5 521.25 PTS
-0.09 %
5 519.0
-0.09 %
SBF 120 PTS
4 416.84
-0.08 %
DAX PTS
13 426.68
-0.06 %
Dowjones PTS
26 071.72
+0.21 %
6 834.33
+0.00 %
Nikkei PTS
23 816.33
+0.03 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Wauquiez veut "renouer le dialogue" de la droite avec les intellectuels

| AFP | 221 | Aucun vote sur cette news
Laurent Wauquiez, candidat à la présidence de LR, le 30 septembre 2017 à Souvigny-en-Sologne dans le Loir-et-Cher
Laurent Wauquiez, candidat à la présidence de LR, le 30 septembre 2017 à Souvigny-en-Sologne dans le Loir-et-Cher ( GUILLAUME SOUVANT / AFP/Archives )

Laurent Wauquiez, grand favori pour la présidence de LR, affirme vouloir "renouer le dialogue" avec des intellectuels tels que Finkielkraut, Ferry ou Houellebecq, en ambitionnant de faire de son parti "un lieu où l'on pense", dans une interview au Point daté du 19 octobre.

"D'un côté, il y a une extraordinaire fertilité du débat avec des figures comme François-Xavier Bellamy, Alain Finkielkraut, Mathieu Bock-Côté ou même Michel Houellebecq, qui secoue notre soumission", ils ont "tous en commun d'être des aiguillons du réveil de la pensée française. D'un autre côté, de façon très étrange, la droite n'a cessé de baisser pavillon, d'acter la défaite de sa pensée politique", affirme M. Wauquiez.

Or, "les valeurs de la droite sont centrales pour faire face aux questions posées par le communautarisme, l'intégrisme, le besoin de permanence, la réinvention du travail", ajoute le vice-président des Républicains.

"Parmi les devoirs que je me fixe si je suis élu président de LR, il y a celui de renouer le dialogue entre ces intellectuels et les responsables politiques", promet-il.

"J'espère que quelqu'un comme Luc Ferry se rapprochera à nouveau de nous. Il est en pointe sur une question dont on sous-estime l'ampleur : celle de la révolution de la connaissance, le big data, l'intelligence artificielle", dit-il également.

Le candidat à la présidence de LR prend soin de préciser qu'il ne veut "pas récupérer" ces intellectuels. "Je ne leur demande pas de prendre leur carte, je veux juste qu'ils réalisent que le prolongement de leur réflexion passe aussi par la politique. L'intellectualisme en chambre, par essence, est condamné à rester en chambre".

"Désormais, les politiques ne sont pas +désidéologisés+, c'est pire que ça. Ils ont choisi de perdre la bataille des idées. Notre position face à Emmanuel Macron ne peut pas se réduire à quelques arguties sur des articles du Code du travail ou à quelques divergences sur le budget", affirme-t-il également.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/01/2018

Le bureau d'études recommande d'acheter le titre, en visant 13 euros...

Publié le 22/01/2018

Paris, Munich, le 22 janvier 2018  Atos, leader international de la transformation digitale, a remporté un contrat pour livrer son tout dernier supercalculateur, le « BullSequana…

Publié le 22/01/2018

'Call of Duty : World War II' d'Activision Blizzard sur PS4 reste en première place...

Publié le 22/01/2018

Vivendi saura le 4 juillet ce qu'il advient de son appel de la décision de l'AGCOM (autorité italienne de régulation des télécoms) aux termes de laquelle elle estime que le groupe français ne…

Publié le 22/01/2018

Le groupe a trois ans de production devant lui...

CONTENUS SPONSORISÉS