En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 442.75 PTS
-
4 450.50
-
SBF 120 PTS
3 499.45
-
DAX PTS
10 332.89
-0.23 %
Dow Jones PTS
23 433.57
+3.44 %
8 229.54
+2.24 %

Bonduelle retombe sur les 20 euros, au plus bas depuis la fin 2016

| Boursier | 284 | Aucun vote sur cette news

Bonduelle recule de 4,5% ce vendredi à 20,35 euros, au plus bas depuis la fin 2016, après avoir réalisé au 1er semestre de son exercice un chiffre...

Bonduelle retombe sur les 20 euros, au plus bas depuis la fin 2016

Bonduelle recule de 4,5% ce vendredi à 20,35 euros, au plus bas depuis la fin 2016, après avoir réalisé au 1er semestre de son exercice un chiffre d'affaires de 1.442,3 millions d'euros, soit une progression de 2,5% en données publiées et de +0,6% en données comparables. Les effets de change ont contribué pour 1,9% à la croissance publiée du semestre avec le renforcement des dollars américain et canadien et du rouble russe. Le groupe affiche un résultat opérationnel courant à 57,2 millions d'euros soit une variation de -6,2% en données publiées et -8,3% en données comparables.

Ces différents éléments permettent au Groupe Bonduelle de confirmer ses objectifs annuels de rentabilité en bas de la fourchette initiale. Le groupe ayant une activité commerciale "limitée" en Asie, ne disposant pas d'implantation industrielle et ayant un recours limité à des fournisseurs de cette région, l'impact de l'épidémie de Covid-19 reste à ce jour "limité" selon le management qui reste cependant attentif aux effets de cette épidémie sur les tendances de consommation de ses différents marchés et aux éventuelles mesures de confinement qui seraient mises en place dans les zones de production...

"L'évolution de l'activité du 1er semestre, en deçà des attentes initiales du groupe en Europe, l'impact des campagnes agricoles délicates de l'été et de l'automne 2019 ainsi que l'alerte sanitaire aux Etats-Unis limiteront les perspectives d'évolution du chiffre d'affaires et de la rentabilité opérationnelle courante du groupe en 2019-2020 au bas de la fourchette communiquée en octobre 2019", prévient la direction du groupe.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 08/04/2020

Le produit de cette émission obligataire sera utilisé pour le refinancement du crédit relais conclu dans le contexte de l'acquisition d'Altran Technologies...

Publié le 08/04/2020

Rendez-vous le 16 avril...

Publié le 08/04/2020

Sur les farines de sarrasin, l'activité est fortement impactée avec la fermeture des crêperies et restaurants...

Publié le 08/04/2020

U10, qui ne distribuera pas de dividende, précise l'impact de la crise sanitaire...

Publié le 08/04/2020

Un acompte sur dividende de 0,17 euro par action ayant été versé en septembre 2019, cette proposition de dividende de Spie impliquait un solde de 0,44 euro par action...