En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 094.09 PTS
-0.15 %
5 090.00
-0.23 %
SBF 120 PTS
4 072.45
-0.16 %
DAX PTS
11 466.01
-0.05 %
Dowjones PTS
25 286.49
-0.40 %
6 830.91
+0.00 %
1.128
-0.09 %

ECA Group publie ses résultats du premier semestre

| Boursier | 313 | Aucun vote sur cette news

Au premier semestre 2018, le chiffre d'affaires d'ECA Group s'établit à 50,4 millions d'euros, en retrait de 8,6% par rapport au premier semestre 2017...

ECA Group publie ses résultats du premier semestre
Credits Reuters

Au premier semestre 2018, le chiffre d'affaires d'ECA Group s'établit à 50,4 millions d'euros, en retrait de 8,6% par rapport au premier semestre 2017. Ce recul traduit le niveau insuffisant des prises de commandes observé avant la fin de 2017. Les bonnes performances de la Simulation depuis le début de l'exercice et du pôle Aérospatial au deuxième trimestre compensent partiellement le recul du pôle Robotique. Hors contribution des activités arrêtées en 2018, le chiffre d'affaires ajusté s'établit à 50,1 millions d'euros, en recul de 6,3% par rapport au premier semestre 2017.

Malgré le recul du chiffre d'affaires, la marge d'EBITDA du Groupe s'améliore à 10,6% contre 8,8% au premier semestre 2017 (10,9% et 10,3% en données ajustées), reflétant l'impact des mesures visant à améliorer l'efficacité opérationnelle mises en place depuis la fin de l'exercice 2017. L'EBITDA progresse de 9,7% à 5,3 millions d'euros au premier semestre 2018, contre 4,9 millions d'euros en 2017.

Le résultat opérationnel courant s'élève à 1,6 million d'euros, contre 1,2 million d'euros au premier semestre 2017. Le résultat opérationnel est notamment impacté par des coûts de restructuration pour un montant de 0,7 million d'euros.
Les charges et produits financiers contribuent favorablement au résultat (+0,7 million d'euros contre - 0,4 million en 2017), notamment du fait de l'encaissement de 0,6 million d'euros d'intérêts moratoires perçus dans le cadre d'un remboursement de crédit d'impôt recherche.

Le résultat net du Groupe s'établit à 1 million d'euros au premier semestre 2018, contre 0,4 million d'euros sur la même période de l'exercice précédent.
La trésorerie générée par l'activité est en forte hausse sur les six premiers mois de l'année à 4,2 millions d'euros contre -5,0 millions d'euros en 2017. Elle bénéficie d'une amélioration du besoin en fonds de roulement qui se réduit nettement de 2,2 millions d'euros au 30 juin 2018, contre une hausse de 7,9 millions d'euros au 30 juin 2017.
Au 30 juin 2018, la dette nette s'élève à 10,9 millions d'euros (diminuée de la valeur de l'autocontrôle pour 1,3 million d'euros), contre 13,0 millions d'euros au 31 décembre 2017.

La réduction de la dette nette s'explique notamment par un niveau moins soutenu des investissements à 3,0 millions d'euros au premier semestre 2018, contre 4,0 millions d'euros au premier semestre 2017, qui avaient été particulièrement élevés pendant plusieurs années.

Au premier semestre, le chiffre d'affaires du pôle Robotique s'établit à 27,7 millions d'euros, en baisse de 18,0% par rapport au premier semestre 2017 et de 14,3% à périmètre comparable (déconsolidation de ECA Sindel au 1er janvier 2018). Cette performance est la conséquence des retards de commandes constatés jusqu'à la fin de 2017 qui pénalisent les premiers mois de 2018.

L'EBITDA du pôle est en hausse de 4,4% à 4,0 millions d'euros au premier semestre 2018, soit une marge d'EBITDA de 14,6% contre 11,5% au premier semestre 2017, reflétant la déconsolidation d'ECA Sindel et les premiers effets des mesures mises en place afin de renforcer l'efficacité opérationnelle.

Dans le pôle Aérospatial, le chiffre d'affaires s'élève à 16,8 millions d'euros, en baisse de 4,7% par rapport au premier semestre 2017. Le chiffre d'affaires est néanmoins en hausse de 3,1% sur le deuxième trimestre, soutenu par la bonne performance de l'activité équipements embarqués. Cette diminution du chiffre d'affaires se traduit par une baisse de l'EBITDA du pôle, en retrait de 53,9% à 0,3 million d'euros au premier semestre 2018.

Enfin, la Simulation affiche une croissance de 54,3% par rapport au premier semestre 2017 à 5,9 millions d'euros, portée par l'exécution du second contrat pour des simulateurs de conduite de véhicules militaires qui se poursuivra sur le
deuxième semestre. L'arrêt de l'activité du pôle devenue non stratégique a été réalisé au troisième trimestre 2018. Ajusté de la contribution de cette filiale, le chiffre d'affaires du pôle ressort à 5,6 millions d'euros au premier semestre 2018, contre 3,6 millions d'euros à la même période de l'exercice précédent.

L'EBITDA du pôle Simulation s'élève à 0,9 million d'euros au premier semestre 2018, contre 0,4 million d'euros en 2017, soit en forte hausse de 104,1% (1,0 million et 0,7 million soit +34,2% en données ajustées).

Perspectives

Au 30 juin 2018, le carnet de commandes d'ECA Group s'élève à 99 millions d'euros contre 96 millions d'euros au 31 décembre 2017, soit une hausse de 2,2%. Le Groupe a enregistré plusieurs succès commerciaux en Robotique durant les six premiers mois de l'année après une année 2017 impactée par des décalages de commandes. Le Groupe devrait enregistrer de nouvelles commandes significatives avant la fin de l'exercice.

Dans la Simulation et l'Aérospatial, le Groupe est positionné sur plusieurs appels d'offres importants supérieurs à 5 millions d'euros. Dans le pôle Robotique, les équipes sont mobilisées sur un appel d'offres particulièrement structurant.
Dans ce contexte, ECA Group confirme son objectif de chiffre d'affaires 2018 en légère progression par rapport à 2017 et d'amélioration de sa rentabilité, l'accent étant mis sur une meilleure efficacité opérationnelle et une réduction des coûts.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Différents Types d'Ordres de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/11/2018

Iliad grimpe de 6,53% à 106,25 euros, et signe la plus forte hausse du SRD et du SBF 120 dans le sillage d'une publication trimestrielle en demi-teinte. L'opérateur a continué de perdre des…

Publié le 14/11/2018

Des cours à surveiller de près...

Publié le 14/11/2018

Daimler va investir près de 145 millions d’euros dans un centre de recherche et développement à Pékin. L’objectif du constructeur automobile allemand est d’accélérer l'implantation de sa…

Publié le 14/11/2018

Nous profitons du récent repli du titre LVMH pour acheter le turbo infini Best call Vontobel 2935V qui cote 2.95 EUR. Le titre LVMH revient, en effet, à proximité de ses récents points bas,…

Publié le 14/11/2018

D'un point de vue graphique, le titre confirme son rebond et vient de dépasser une oblique baissière en place depuis le mois de mars dernier. Du côté des indicateurs techniques, le RSI journalier…