En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 924.89 PTS
-1.21 %
4 905.5
-1.30 %
SBF 120 PTS
3 923.96
-1.36 %
DAX PTS
11 066.41
-1.58 %
Dowjones PTS
24 465.64
-2.21 %
6 526.96
-1.75 %
1.137
-0.74 %

Esso : comptes publiés

| Boursier | 249 | 1 par 1 internautes

Esso publie une résultat opérationnel ajusté en perte de 132 ME reflétant principalement les impacts de la détérioration des marges de raffinage par...

Esso : comptes publiés
Credits Reuters

Esso publie une résultat opérationnel ajusté en perte de 132 ME, reflétant principalement les impacts de la détérioration des marges de raffinage par rapport au premier semestre 2017 et de l'arrêt pour entretien planifié de la raffinerie de Gravenchon. Le Résultat net est de 37 ME, tenant compte des effets stocks positifs pour 178 ME.

Le baril de Brent s'est échangé en moyenne à 70$ (58 EUR) au premier semestre 2018 contre 52$ (48 EUR) au premier semestre 2017. En juin 2018, le prix moyen du baril de brent a été de 74$ (64 EUR) contre 64$ (54 EUR) en décembre 2017.
La parité euro-dollar s'est élevée à 1,21$/EUR (1,08$/EUR au premier semestre 2017).

La marge brute indicative de raffinage carburants et combustibles publiée par la Direction Générale de l'Energie et du Climat s'est établie en moyenne à 24 EUR/tonne (32 EUR/tonne au premier semestre 2017). 6,7 millions de tonnes de pétrole brut ont été traitées au cours du semestre, marqué par le grand arrêt pour maintenance programmée d'une partie de la raffinerie de Gravenchon. Au premier semestre 2017, la raffinerie de Fos-sur-Mer avait elle-même fait l'objet d'un grand arrêt pour maintenance programmée et 7,1 millions de tonnes avaient été traitées.

Le chiffre d'affaires du groupe s'élève à 7.008 millions d'euros, montrant une progression de 9% par rapport au premier semestre 2017, essentiellement due à la hausse des prix des produits pétroliers. Les ventes totales de produits raffinés sont en baisse de 0,6%. Les ventes sur le marché intérieur progressent de 5% dans un contexte où le marché français se contracte de 1,4% selon les statistiques publiées par le Comité Professionnel du Pétrole.

Résultats financiers consolidés

Le résultat opérationnel du premier semestre 2018 est un gain de 41 ME incluant des effets stocks positifs de 178 ME. Le résultat opérationnel négatif de 50 ME au premier semestre 2017 comprenait des effets stocks négatifs de 83 ME.
Hors effets stocks et autres éléments d'ajustement, le résultat opérationnel ajusté est une perte de 132 ME incluant des effets de change négatifs pour 13 ME. Le résultat opérationnel ajusté du premier semestre 2017 montrait un gain de 36 ME incluant des effets de change positifs pour 15 ME.
La baisse de 168 ME du résultat opérationnel ajusté par rapport au premier semestre 2017 reflète principalement la détérioration des marges de raffinage, la baisse des quantités de pétrole brut traité et la variation des effets de change.

Le résultat financier est positif de 8 ME. Il comprend 11 ME de dividendes reçus de sociétés non consolidées.
Après prise en compte des impôts courants et différés, le résultat net du groupe est un gain de 37 ME contre une perte de 22 ME au premier semestre 2017.

Au 30 juin 2018, les capitaux propres consolidés du groupe s'élèvent à 1.186 ME avec une position financière nette positive de 109 ME. Le groupe n'a pas préfinancé ses engagements de retraite qui s'élèvent à 1.153 ME.

Le groupe Esso S.A.F. est exposé aux incertitudes concernant l'évolution du prix du pétrole brut et du dollar, à la volatilité des prix des produits pétroliers et des marges de raffinage dans un marché ouvert à une concurrence mondiale.
La transition énergétique va conduire à une baisse de la consommation d`énergies fossiles et conduira à plus long terme à une évolution de la structure des marchés fournis par le groupe, dont l'ampleur et le rythme de transition sont incertains. Dans ce contexte, Esso SAF poursuivra ses efforts pour améliorer sa compétitivité et optimiser ses actifs industriels. Pour cela, des conditions économiques, fiscales et réglementaires favorables et prévisibles sont essentielles.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/11/2018

A l'issue de cette cession, la participation d'Axa au capital d'EQH diminue, passant de 72,2% des actions ordinaires d'EQH en circulation à 59,3%...

Publié le 20/11/2018

Son appareil est un dispositif d'épuration d'air dédié aux grands volumes intérieurs...

Publié le 20/11/2018

Statum, co-dirigée notamment par Brice Aquilina (ex I-prospect) vient renforcer l'offre Média du Groupe...

Publié le 20/11/2018

Lagardère acquiert un leader de la Restauration sur le marché du Travel Retail en Amérique du Nord...