Partenaires au capital de la société et du rachat partiel des ORNANE, permettent ainsi au groupe de disposer au 30 septembre 2022, d'une trésorerie disponible de 118,7 ME. L'endettement financier net ressort à 293,4 ME pour des capitaux propres de 54,8 ME.

Tendances et perspectives

Bien que le contexte économique mondial soit incertain, les cadences des avions monocouloirs affichent une réelle reprise depuis plusieurs mois et la dynamique commerciale sur le semestre ne fléchit pas. Ainsi, FIGEAC AÉRO a renouvelé jusqu'en 2030 un des contrats les plus significatifs du Groupe - l'usinage et l'assemblage des planchers de la section 15 de l'A350 avec Spirit Aero System. En parallèle, les équipes commerciales ont étendu ce contrat long-terme à la version "cargo" de ces mêmes planchers.

Par ailleurs, la société finalise actuellement des accords dimensionnants qui seront annoncés au cours des prochaines semaines dans l'activité systèmes et moteurs.

Enfin, FIGEAC AÉRO bénéficie d'un portefeuille de commandes très solide à fin septembre 2022 qui s'élèvent à 3,1 MdsE sur les 10 prochaines années.

Sur le 2nd semestre de l'exercice 2022/23, les priorités sont clairement identifiées et FIGEAC AÉRO reste mobilisé pour déployer toutes les mesures nécessaires afin de :
- négocier des avances de cash avec ses principaux clients pour sécuriser notamment l'approvisionnement en Titane,
- sécuriser ses contrats d'énergie et approvisionnements clefs,
- améliorer significativement son free cash-flow, sous l'effet des actions d'optimisation du Besoin en

Fonds de Roulement et d'une augmentation de la capacité d'autofinancement.

Confiant dans ses fondamentaux, le Groupe vise sur l'exercice 2022/23 :
- un chiffre d'affaires d'environ 330 ME,
- un EBITDA courant entre 38 ME et 42 ME,
- des free cash-flows positifs.

À l'occasion de la publication des résultats de cette première partie de l'exercice 2022/23, JeanClaude Maillard, Président Directeur Général, fondateur de FIGEAC AÉRO a déclaré : "La résilience de nos résultats du 1er semestre dans un contexte de marché perturbé par les pressions inflationnistes fortes, la crise en Ukraine et les difficultés de recrutement reflète la capacité du Groupe à relever les challenges de la période. Nous sommes confiants sur l'amélioration de notre performance au 2nd semestre par rapport au 1er semestre et confirmons pleinement nos objectifs pour l'année - croissance, rentabilité et génération de free-cash flows."

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
REJOIGNEZ-NOUS LORS DES AVANT LE 6 MARS

Jusqu'à 200€ offerts* sur vos frais de courtage

J'en profite

*Voir conditions de l'offre

REJOIGNEZ-NOUS LORS DES AVANT LE 6 MARS

Découvrez dès aujourd'hui nos contrats d'assurance vie Bourse Direct Horizon et Bourse Direct Vie et bénéficiez de jusqu'à 170€ de prime offerte* pour toute 1ère adhésion.

J'en profite

*Voir conditions de l'offre

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 03/02/2023

Une sculpture du logo d'Android au stand d'Alphabet, au salon des technologies de Las Vegas (CES), le 5 janvier 2023 ( Patrick T. Fallon / AFP )Alphabet, maison-mère de Google et YouTube, a…

Publié le 03/02/2023

Celyad Oncology, société de biotechnologie axée sur la découverte et le développement de technologies innovantes pour les thérapies à base de...

Publié le 03/02/2023

Le groupe pharmaceutique Sanofi a publié un résultat opérationnel des activités au quatrième trimestre de 2,72 milliards d'euros, un chiffre supérieur...

Publié le 02/02/2023

Le résultat net s'établit à 50,8 ME en 2022...

Publié le 02/02/2023

Retour d'Assemblée générale...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 03/02/2023

Lysogene, société biopharmaceutique de phase 3 s'appuyant sur une plateforme technologique de thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux...

Publié le 03/02/2023

Mozambique LNG : TotalEnergies confie à Jean-Christophe Rufin une mission indépendante d'évaluation de la situation humanitaire dans le Cabo Delgado...

Publié le 03/02/2023

A périmètre comparable, le CA 2022 de Equasens est en progression de 8,82% à 210,09 ME...

Publié le 03/02/2023

Le CAC40 cash a clôturé la séance en hausse de 1,26 % à 7166,27 dans un volume soutenu de 4,8 MD€.

Publié le 03/02/2023

La Bourse de New York a fini en ordre dispersée jeudi, le Dow Jones a été alourdi par des résultats d'entreprise mitigés alors que le Nasdaq a été porté par les bons résultats de Meta…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne