5 633.33 PTS
-0.07 %
5 580.5
+0.06 %
SBF 120 PTS
4 491.17
-0.08 %
DAX PTS
13 080.66
+0.02 %
Dowjones PTS
25 013.29
+1.21 %
6 905.53
+0.00 %
Nikkei PTS
22 960.34
-0.18 %

Carnet de route du pape en Colombie, premier jour

| AFP | 290 | Aucun vote sur cette news
Le président colombien Juan Manuel Santos (c) et son épouse Maria Clemencia Rodriguez accueillent le pape François à son arrivée à l'aéroport de Bogota, le 6 septembre 2017
Le président colombien Juan Manuel Santos (c) et son épouse Maria Clemencia Rodriguez accueillent le pape François à son arrivée à l'aéroport de Bogota, le 6 septembre 2017 ( RODRIGO ARANGUA / AFP )

Un "fils de la guerre", le Venezuela en crise et le vol papal suivi en direct ont marqué la première des cinq journées de la visite de François en Colombie, où il apporte un message de paix et de réconciliation.

- Fils d'une otage -

Peu après son arrivée à l'aéroport de Bogota, le pape a reçu la sculpture d'une colombe de la paix des mains d'Emanuel, adolescent symbole de la douleur du conflit armé et de l'espoir que se termine cette guerre de plus de cinq décennies.

Emanuel est le fils de Clara Rojas, enlevée le 23 février 2002 par la guérilla des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc), en même temps que l'ex-candidate présidentielle écologiste Ingrid Betancourt. Il est né en 2004 dans la jungle, de la relation de sa mère avec un de ses ravisseurs.

Lors de l'accouchement, il a eu un bras fracturé, puis a souffert de leishmaniose, maladie parasitaire. Les Farc, qui ont depuis signé la paix et déposé les armes, l'avait confié à un paysan chez lequel il est resté jusqu'à la libération de sa mère en janvier 2008.

Le pape François salue la foule depuis sa papamobile à son arrivée à Bogota, le 6 septembre 2017 en Colombie
Le pape François salue la foule depuis sa papamobile à son arrivée à Bogota, le 6 septembre 2017 en Colombie ( John Vizcaino / AFP )

"C'est le fils de la guerre (...) Il symbolise ce que nous vivons en Colombie, un enfant né pendant la guerre, mais qui maintenant a toutes les opportunités de vivre en paix", a déclaré le président Juan Manuel Santos.

- Prière pour le Venezuela -

Les milliers de Vénézuéliens qui vivent en Colombie s'intéressent particulièrement à ce cinquième voyage du pape François en Amérique latine, pas seulement pour une question de foi.

Nombre d'entre eux ont fui la crise politique et économique dans leur pays, et attendent un geste du souverain pontife qui leur donnerait espoir.

Francine Howard, immigrée depuis quatre ans et demi à Bogota, espère de François plus que ses brèves paroles appelant au dialogue et le télégramme qu'il a envoyé mercredi au président vénézuélien Nicolas Maduro depuis l'avion qui l'amenait en Colombie.

"Nous voulons que le pape intervienne dans la situation humanitaire des migrants vénézuéliens", a déclaré à l'AFP cette femme de 32 ans.

Pour elle, les tentatives avortées de dialogue entre Nicolas Maduro et l'opposition, soutenues par le Vatican, se sont déroulées "sous les conditions du gouvernement", pas de ceux qui veulent "un changement au Venezuela".

- Vol en direct -

Pour la première fois, le vol du pape a pu être suivi en direct. Grâce au système wifi mis à disposition par la compagnie aérienne Alitalia dans cet Airbus 330, les journalistes ont pu diffuser les déclarations du pape, effectuer des interviews avec la délégation et contacter leurs médias.

A 40.000 pieds d'altitude, l'AFP a transmis une dizaine de photos du salut de François aux journalistes qui l'accompagnaient, ainsi que ses déclarations.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

ÉVÈNEMENT

IMMERSION EXCLUSIVE AU COEUR DE LA BOURSE
DU 28 MAI AU 1erJUIN 2018

EN PARTENARIAT AVEC

INSCRIVEZ-VOUS DÈS MAINTENANT ! Cliquez ici

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/05/2018

Airbus et les États membres de l’Union européenne (France, Allemagne, Espagne et Royaume-Uni) ont approuvé plusieurs amendements relatifs aux avances remboursables accordées à l’A380 et à…

Publié le 22/05/2018

Paris, 22 mai 2018 - Atos et le CEA inaugurent aujourd'hui une chaire industrielle, co-financée par l'Agence nationale de la recherche (ANR), dans le but de développer la…

Publié le 22/05/2018

Airbus vent de réagir au dernier jugement de l'Organisation mondiale du Commerce au sujet d'aides publiques accordées aux appareils A350 et A380...

Publié le 22/05/2018

Communiqué de Presse             Paris, le 16 mai 2018   Tableau de déclaration mensuelle des opérations réalisées en avril 2018 Date de début du…

Publié le 22/05/2018

Le titre se retourne à la baisse sous la résistance des 135.3 euros, qui contient les cours en clôture depuis la fin avril. De son côté, le RSI montre des signes de faiblesse. Tant que ce niveau…