Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 585.30 PTS
+0.25 %
6 573.00
+0.27 %
SBF 120 PTS
5 146.58
+0.14 %
DAX PTS
15 554.14
+0.69 %
Dow Jones PTS
33 290.08
-1.58 %
14 049.58
+0. %
1.189
+0.2 %

CNIM : le résultat net 2019 part du Groupe s'établit à -200,7 ME

| Boursier | 2970 | 5 par 1 internautes

Le Conseil de Surveillance de CNIM s'est réuni le 25 juin 2020 afin d'examiner les comptes de l'exercice 2019 qui ont été arrêtés par le Directoire...

CNIM : le résultat net 2019 part du Groupe s'établit à -200,7 ME

Le Conseil de Surveillance de CNIM s'est réuni le 25 juin 2020 afin d'examiner les comptes de l'exercice 2019 qui ont été arrêtés par le Directoire.
Les comptes du Groupe ont été arrêtés après l'homologation par le Tribunal de Commerce de Paris du protocole de conciliation signé le 29 avril 2020, dont les principaux termes ont été détaillés dans un communiqué publié par le Groupe le même jour. Le jugement d'homologation a été prononcé le 23 juin, l'ensemble des conditions suspensives à la mise en vigueur du protocole ayant été levées.

Avec 88,8 millions d'euros de nouveaux financements, venant en complément de la cession du siège du Groupe réalisée en avril, et la mise à disposition d'une nouvelle ligne d'engagements par signature d'un montant maximum de 222,5 millions d'euros, ce protocole permet au Groupe de disposer des liquidités nécessaires pour financer son activité.

Le chiffre d'affaires 2019 s'élève à 588,4 ME, dont 391,7 ME pour l'activité Environnement & Energie et 196,7 ME pour l'activité Innovation & Systèmes.

Le secteur Environnement & Energie présente un niveau de pertes opérationnelles courantes de -158,2 millions d'euros sur l'exercice, notamment lié aux difficultés rencontrées dans l'exécution de plusieurs contrats de construction portés par la Division E&E EPC. Ces difficultés portent sur le périmètre "Génie Civil" de contrats de réalisation d'usines de valorisation de déchets : quatre en Angleterre, un au Moyen-Orient. En Angleterre, elles se concentrent sur la défaillance de la société Clugston, associée au Groupe CNIM en tant que génie civiliste pour plusieurs contrats de réalisation d'usines de valorisation de déchets ménagers, qui a annoncé sa mise sous administration le 6 décembre 2019. Contraint de reprendre à sa charge la réalisation de l'ensemble du périmètre de Clugston pour honorer ses engagements contractuels, le Groupe a mobilisé de nouvelles ressources et a négocié ou renégocié plusieurs dizaines de contrats d'achats ou de sous-traitance dans des conditions d'urgence défavorables. Cette reprise, aujourd'hui effective et sous contrôle, a généré des coûts supplémentaires significatifs concentrés sur les postes achats et provisions pour pénalités de retard. Au Moyen-Orient, le Groupe se trouve également confronté à des surcoûts importants sur le périmètre génie civil du contrat de Sharjah. L'usine de Sharjah va être le premier centre de valorisation énergétique des déchets des Emirats Arabes Unis et représente pour le Groupe une référence commerciale clé. Le Groupe a dans ce contexte fortement renforcé sa stratégie de pilotage de la " supply chain " en particulier sur le génie civil pour l'ensemble de son activité Environnement & Energie EPC.

Autres produits et charges opérationnels Le résultat non courant s'élève à -30,8 millions d'euros du fait notamment de dépréciations d'actifs pour 24,2 millions d'euros, portant principalement sur des unités d'extraction de métaux de cendres issues de l'incinération de déchets, aux Etats-Unis.

Compte tenu de ces éléments, le résultat net 2019 (part du Groupe) s'établit à -200,7 millions d'euros contre 32,8 millions d'euros au titre de l'exercice 2018.

Dividende Aucun dividende ne sera proposé lors de l'Assemblée Générale des actionnaires appelant à statuer sur les comptes 2019.

Impact Covid-19 sur les activités du Groupe

L'épidémie Covid-19 s'est étendue au cours des premiers mois de l'année 2020, conduisant de nombreux pays à prendre des mesures strictes pour tenter de ralentir le rythme de son expansion.

Les principaux risques auxquels le Groupe a été confronté du fait de cette crise sont les suivants : - Santé du personnel (risque de contagion) ; - Absentéisme du personnel CNIM ou sous-traitants sur sites de réalisation ; - Restrictions de déplacement de personnel CNIM empêchant la réalisation de contrats ; - Arrêts d'activité (usines/sites/ chantiers) ; - Demandes de donneurs d'ordre de fermer des sites ou d'arrêter des chantiers ; - Défaillances sous-traitants/fournisseurs ; - Retards de livraison d'équipements ou produits clefs ; - Baisse de productivité liée au télétravail ; - Annulation ou report de prises de commandes ou d'avenants potentiels.

Depuis le début de l'épidémie, le Groupe en suit l'évolution de très près afin de mettre en place toutes les actions appropriées pour, en priorité, protéger au mieux la santé de ses employés, ses clients et tous les tiers travaillant auprès du Groupe, mais aussi préserver la continuité de ses activités.

A ce jour, les principaux impacts de la crise pour le Groupe ont été les suivants : - La majorité des chantiers clients, des ateliers et sites d'exploitation du Groupe sont restés en activité dans des conditions toutefois adaptées donc avec des ralentissements ; - La grande majorité des sites administratifs du Groupe en France a été fermée à compter du début de la période de confinement (17 mars 2020) et les collaborateurs pouvant exercer leurs activités à distance ont été mis en télétravail ; - Le Groupe a d'ores et déjà mis en oeuvre certains éléments du dispositif d'accompagnement gouvernemental ouverts aux entreprises françaises et anglaises, notamment l'activité partielle et le report d'échéances de dettes fiscales et sociales.

La crise du Covid-19 étant extrêmement évolutive, partout dans le monde, et dans un contexte d'incertitude forte sur sa durée, son ampleur et sa localisation, le Groupe n'est pas en mesure d'évaluer avec fiabilité les impacts financiers induits par la crise sanitaire actuelle. Avec toutes les limites qui s'imposent dans le contexte actuel, le Groupe a néanmoins estimé l'impact que cette crise pourrait avoir sur ses flux de trésorerie futurs, en retenant notamment, pour ses principaux contrats, des hypothèses : - d'extension de la durée totale de réalisation des contrats, induisant notamment une augmentation des frais de site, ainsi que des décalages de l'ensemble des jalons de paiements résiduels sur une durée correspondant à la durée de confinement annoncée localement (entre un et deux mois selon les contrats/pays) ; - de reports de signature de contrats, pour certaines de ses activités.

Compte tenu de ces évènements, le Groupe anticipe un Ebitda légèrement négatif en 2020. Après prise en compte des mesures gouvernementales de soutien (hors mobilisation de prêt garanti) et sans que cela ne constitue une prévision en tant que telle, l'impact négatif sur la liquidité du Groupe est ainsi estimé compatible avec le maintien d'un niveau de liquidité excédentaire.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/06/2021

Le CAC 40 évolue en hausse à la mi-journée après une matinée de baisse.Si les marchés ont réussi à digérer les annonces moins accommodantes que prévu de la Fed mercredi, les propos du…

Publié le 21/06/2021

Lundi 21 juin16h15 en zone euroDiscours de la présidente de la BCE, Christine LagardeMardi 22 juin16h00 aux Etats-UnisVentes de logements anciens en mai16h00 en zone euroIndice de confiance des…

Publié le 21/06/2021

MicroStrategy est secoué avant-bourse à Wall Street...

Publié le 21/06/2021

CIS (+4,68% à 12,3 euros)Le groupe qui fourni des prestations de restauration à des sociétés opérant dans des milieux extrêmes rebondit après trois séances difficiles. Le titre malmené par la…

Publié le 21/06/2021

Lundi 21 juin 2021FOUNTAINE PAJOTLe spécialiste des catamarans de croisière publiera (après Bourse) ses résultats semestriels.Mardi 22 juin 2021Aucune publication d'entreprise n'est attendue.…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne