5 383.81 PTS
-
5 383.50
+0.01 %
SBF 120 PTS
4 301.32
+0.00 %
DAX PTS
13 043.03
-
Dowjones PTS
23 157.60
+0.70 %
6 114.35
+0.00 %
Nikkei PTS
21 437.23
+0.35 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Eurotunnel confirme ses prévisions après une reprise au second trimestre

| Boursier | 116 | Aucun vote sur cette news

Le groupe va faire des économies de frais financiers...

Eurotunnel confirme ses prévisions après une reprise au second trimestre
Credits Reuters

Le second trimestre d'Eurotunnel était meilleur que le premier, a annoncé ce matin l'opérateur du tunnel sous la Manche, qui a confirmé ses prévisions 2017 et 2018. La renégociation de la dette intervenue en juin devrait permettre de gommer l'impact de la hausse des frais financiers liée à l'inflation.

Le chiffre d'affaires a progressé de 3% à l'issue du premier semestre, à 497 millions d'euros, sur une base retraitée du change et de la cession de GB Railfreight. L'EBITDA est en hausse de 8% à 242 ME, et le résultat opérationnel courant de 9% à 166 ME. Le bénéfice des activités poursuivies progresse de 23% à 30 ME. En données consolidées, il s'établit à 35 ME. Le second trimestre a généré une croissance de l'activité de 5% alors qu'elle se limitait à 1% au premier. Le trafic navettes a baissé légèrement mais Eurostar a progressé de 1% et les trains de marchandises de 20%. Le cash-flow libre est passé de 62 à 111 ME entre le premier semestre 2016 et le premier semestre 2017.

Des frais en hausse, mais une dette renégociée

Le compte de résultats a pâti au premier semestre d'une forte hausse des frais financiers (9 ME de plus), liée à l'impact de l'augmentation des taux d'inflation britannique et français sur le coût de la tranche indexée de la dette. Cependant, l'opération de refinancement menée en juin dernier a permis de ramener le taux d'intérêt moyen annuel hors indexation de l'emprunt à long terme en deçà de 4%, soit une économie de paiements des intérêts d'environ 60 millions d'euros par an proforma, sur les cinq prochaines années au moins. Son effet se matérialisera à compter des comptes du second semestre.

Pour donner de la visibilité aux investisseurs, le groupe fournit des prévisions chiffrées précises, qui s'appuient sur les perspectives optimistes de la Banque d'Angleterre et de la Banque centrale européenne. Le management confirme ainsi viser cette année 530 ME d'EBITDA (sur la base d'un taux de change 1 livre pour 1,175 euro) et un dividende de 0,30 euro. En 2018, l'EBITDA devrait croître à 560 ME sur la même base de change, et le dividende grimper à 0,35 euro.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/10/2017

Malgré le recul de l'activité sur le trimestre, les objectifs annuels sont réitérés...

Publié le 19/10/2017

Les objectifs sont confirmés...

Publié le 19/10/2017

La société a amélioré son bénéfice net semestriel...

Publié le 19/10/2017

La transaction devrait réduire la dette de 2,4 MdsE...

CONTENUS SPONSORISÉS