En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 847.53 PTS
-0.42 %
4 820.00
-0.91 %
SBF 120 PTS
3 868.16
-0.38 %
DAX PTS
11 090.11
-0.41 %
Dowjones PTS
24 338.62
-1.49 %
6 648.72
-2.00 %
1.136
-0.05 %

A Bethléem, naissance attendue d'une application pour faciliter les visites

| AFP | 369 | Aucun vote sur cette news
Un groupe de pèlerins et de touristes visite la Basilique de la Nativité à Bethléem dans les territoires palestiniens, le 12 décembre 2018. Face à l'afflux de visiteurs, une application permettant de réserver sa visite va être lancée début 2019
Un groupe de pèlerins et de touristes visite la Basilique de la Nativité à Bethléem dans les territoires palestiniens, le 12 décembre 2018. Face à l'afflux de visiteurs, une application permettant de réserver sa visite va être lancée début 2019 ( THOMAS COEX / AFP )

Après des années de désaffection, la Basilique de la Nativité à Bethléem voit à nouveau affluer pèlerins et touristes, avec les encombrements afférents. Une application devrait bientôt réguler le flux des visiteurs sur le lieu de naissance présumé du Christ.

Aux heures les plus critiques, les foules peuvent attendre des heures pour accéder, sous l'église, à une chapelle exiguë et sombre et s'agenouiller au pied d'un autel, là où une étoile d'argent marque l'endroit où Marie aurait mis au monde Jésus-Christ.

Pour décongestionner le vénérable édifice, les autorités palestiniennes travaillent à créer une application qui permettrait aux touristes et pèlerins de réserver un créneau horaire pour leur visite.

Même si elle ne sera pas prête pour Noël cette année, malgré la forte affluence attendue, cette application devrait être opérationnelle début 2019, en anglais dans un premier temps.

L'introduction des technologies modernes entre ces murs séculaires fait certes craindre des complications inutiles. Mais l'initiative a l'adhésion des trois Eglises - arménienne, catholique et grecque orthodoxe - qui gèrent la Basilique.

Le prêtre orthodoxe Issa Thaljieh note qu'entre les prières et les célébrations des différents cultes, successives ou simultanées, "on se bouscule".

Un groupe de touristes dans le lieu où Jésus-Christ serait né, dans la Basilique de la Nativité à Bethléem le 12 décembre 2018
Un groupe de touristes dans le lieu où Jésus-Christ serait né, dans la Basilique de la Nativité à Bethléem le 12 décembre 2018 ( THOMAS COEX / AFP )

"Avec l'application, tout le monde saura à quelle heure entrer, quel groupe est en train de visiter, donc ce sera mieux organisé", dit-il.

La Basilique de la Nativité, inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco, demeure une destination religieuse et touristique majeure, même si les chrétiens ne sont plus les plus nombreux par rapport aux musulmans à Bethléem et ses alentours en Cisjordanie, territoire palestinien occupé par Israël depuis plus de cinquante ans.

Splendeur retrouvée

La fréquentation des lieux saints comme Bethléem avait été sévèrement affectée ces dernières années par les retombées du conflit israélo-palestinien, les violences et, en 2017, la reconnaissance par l'administration du président américain Donald Trump de Jérusalem comme capitale d'Israël.

Mais le tourisme enregistre en 2018 sa meilleure saison depuis des années à Bethléem, les hôtels affichant des taux d'occupation particulièrement élevés pour la période de Noël, indique Elias Al-Arja, président de l'Association des hôtels palestiniens.

"Nous avions des taux de 72 ou 74% en 2018", et les chiffres devraient être encore meilleurs fin décembre, dit-il.

Face à une telle affluence, "nous passons au numérique", déclare donc sans hésitation le ministre palestinien adjoint du Tourisme Ali Abou Srour dans son bureau de Bethléem, en soulignant que l'application donnera aussi des informations sur la célèbre église.

Les foules risquent d'être d'autant plus denses que la Basilique a retrouvé de sa splendeur après des années de restauration.

La toiture a été refaite, la maçonnerie reprise. Couvertes des siècles durant par la suie des cierges puis pendant des années par les échafaudages des restaurateurs, les mosaïques de l'époque des Croisades sont de nouveau chatoyantes.

Faute d'accord entre les trois églises, le bâtiment n'avait pas été réparé depuis le milieu du XIXe siècle.

Barbora Salyova, touriste slovaque de 29 ans visitant Israël et la Jordanie, trouve que l'application pourrait être très utile pour les pèlerins comme elle.

Des affiches et décorations de Noël dans la vieille ville de Bethléem dans les territoires palestiniens, le 12 décembre 2018
Des affiches et décorations de Noël dans la vieille ville de Bethléem dans les territoires palestiniens, le 12 décembre 2018 ( THOMAS COEX / AFP )

Bethléem passe pour une ville sûre pour les visiteurs, mais peut être elle aussi le théâtre de heurts entre Palestiniens et soldats israéliens.

Si vous êtes enregistrés via l'application, "vous partagez avec d'autres le fait que vous êtes bien arrivés à destination", dit-elle.

Environ 2,8 millions de touristes ont visité les territoires palestiniens cette année, contre 2,5 millions l'an dernier, selon le ministère palestinien du Tourisme. Israël connaît également des chiffres records et de nombreux visiteurs poussent pour une journée jusqu'à Bethléem ou d’autres sites de Cisjordanie.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/01/2019

Article L.233-8 II du Code de commerce et article 223-16 du Règlement général de l'Autorité des marchés financiers     Dénomination sociale de l'émetteur…

Publié le 22/01/2019

Paris, le 22 janvier 2019 - L'Assemblée générale mixte de Sodexo s'est tenue le 22 janvier 2019 à la Seine Musicale, à Boulogne-Billancourt, sous la présidence de Sophie…

Publié le 22/01/2019

Les actionnaires de la Société DERICHEBOURG sont invités à participer à l'Assemblée Générale Mixte qui se tiendra le Mardi 5 février 2019 à 11 heures, au Palais Brongniart,…

Publié le 22/01/2019

Compte tenu du contexte marqué par le mouvement des "Gilets Jaunes" au quatrième trimestre en France, Maisons du Monde a décidé de publié un point sur ses ventes et résultats 2018 en amont de la…