En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 208.10 PTS
-4.28 %
4 204.50
-4.33 %
SBF 120 PTS
3 306.95
-3.99 %
DAX PTS
9 562.60
-3.76 %
Dow Jones PTS
21 917.16
-1.84 %
7 813.50
+0. %

Engie EPS avertit sur la réalisation de ses objectifs 2020

| Boursier | 685 | Aucun vote sur cette news

Le résultat net recule de 68% en 2019...

Engie EPS avertit sur la réalisation de ses objectifs 2020
Credits Electro Power Systems

Pour 2019, le chiffre d'affaires d'Engie EPS (Electro Power Systems) est en hausse de +29%. Les produits des activités ordinaires s'élèvent ainsi à 20,2 millions d'euros au 31 décembre 2019.
Cependant, le carnet de commandes s'élève à 29,5 ME, en baisse de 18% par rapport au Carnet de commandes révisé communiqué le 21 juin 2019 (44 % par rapport au carnet de commandes initial communiqué le 14 mars 2019). Cette diminution est due à la réduction des prises de commandes, plusieurs projets importants ayant été retardés ou n'ayant pas été attribués. Le pipeline est en hausse de 127% pour atteindre 686 ME. Ce Pipeline comprend le projet à Guam (Etats-Unis) où Engie a été sélectionné pour la construction de deux projets de stockage d'énergie solaire.

La marge brute s'élève à 26,5% (30% en 2018). L'Ebitda représente une perte de -5,7 ME en 2019 (5,3 ME hors impact de l'arrêt des activités non essentielles) contre une perte de -4,6 ME en 2018, en raison de marges brutes plus faibles et de l'augmentation des charges d'exploitation qui a plus que compensé l'augmentation du chiffre d'affaires.

L'EBIT au 31 décembre 2019 s'élève à -15,1 ME (-11,6 ME hors impact de l'arrêt des activités non essentielles) contre -11,9 ME pour l'année précédente.

Le résultat net au 31 décembre 2019 a diminué de -68% par rapport à 2018, passant de -8,7 ME à -14,6 ME (-11,1 ME hors impact de l'arrêt des activités non essentielles).

La position financière nette à fin 2019 a diminué. Elle est passée à -8,1 ME (6,8 ME au 31 décembre 2018). Le Groupe a obtenu une ligne de crédit de 22,5 ME de la Société Générale, avec le soutien d'Engie, afin de financer ses besoins en fonds de roulement, sa R&D et ses investissements en capital, dont 12,5 ME ont été tirés en 2019.

Les objectifs 2020 ne sont pas confirmés

Le 21 juin 2019, Engie EPS annonçait un objectif de chiffre d'affaires révisé de 40 ME pour 2020 et de 100 ME pour 2022. Le groupe annonçait également une ambition indicative pour 2025 de 400 ME de chiffre d'affaires dans le cadre du Plan Stratégique à Long Terme.

Alors qu'il est attendu que le Pipeline génère un chiffre d'affaires à compter de 2021, l'objectif pour 2020 reposait principalement sur des projets passant du pool d'opportunités au Pipeline, puis au Carnet de Commandes au plus tard en 2019, et générant, à terme, du chiffre d'affaires en 2020.

Certains projets n'ont pas été attribués à Engie, comme l'appel d'offres pour de nouvelles capacités en France, certains autres sont retardés (aux Etats-Unis et dans les îles du Pacifique), d'autres ne se sont pas concrétisés pour Engie EPS, comme les appels d'offres en Inde et en Afrique du Nord.

En outre, l'épidémie de COVID-19 a un impact important sur les opérations industrielles d'Engie EPS et sur ses perspectives à court terme. Les opérations d'Engie EPS et la majorité de sa chaîne d'approvisionnement sont basées en Italie, qui se trouve actuellement à l'épicentre de l'épidémie européenne. Le 8 mars, le gouvernement italien a imposé des mesures drastiques pour contenir l'augmentation du nombre de cas de COVID-19, plaçant presque immédiatement en quarantaine la région de Lombardie où Engie EPS possède deux installations industrielles, et plus d'une douzaine d'autres provinces des régions voisines. Les restrictions ont été étendues à l'ensemble du pays le 10 mars, et se sont ensuite traduites par un confinement généralisé. En outre, les restrictions de voyage dans le monde entier limitent la capacité d'Engie EPS à matérialiser son effort de développement de projets, en particulier pour les grandes procédures d'appel d'offres.

Alors que la situation continue d'évoluer, Engie EPS n'est actuellement pas en mesure de quantifier l'impact négatif, les conséquences connexes pour sa chaîne d'approvisionnement et ses chantiers dans le monde entier (Italie, Mexique, Californie, Singapour, Comores et Grèce), ni les scénarios pour ses projets en cours de développement (Europe, Afrique du Sud, Moyen-Orient, États-Unis et îles du Pacifique).
Par conséquent, les différents scénarios pour l'enregistrement en chiffre d'affaires en 2020, présentés par la direction et analysés par le Conseil d'administration du 19 mars 2020, sont sujets à une volatilité importante.

Ce qui précède a un impact certain sur les objectifs d'Engie EPS pour 2020 et se répercute sur le calendrier de mise en oeuvre du Plan Stratégique à Long Terme au-delà de 2020.

A plus long terme, Engie EPS, en collaboration avec Engie en tant qu'actionnaire majoritaire et partenaire industriel, reste totalement engagé dans la mise en oeuvre du Plan Stratégique à Long Terme et dans son ambition indicative de 400 ME de chiffre d'affaires pour 2025, étant entendu que la réalisation de ce plan nécessitera une amélioration de l'environnement économique actuel fortement pénalisé par la pandémie mondiale de coronavirus.

Dans ce contexte, et à la suite d'une discussion lors du Conseil d'administration du 19 mars 2020, Engie EPS a décidé de ne pas confirmer ses prévisions de chiffre d'affaires pour 2020, et de ne pas s'engager sur un autre objectif pour 2020.

Engie EPS mettra à jour l'objectif de chiffre d'affaires pour 2022 si nécessaire, lorsque la situation liée au COVID-19 aura été surmontée.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 01/04/2020

Theranexus flambe ce mercredi de 477% à 13,80 euros, alors que la société a annoncé le succès de l'étude de phase 2 de son candidat-médicament THN102...

Publié le 01/04/2020

Sale temps en Bourse pour les banques européennes, qui suppriment le versement de leurs dividendes à la demande des différentes autorités de régulation. HSBC chute ainsi de 8,55% à 415,40 pence,…

Publié le 01/04/2020

Carrefour et Uber Eats indiquent avoir passer un accord afin d'aider les consommateurs français à s'approvisionner en produits du quotidien, en se faisant livrer à leur domicile, dans le plein…

Publié le 01/04/2020

Natixis (-6,98% à 2,76 euros) et Société Générale (-7,01% à 14,27 euros) sont les deux premières banques françaises à appliquer les recommandations de la Banque centrale européenne de ne pas…

Publié le 01/04/2020

Affaires à faire...