5 399.44 PTS
-0.51 %
5 399.5
-0.77 %
SBF 120 PTS
4 304.48
-0.47 %
DAX PTS
13 125.64
-0.44 %
Dowjones PTS
24 585.43
+0.33 %
6 394.67
+0.17 %
Nikkei PTS
22 761.95
+0.02 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Woerth (LR) dénonce un budget 2018 "injuste un peu partout"

| AFP | 162 | Aucun vote sur cette news
Eric Woerth, président LR de la Commission des Finances de l'Assemblée, le 12 juillet 2017 à Paris
Eric Woerth, président LR de la Commission des Finances de l'Assemblée, le 12 juillet 2017 à Paris ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

Eric Woerth, président LR de la Commission des Finances de l'Assemblée, a qualifié lundi le projet de budget 2018 d'"injuste".

"C'est un budget injuste, injuste un peu partout", a affirmé M. Woerth sur France 2. "Il est injuste pour les retraités. (...) Pourquoi tout d'un coup les retraités sont devenus des ennemis de la République? Je n'en sais rien, c'est une drôle d'idée".

"Quand vous demandez un effort à des retraités qui ont 1.300 euros par mois, je ne suis pas bien sûr que ce soit exactement ce qu'il faut faire et puis c'est tout à fait inutile pour l’économie", a-t-il dit. "Ce n'est pas parce que vous transférez un peu de pouvoir d'achat vers les actifs que ça change quelque chose. Les actifs, ils ont besoin de revenus d'activités, ils ont besoin de croissance", a-t-il ajouté.

"C'est injuste pour les entreprises, on augmente le coût du travail", a-t-il affirmé, pointant "une baisse du crédit d'impôt". "C'est injuste également pour les locataires d'HLM" ou "pour les bailleurs sociaux qui auront bien du mal à entretenir leur immobilier", a-t-il dit à propos de la baisse des APL.

"C'est très injuste pour les collectivités locales et donc pour le citoyen local, pour nous qui consommons des services publics locaux", a ajouté M. Woerth, qui s'exprimait à la la veille du début de l'examen en commission à l'Assemblée du premier projet de budget du quinquennat.

"C'est injuste aussi pour les familles", a encore affirmé l'ancien ministre du Budget, citant "la remise en cause d'une certaine manière de l'universalité des allocations familiales".

"Cette universalité, elle est dans les racines de la sécurité sociale française", a-t-il déclaré. Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, a dit n'être "pas fermé" à la possibilité de "supprimer les allocations familiales pour les revenus les plus élevés".

Le député de l'Oise a enfin estimé que "c'est un budget qui fait moins d'économies qu'il aurait du faire". "Le budget de l'Etat il sera plus en déficit en 2018 qu'il ne l'est en 2017".

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2017

Un essai clinique démarre pour quatre mois...

Publié le 14/12/2017

La société poursuit son recentrage sur Paris...

Publié le 14/12/2017

Le monocouloir l'emporterait sur le B373 MAX10 de Boeing...

Publié le 14/12/2017

Communiqué de presse   Voisins le Bretonneux, 14 Décembre 2017     Orège déploie avec succès ses premières solutions SLG® en Allemagne     C'est au…

Publié le 14/12/2017

L'avionneur blâme Safran et son Silvercrest pour cet échec majeur...

CONTENUS SPONSORISÉS