En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 853.70 PTS
-0.88 %
4 822.0
-1.37 %
SBF 120 PTS
3 857.72
-0.89 %
DAX PTS
10 865.77
-0.54 %
Dowjones PTS
24 100.51
-2.02 %
6 594.96
-2.56 %
1.130
+0.00 %

Derichebourg : tassement des résultats annuels et maintien du dividende

| Boursier | 205 | Aucun vote sur cette news

Le groupe se déclare très confiant quant à ses perspectives de développement à moyen et à long terme

Derichebourg : tassement des résultats annuels et maintien du dividende
Credits Derichebourg

Le groupe Derichebourg a dégagé sur son exercice 2017-2018 un EBITDA courant de 202,1 ME, en ligne avec celui de l'exercice précédent (202,7 ME) malgré le contexte chahuté dans les métaux. Dans la branche Services à l'Environnement, l'EBITDA courant s'élève à 173,1 ME, en réduction de seulement 2,3 % par rapport à l'exercice précédent. Le chiffre d'affaires annuel s'était élevé à 2,9 milliards d'euros, en progression de 6,9% par rapport à l'exercice précédent.

Grâce à une bonne réactivité, Derichebourg explique avoir pu maintenir sa marge commerciale dans l'activité commerciale de recyclage mais a subi l'effet d'une augmentation des volumes traités, de la hausse du prix de l'énergie, et d'autres postes de dépenses.

L'activité de Services aux collectivités a enregistré une amélioration sensible de la profitabilité de ses contrats en France, au Maroc et au Canada. Dans la branche Multiservices, l'EBITDA courant s'élève à 33,2 ME, en progression de 14,1%.
Après prise en compte de 84,1 ME de dotation aux amortissements (+3,5 ME) par rapport à l'exercice précédent, le résultat opérationnel courant s'établit à 118,3 ME. Le groupe annonce avoir saisi l'opportunité offerte par sa solidité financière pour résoudre à l'amiable des situations litigieuses anciennes en Italie (impact de -10,1 ME sur l'exercice), préparer la cession de ses activités de collecte d'ordures ménagères et de traitement de déchets en Italie (impact de - 7 ME sur le résultat), qui devrait être effective d'ici fin janvier 2019. Par ailleurs, le groupe a subi une condamnation de première instance dans un litige initié par le groupe Veolia (-3,7 ME). Après prise en compte de ces éléments, le résultat opérationnel est de 96,3 MEUR (-21%).

Compte tenu d'une charge d'impôt sur les sociétés plus faible que l'an passé, de l'issue du litige relatif à la cession de Servisair (+3,4 ME), le résultat net consolidé ressort à 72,6 ME, en réduction de 5% par rapport à l'an passé. Le résultat revenant aux actionnaires de la société est de 71,1 ME.

L'endettement financier à 95,1 ME, est en réduction de 15,8 ME par rapport à l'exercice précédent (malgré des investissements de 122,9 ME en progression de 16%). Le ratio de levier (endettement financier net / EBITDA courant) s'établit à 0,47.
Confiant dans les perspectives du Groupe, le Conseil d'administration proposera à la prochaine assemblée générale, qui se tiendra le 5 février prochain, le versement d'un dividende de 0,14 euro/action, inchangé par rapport à l'an passé, représentant un taux de distribution de 32%, et un rendement de 3,6 % sur la base du cours de bourse du 3 décembre 2018.

Compte tenu des pressions sociétales croissantes pour le recyclage des déchets dans les pays développés et des avantages de la production d'acier par four à arc électrique, qui utilise des déchets métalliques, le groupe, disposant d'une taille critique sur ses principaux marchés, se déclare très confiant quant à ses perspectives de développement à moyen et à long terme.

À plus court terme, l'activité recyclage des deux premiers mois de l'exercice 2018-2019 s'établit à un niveau relativement élevé, et aucun indicateur n'indique à ce jour une inversion du cycle. Néanmoins, les facteurs d'instabilité (guerre commerciale internationale) qui ont prévalu au cours du second semestre de l'exercice 2017-2018 demeurent. Pour cette raison, Derichebourg reste prudent quant à ses prévisions d'activité pour l'exercice en cours. Si l'activité se maintient, les résultats devraient demeurer du même ordre de grandeur que ceux de l'exercice écoulé.

Cette instabilité pourrait par ailleurs offrir au groupe, qui dispose d'une solide structure financière, des opportunités de croissance externe intéressantes sur les marchés où il est en mesure d'acquérir une taille critique.

L'activité Services aux collectivités (hors Italie en cours de cession) devrait continuer à progresser, grâce au renouvellement et à l'accroissement des volumes sur les marchés parisiens de collecte d'ordures ménagères (2 arrondissements supplémentaires à compter de fin juin 2019, ce qui correspond à un doublement du volume d'activité sur ces marchés), fruit de la qualité du travail fourni.

L'activité de la branche Multiservices devrait poursuivre sa croissance au cours de l'exercice 2018-2019, principalement dans l'activité Solutions Tertiaires, de manière organique, et grâce à des acquisitions ciblées. La rentabilité de la branche devrait continuer à progresser.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2018

Carbios annonce la nomination de Ian Hudson au poste de Président du Conseil d’administration. Il succède à Jean Falgoux et prendra ses nouvelles fonctions le 1er Janvier 2019, après avoir été…

Publié le 14/12/2018

Deuxième séance consécutive de correction pour l'indice parisien...

Publié le 14/12/2018

Le Conseil d'Administration de SoLocal Group, tenu ce jour, a pris acte de la démission d'Arnaud Marion, qui suite à la prise de ses nouvelles fonctions exécutives au sein de Smovengo, a souhaité…

Publié le 14/12/2018

Dans la continuité de la politique de distribution de dividendes des derniers exercices, le Conseil d’administration de Kering a décidé, lors de sa réunion du 14 décembre 2018, le versement…

Publié le 14/12/2018

Compte tenu des bons résultats de 2CRSi en 2018, une prime a été décidée pour tous les salariés du groupe en France...