En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 889.52 PTS
-
4 898.50
+0.34 %
SBF 120 PTS
3 869.15
-
DAX PTS
12 674.88
-
Dow Jones PTS
27 433.48
+0.17 %
11 139.39
-1.13 %
1.179
+0.07 %

Dassault Systemes : résultats financiers du deuxième trimestre conformes à ses objectifs

| Boursier | 469 | Aucun vote sur cette news

Les chiffres d'affaires IFRS et non-IFRS de Dassault Systemes progressent de 10%, reflétant la contribution de Medidata Solutions, Inc à la suite de...

Dassault Systemes : résultats financiers du deuxième trimestre conformes à ses objectifs
Credits Dassault Systèmes / Groupama

Les chiffres d'affaires IFRS et non-IFRS de Dassault Systemes progressent de 10%, reflétant la contribution de Medidata Solutions, Inc à la suite de la finalisation de son acquisition le 28 octobre 2019. Sur une base organique, le chiffre d'affaires non-IFRS est en recul de 8%, principalement en raison de l'impact de la pandémie mondiale de la COVID-19 sur les nouvelles licences et les activités de services, partiellement compensé par la croissance organique de 4% du chiffre d'affaires logiciel récurrent non-IFRS. (Toutes ces données sont à taux de change constants).

Le chiffre d'affaires logiciel IFRS et non-IFRS est en croissance de 12%. Le chiffre d'affaires logiciel récurrent non-IFRS croît de 30%, principalement en raison de l'augmentation du chiffre d'affaires récurrent non-IFRS dans les domaines des Sciences de la vie, de l'Innovation pour petites et moyennes entreprises et de l'Innovation industrielle. Le chiffre d'affaires logiciel récurrent non-IFRS représente 82% du chiffre d'affaires logiciel non-IFRS au deuxième trimestre. Les licences et autres ventes de logiciels sont en baisse de 32% (en IFRS et non-IFRS), reflétant principalement l'impact de la COVID-19 qui a réduit la demande finale d'un certain nombre de secteurs industriels. (Toutes ces données sont à taux de change constants).

Avec la contribution de Medidata, la zone Amériques représente 38% du chiffre d'affaires logiciel non-IFRS (contre 30% au deuxième trimestre 2019), la zone Europe en représente 35% (contre 41% au deuxième trimestre 2019) et la zone Asie 27% (contre 29% au deuxième trimestre 2019). Dans la zone Amériques, le chiffre d'affaires logiciel non-IFRS progresse de 43%. En Europe, le chiffre d'affaires logiciel non-IFRS est en baisse de 4%. En Asie, le chiffre d'affaires logiciel non-IFRS progresse de 3%. Les régions avec la meilleure performance organique sont l'Amérique du Nord, l'Asie Pacifique Sud, le Japon et la Chine. (Tous les taux de croissance sont à taux de change constants).

·Les chiffre d'affaires services IFRS et non-IFRS diminuent respectivement de 4% et 5% avec une baisse organique non-IFRS à deux chiffres, reflétant l'impact de la pandémie de la COVID-19 sur les nouvelles activités et l'allongement des délais sur certains projets en cours. (Tous les taux de croissance sont à taux de change constants).

Résultat opérationnel trimestre/b

Le résultat opérationnel IFRS a diminué de 39%, compte tenu de l'impact des dépréciations des actifs incorporels acquis. Le résultat opérationnel non-IFRS est en baisse de 3% à 286,2 millions d'euros. La marge opérationnelle non-IFRS de 26,7% se situe au-dessus du haut de la fourchette des objectifs du Groupe, comprise entre 25,0% et 26,5%, portée par une bonne performance opérationnelle.

Le BNPA IFRS dilué s'établit à 0,32 euro, en baisse de 38%. Le BNPA non-IFRS dilué est de 0,80 euro, supérieur au haut de la fourchette des objectifs du Groupe, comprise entre 0,72 et 0,77 euro.

Pascal Daloz, Directeur des opérations et Directeur financier de Dassault Systèmes, commente : "Au cours du dernier trimestre, le cadre dans lequel ont été établies nos perspectives financières, qui s'inscrit en 2020 dans un contexte pré-vaccin COVID-19, s'avère cohérent au regard de nos résultats ce trimestre et de nos perspectives pour l'année. Les résultats financiers du deuxième trimestre sont bien en ligne, avec des chiffres non-IFRS - croissance du chiffre d'affaires logiciel et logiciel récurrent, marge opérationnelle et BNPA - dans le haut de la fourchette ou légèrement supérieurs à nos objectifs. Ces résultats mettent en évidence la solidité de notre modèle financier, avec une forte proportion de chiffre d'affaires logiciel récurrent (82% du chiffre d'affaires logiciel IFRS et non-IFRS au deuxième trimestre), une rentabilité opérationnelle satisfaisante et la poursuite de nos investissements en R&D sur une base organique. Alors que la croissance du chiffre d'affaires logiciel est dans la fourchette haute de nos objectifs, les activités de services ont rencontré certaines difficultés, de nombreuses entreprises ayant été confinées ou leurs sites de production soumis à des restrictions d'accès.
Dans les Sciences de la vie, notre deuxième plus important secteur industriel, Medidata a enregistré sur une base comparable une forte croissance de son chiffre d'affaires au cours du trimestre et une amélioration de sa marge opérationnelle. Il est important de noter qu'avec une croissance record des nouvelles prises de commande et 95% de son objectif de chiffre d'affaires sécurisé, Medidata est bien positionnée pour atteindre ses objectifs de croissance de l'année.
Sur la base de nos résultats du premier semestre et des perspectives pour le second semestre, nous réaffirmons nos objectifs pour l'ensemble de l'année 2020 et visons un BNPA non-IFRS d'environ 3,70 à 3,75 euros, contre 3,65 euros en 2019. Ces perspectives prennent comme hypothèse, sur la base des plans gouvernementaux actuels dans nos principales zones géographiques, une certaine amélioration du PIB mondial au second semestre. Nous prévoyons également que l'évolution des foyers infectieux de la COVID-19 suscitera un environnement instable de reprise de la demande et estimons par conséquent que les hypothèses dans lesquelles s'inscrivent nos objectifs demeurent adéquates."

Objectifs financiers du troisième trimestre et de l'exercice 2020

Le Groupe a fixé le cadre suivant comme base de ses objectifs financiers pour le troisième trimestre et l'année 2020. Le Groupe utilise ces objectifs pour réaliser sa planification interne. Les principales hypothèses et taux de croissance cibles retenus, présentés en avril 2020, sont confirmés et précisés ci-dessous :

Une décélération significative du PIB mondial pour l'année 2020, comparativement à l'année 2019, et des restrictions pour de nombreux secteurs industriels, sur la base des plans gouvernementaux actuels dans les Amériques, en Europe et en Asie, conduisant à une baisse du chiffre d'affaires licences et autres ventes de logiciels non-IFRS d'environ -18% à -16% pour l'année 2020 à taux de change constants (-20% à -17% auparavant) ;
Le chiffre d'affaires logiciel récurrent non-IFRS devrait bien résister, tout en reflétant une baisse de l'activité des nouvelles licences et une certaine augmentation de l'attrition, conduisant à une croissance du chiffre d'affaires logiciel récurrent dans une fourchette de 26% à 27%, à taux de change constants pour l'année 2020 ;
Des économies de coûts ayant pour objectif une marge opérationnelle non-IFRS de 29,3% à 29,4% pour l'année 2020 (29,5% annoncé précédemment) ;
Un taux d'imposition effectif non-IFRS d'environ 25,2% pour l'année 2020.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 07/08/2020

Delfingen a enregistré au premier semestre 2020 un chiffre d’affaires de 84 millions d'euros, en baisse de 26,6 %. Il a reculé de 27,3% en données comparables. Pour le marché automobile, le…

Publié le 07/08/2020

YmagisChiffre d'affaires sur 1er semestre (après clôture)source : AOF

Publié le 07/08/2020

Pfizer a annoncé avoir conclu un contrat pluriannuel avec Gilead pour la fabrication et la livraison du remdesivir, le candidat vaccin de ce dernier dans le traitement du covid-19. Le vaccin sera…

Publié le 07/08/2020

L’action SES est sous pression, comme l’ensemble du marché, perdant 2,05% à 6,10 euros. Pour tenir compte des effets du Covid-19, l’opérateur de satellites a mis à jour ses perspectives 2020…

Publié le 07/08/2020

Media 6 a publié un chiffre d'affaires au trosiième trimestre de son exercice 2019-2020 de 13,4 millions d'euros, en baisse de 26,8% sur un an. Celui-ci reflète la baisse d'activité liée aux…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne