Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 569.16 PTS
-1.46 %
6 557.50
-1.44 %
SBF 120 PTS
5 139.29
-1.41 %
DAX PTS
15 448.04
-1.78 %
Dow Jones PTS
33 290.08
-1.58 %
14 049.58
-0.81 %
1.186
0. %

CNIM : comptes 2020 et signature d'un second protocole de conciliation avec les créanciers du groupe

| Boursier | 229 | Aucun vote sur cette news

Le Conseil d'administration de CNIM a arrêté les comptes de l'exercice 2020 dans le prolongement de la signature du second protocole de conciliation...

CNIM : comptes 2020 et signature d'un second protocole de conciliation avec les créanciers du groupe

Le Conseil d'administration de CNIM a arrêté les comptes de l'exercice 2020 dans le prolongement de la signature du second protocole de conciliation dont les principales stipulations et évolutions depuis le communiqué du 25 mars 2021 sont énoncées ci-après...
Dans un contexte marqué par la prolongation des effets de la pandémie COVID et l'impact du Brexit, pour ce qui concerne les projets au Royaume-Uni, le Groupe a généré un EBITDA négatif en 2020. Ces pertes ont rendu nécessaire une seconde restructuration soutenue par l'Etat et les créanciers du Groupe pour restaurer les capitaux propres de la Société dans le cadre du maintien d'un périmètre d'activité du Groupe le plus large (y compris activité EPC) et lui fournir une liquidité supplémentaire.
Ce second protocole prévoit 40 millions d'euros de nouveaux financements apportés par l'Etat, la conversion d'une grande partie de la dette financière en instruments de capitaux propres et la mise à disposition d'une nouvelle ligne d'engagements par signature d'un montant maximum de 228,3 millions d'euros.

Les commandes enregistrées par le Groupe en 2020 sont en diminution de -60,8% par rapport à 2019 :
- -70,4% pour le secteur Environnement & Energie : en raison de la situation financière incertaine du Groupe en 2020, aucune commande d'usine clés en mains n'a été enregistrée en 2020, contrairement à 2019, année au cours de laquelle des contrats importants avaient été signés au Royaume-Uni et en Serbie. L'activité de traitement de fumées, opérée par la société LAB, a en revanche doublé sa prise de commandes au cours de l'exercice 2020 ; et
- -30% pour le secteur Innovation & Systèmes : les activités export ont été directement impactées par la crise sanitaire.

Le chiffre d'affaires 2020 s'élève à 632,9 millions d'euros, dont 446,7 millions d'euros pour le secteur Environnement & Energie et 185,3 millions d'euros pour le secteur Innovation & Systèmes.

Le secteur Environnement & Energie présente un niveau de pertes opérationnelles courantes de -94,5 millions d'euros sur l'exercice 2020, en réduction de près de 64 millions d'euros par rapport à 2019. Ces pertes sont liées à l'activité de conception/construction d'usines clés en mains de valorisation énergétique de déchets. D'importantes provisions ont dû être constituées, principalement en raison de pertes additionnelles affectant plusieurs projets au Royaume-Uni.
Deux évènements exogènes ont fortement amplifié les augmentations de coûts des projets d'usines clés en mains au cours de l'exercice 2020 : la pandémie, qui a rallongé d'environ 3 mois la durée des projets et renchéri certains de leurs coûts, et le Brexit, qui a créé des tensions sur le marché du travail au Royaume-Uni.

Le résultat opérationnel non courant s'élève à 1,7 million d'euros, résultant pour l'essentiel des coûts exceptionnels de restructuration, de dépréciations d'écarts d'acquisition dans le secteur Innovation & Systèmes et de la plus-value générée par la vente du siège du Groupe situé rue Bassano, Paris 8ième.
Compte tenu de ces éléments, le résultat net 2020 (part du Groupe) s'établit à -130,9 millions d'euros, contre -200,7 millions d'euros au titre de l'exercice 2019.

Au 31 décembre 2020, la trésorerie brute et l'endettement net du Groupe s'établissent respectivement à +143,1 millions d'euros et 144 millions d'euros.

Comme en 2019 et en 2020, aucune distribution de dividende ne sera soumise à l'Assemblée Générale des actionnaires appelée à statuer sur les comptes de l'exercice clos le 31 décembre 2020.

Principaux éléments des protocoles de conciliation

La société a conclu le 29 avril 2020 un protocole de conciliation avec ses créanciers, à l'issue d'une première procédure de conciliation, afin de lui permettre de faire face à ses engagements, engendrés notamment par la faillite de son sous-traitant génie-civiliste Clugston dans les projets de construction d'usines clés en mains au Royaume-Uni.

La recherche d'un adossement à des partenaires financiers ou industriels à court terme qui était prévue par le protocole de conciliation en 2020 n'a pas permis d'atteindre les objectifs fixés.

Parallèlement, dans le contexte de crise de l'année 2020, les pertes subies et la consommation des avances de trésorerie sur contrats ont accru les besoins de liquidités sur 2021, lesquels n'ont pas été compensés à ce jour par la signature de nouveaux grands projets.

Dans ce contexte, et compte tenu de la nécessité de restaurer ses capitaux propres, le groupe a poursuivi sa restructuration financière et sollicité l'ouverture d'une seconde procédure de conciliation auprès du Président du Tribunal de Commerce qui y a fait droit par ordonnance du 4 février 2021.

Sous réserve de son homologation par le Tribunal de Commerce et la réalisation de l'ensemble des opérations qui y sont prévues, ce protocole, signé par l'ensemble des parties prenantes le 21 mai 2021, prévoit des mesures articulées autour des quatre axes essentiels suivants :
(1) La conversion de la dette financière historique en ORA, qualifiées d'instruments de capitaux propres ;
(2) Le remboursement partiel de la dette moyen terme grâce aux produits de cessions des activités O&M et Bertin IT et le rééchelonnement du montant résiduel ;
(3) L'octroi par l'Etat d'un prêt participatif d'un montant de 40 millions d'euros mis à disposition par compensation avec le prêt FDES consenti le 25 mars 2021 ; et
(4) La mise à disposition d'une nouvelle ligne d'engagements par signature.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/06/2021

91.774 actions ordinaires nouvelles

Publié le 18/06/2021

Elargissement de l'offre de service en génie mécanique Spie, le leader européen indépendant des services multi-techniques dans le domaine de...

Publié le 18/06/2021

Spie a signé un accord pour l'acquisition de Wiegel Gebäudetechnik GmbH en Allemagne. Avec l'acquisition de Wiegel Gebäudetechnik GmbH (Wiegel), Spie élargit en Allemagne son offre de services…

Publié le 18/06/2021

La Commission européenne (CE) a approuvé l'Aubagio (tériflunomide) de Sanofi pour le traitement de la sclérose en plaques récurrente-rémittente (SEP-RR) des patients pédiatriques âgés de 10…

Publié le 18/06/2021

Sa mise en paiement interviendra le 25 juin

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne