En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 894.74 PTS
-0.30 %
4 891.5
-0.20 %
SBF 120 PTS
3 894.76
-0.18 %
DAX PTS
10 930.34
+0.01 %
Dowjones PTS
24 527.27
+0.64 %
6 763.96
+0.00 %
1.138
+0.06 %

Xavier Bertrand annonce son départ des Républicains

| AFP | 557 | Aucun vote sur cette news
Le président des Hauts-de-France arrive au siège du parti Les Republicains (LR) à Paris, le 16 mai 2017
Le président des Hauts-de-France arrive au siège du parti Les Republicains (LR) à Paris, le 16 mai 2017 ( CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP )

Xavier Bertrand a annoncé lundi sur France 2 qu'il quittait "définitivement" Les Républicains, au lendemain de l'élection de Laurent Wauquiez à la présidence du parti.

"Je ne reconnais plus ma famille politique, alors j'ai décidé de la quitter", a expliqué le président des Hauts-de-France, en dénonçant des "dérives" de LR.

Invité à la même heure sur TF1, Laurent Wauquiez a répondu que "c'est son choix"

"Je le respecte mais je ne vais pas regarder dans le rétroviseur", a affirmé le nouveau président des Républicains, disant vouloir "avancer" pour "faire émerger une nouvelle génération".

M. Bertrand a affirmé ne pas avoir "l'intention de rejoindre un parti politique ou de créer un parti politique", a-t-il ajouté.

"Mon parti c'est la région, où j'ai l'impression d'être utile, de servir des gens", a-t-il insisté, en estimant que "ça ne se joue plus dans les partis politiques".

"C'est une décision qui n'est pas facile mais qui s'est imposée à moi", a ajouté celui qui fut secrétaire général de l'UMP entre 2007 et 2010.

M. Bertrand a expliqué s'être mis en retrait "quand ma famille n'a pas voulu dire clairement qu'il fallait voter Emmanuel Macron pour faire barrage à l'extrême droite" au second tour de la présidentielle.

"Je n'aime pas sa politique de l'agressivité et des boucs émissaires", a dit Xavier Bertrand de Laurent Wauquiez, critiquant notamment ses déclarations sur "le cancer de l'assistanat", "comme si tous les gens choisissaient d'être au RSA".

Interrogé pour savoir si sa décision signifiait qu'il renonçait à une ambition nationale ou à être candidat à la présidentielle en 2022, il a répondu: "celui qui vous dit aujourd'hui qu'il sait ce qu'il fera dans quatre ans, alors c'est un vrai représentant de l'ancien monde".

La décision de Xavier Bertrand de quitter le parti a été déplorée sur Twitter par le député LR du Pas-de-Calais Daniel Fasquelle, selon qui le patron des Hauts-de-France avait "toute sa place au sein" de la formation politique.

De même, le député de l'Yonne Guillaume Larrivé, proche de Laurent Wauquiez, a considéré que M. Bertrand choisissait "une petite impasse de division et d'ambition solitaire".

Frédéric Lefebvre, l'un des fondateurs du parti politique Agir, créé par des ex-LR pro-Macron, a en revanche salué une "décision de bon sens et qui souligne la rectitude de Xavier Bertrand"

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/12/2018

Les marchés européens marquent une pause après deux séances de rebond. Si une certaine détente s’est constatée sur les fronts des tensions commerciales et du budget italien, les investisseurs…

Publié le 13/12/2018

La compagnie aérienne caribéenne Bahamasair a signé un contrat de maintenance globale (GMA) de trois ans avec ATR, une coentreprise à parts égales entre Airbus et Leonardo. Le GMA couvre…

Publié le 13/12/2018

Apple a dévoilé ce jeudi de nouveaux investissements aux Etats-Unis ...

Publié le 13/12/2018

Plastic Omnium s’offre un bol d’air frais aujourd’hui en Bourse, à la faveur d’un gain de 4,59% à 20,15 euros. A l’occasion de sa journée Investisseurs, l’équipementier automobile…

Publié le 13/12/2018

Par courrier reçu le 13 décembre 2018 par l'AMF, la société Invesco Ltd...