En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 643.08 PTS
-0.40 %
5 638.00
-0.48 %
SBF 120 PTS
4 448.99
-0.34 %
DAX PTS
12 486.56
-0.20 %
Dowjones PTS
26 787.36
-0.11 %
7 842.33
-0.02 %
1.102
+0.02 %

Bio-UV Group : croissance au rendez-vous au 1er semestre

| Boursier | 186 | Aucun vote sur cette news

L'Ebitda bondit de 51%...

Bio-UV Group : croissance au rendez-vous au 1er semestre

Au premier semestre 2019, Bio-UV Group fait état d'un chiffre d'affaires de 8,1 ME, en croissance de 65% par rapport au 1er semestre 2018.

Cette performance est portée par l'effet conjugué d'une nouvelle accélération marquée de l'activité de traitement des eaux de ballast (" BIO-SEA "), multipliée par 3,4 sur la période, et d'une croissance des activités historiques, notamment portée par l'export.

Investissements pour accompagner l'expansion

Sur la période, les charges d'exploitation ont continué de progresser afin d'accompagner le rythme de prises de commandes, toujours très soutenu, de l'activité ballast, et ainsi répondre sans délai aux demandes de ses clients.

Bio-UV Group rappelle que cette dynamique forte est portée par la réglementation qui impose, depuis 2017 à tous les bateaux neufs dans le monde, et depuis le 8 septembre 2019, à tous les bateaux existants, de disposer d'un équipement de traitement de leurs ballasts.

Dans ce contexte réglementaire favorable, imposant des investissements substantiels afin de bénéficier à plein de cette dynamique, BIO-UV Group est parvenu à améliorer son EBITDA sur la période qui passe de 345 KE au S1 2018 à 522 KE au S1 2019, soit une progression de +51%.

Le résultat d'exploitation ressort à -245 KE contre une perte de 47 KE au S1 2018. Le résultat net s'établit à -139 KE contre un léger bénéfice de 18 KE au S1 2018.

A fin juin, Bio-UV Group dispose de 16,6 ME de capitaux propres pour une dette nette de 2,1 ME à fin juin 2019. Cette situation s'entend hors intégration de l'émission d'obligations convertibles réalisée en septembre.

Perspectives

Au regard d'un premier semestre réussi, Bio-UV Group réaffirme ses ambitions organiques d'atteindre en 2022 un chiffre d'affaires d'environ 40 ME, avec une marge d'exploitation supérieure à 10% sur le même horizon. Une nouvelle feuille de route sera définie dans les prochains mois intégrant l'acquisition de Triogen.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/10/2019

Mauna Kea Technologies annonce les résultats positifs sur l'endomicroscopie à aiguille dans le diagnostic et le management des lésions kystiques du pancréas...

Publié le 14/10/2019

La société Idsud confirme sa politique de soutien aux filiales détenues majoritairement...

Publié le 14/10/2019

Les résultats des banques américaines sont attendues en léger recul au 3e trimestre, sous le double effet du ralentissement conjoncturel et de la baisse des taux qui rabote les marges du secteur.

Publié le 14/10/2019

Compte tenu de la complexité de l'opération projetée, le Conseil d'administration a décidé de procéder à la désignation de cet expert indépendant sans attendre le dépôt formel du projet…

Publié le 14/10/2019

Andrea Rossi a décidé de quitter son poste de CEO d'AXA IM et deviendra conseiller stratégique de Gérald Harlin...