En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 353.19 PTS
-0.63 %
5 347.00
-0.71 %
SBF 120 PTS
4 290.21
-0.64 %
DAX PTS
12 477.30
-0.81 %
Dowjones PTS
24 580.89
+0.49 %
7 197.51
+0.00 %
Nikkei PTS
22 338.15
-0.79 %

Des pertes sur neuf mois pour Parrot, qui joue la qualité en fin d'année

| Boursier | 472 | Aucun vote sur cette news

Le groupe espère réduire ses pertes annuelles, mais le quatrième trimestre sera décisif...

Des pertes sur neuf mois pour Parrot, qui joue la qualité en fin d'année
Credits Parrot

Les pertes sont toujours lourdes chez Parrot après neuf mois d'activité, mais le groupe attend sur l'exercice une réduction de son déficit, après la vigoureuse et nécessaire reprise en mains. Le quatrième trimestre sera comme d'habitude crucial pour la performance 2017, dans un environnement concurrentiel toujours très tendu dans les drones grand public. "Ce 3ème trimestre a été celui du redéploiement : il est mené avec efficacité et de nouvelles expertises ont rejoint le groupe pour contribuer au développement des activités drones grand public et drones professionnels", a commenté le PDG Henri Seydoux, qui ajoute que "la feuille de route 2018 est maintenant bien engagée".

Encore une perte opérationnelle conséquente

Après neuf mois d'exercice 2017, le chiffre d'affaires a progressé de 5,1% à 103 millions d'euros, malgré une contraction de -5,5% à 39,2 ME sur le seul 3ème trimestre. Durant l'été, les drones professionnels sont restés en croissance (+12,7% à 8,9 ME) mais les drones grand public ont baissé de -3,8% à 22,6 ME. Les autres produits ont également reculé (de -18,7% à 14,7 ME). Côté rentabilité, la marge brute sur neuf mois est remontée à 39,5%, alors qu'elle n'était que de 16,3% sur la même période 2016. Le résultat opérationnel courant s'améliore, mais il reste fortement négatif, à -41,3 ME, contre -99 ME un an plus tôt. La perte nette part du groupe s'établit à -16,1 ME sur neuf mois. Sur le seul 3ème trimestre, la marge brute a atteint 34,3% et la perte opérationnelle courante -11,2 ME. La saisonnalité est moins favorable qu'au premier semestre pour les drones professionnels, ce qui explique une marge moindre que sur la première moitié de l'année.

Parrot disposait de 120,3 ME de trésorerie au 30 septembre, soit une consommation de 13,6 ME sur le trimestre, dont 12,1 ME pour l'exploitation et 1,5 ME pour les investissements financiers. Les besoins de trésorerie ont ainsi été divisés par deux sur neuf mois. La société estime que son retour prévu aux bénéfices devrait lui permettre de faire face à ses besoins et de disposer de la capacité d'autofinancement requise.

Petite incertitude sur les ventes

Dans les drones grand public, l'accent continue à être mis sur la qualité plutôt que sur les volumes. Parrot n'a pas encore arrêté sa stratégie pour la cruciale période des fêtes, mais adaptera sa stratégie commerciale et marketing aux évolutions du marché. Dans les drones professionnels, une forte croissance est anticipée. Pour la totalité de l'exercice 2017, le management vise une croissance globale de son chiffre d'affaires, grâce aux drones professionnels (croissance marquée) et à une légère progression pour les ventes de drones grand public. La marge brute devrait être en forte amélioration, et les pertes en "forte diminution". "La performance et la gestion des opportunités de vente des Autres produits grand public constitue un aléa potentiel sur l'atteinte de l'objectif de chiffre d'affaires", indique toutefois la direction.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/06/2018

Archos annonce aujourd'hui un partenariat avec Tuya Smart, spécialiste des plateformes AI/IoT, et dévoile Archos Hello Connect. Il s’agit d’une application qui offre aux utilisateurs la…

Publié le 25/06/2018

Harvest vient de recevoir l’agrément de l’ACPR en tant que prestataire de service d’information sur les comptes dans le cadre de la réglementation DSP2. L’éditeur de logiciels sur le…

Publié le 25/06/2018

CRH va devoir céder une usine située dans l'Etat de Virginie, aux Etats-Unis, pour être autorisé à acquérir Pounding Mill Quarry, a annoncé le Département américain de la Justice (DoJ). Si le…

Publié le 25/06/2018

Prysmian, n°1 mondial du câble, chute de 5% à 22,09 euros après avoir abaissé sa guidance d'Ebitda annuel. Ce dernier, pour le seul périmètre Prysmian (c'est-à-dire sans prendre en compte…

Publié le 25/06/2018

Un millier d'emplois supprimés