En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 053.31 PTS
-
5 061.50
+0.23 %
SBF 120 PTS
4 049.60
+0.00 %
DAX PTS
11 524.34
-
Dowjones PTS
25 317.41
-0.50 %
7 141.21
+0.00 %
1.146
-0.05 %

Wauquiez: le gouvernement raconte aux Français "un monde virtuel"

| AFP | 327 | Aucun vote sur cette news
Laurent Wauquiez, le 6 décembre 2017 à Toulon
Laurent Wauquiez, le 6 décembre 2017 à Toulon ( BERTRAND LANGLOIS / AFP/Archives )

Le président des Républicains Laurent Wauquiez a accusé dimanche le gouvernement d'"acharnement contre les classes moyennes", et de "raconter aux Français un monde virtuel bien éloigné de leur vie quotidienne".

Interrogé par le Journal du Dimanche sur la politique économique du gouvernement et le projet de limiter la vitesse à 80 km/h sur certaines routes, M. Wauquiez a estimé que l'année débutait "sur une augmentation de la dépense publique et une hausse massive de la CSG".

"Il y a un acharnement du gouvernement contre les classes moyennes. J'y vois un mépris du président pour la France des territoires, cette France des gens modestes qui prennent leur voiture pour aller travailler et qui, eux ne profiteront pas des dispositions sur les produits financiers".

Pour ce qui est de la réduction de la vitesse sur les routes, "Que le gouvernement investisse pour sécuriser les routes, au lieu de prendre une mesure de pur affichage!", s'est exclamé M. Wauquiez. "Mais autant il est passé maître dans l'art de la communication virtuelle, autant il est bien timoré quand il s'agit de passer aux actes..."

"Les ordonnances sur le Code du Travail? Avec le recul les avancées pour les employeurs sont très faibles. La réforme de l'Etat? La dépense publique continue à augmenter. La violence contre les policiers? Aucune décision n'a été prise. La lutte contre le travail détaché? Une fois passés les effets d'annonce on s'aperçoit que rien n'a changé. On cherche à raconter aux Français un monde virtuel bien éloigné de leur vie quotidienne", a résumé le président de la région Auvergne Rhône Alpes.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Trader sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

Les Différents Types d'Ordre de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/10/2018

Le chiffre d'affaires du groupe Atos a atteint 2...

Publié le 23/10/2018

Au cours des 9 premiers mois de 2018, Sartorius Stedim Biotech a augmenté son chiffre d'affaires à taux de change constant de 13,8%, à 896,1 millions...

Publié le 23/10/2018

Innate Pharma SA annonce la signature d'un accord multi-termes avec AstraZeneca et MedImmune, son bras recherche et développement de molécules...

Publié le 23/10/2018

Chiffre d'affaires stable : 2 884 millions d'euros +0,1% à périmètre et taux de change constants Prises de commandes : 2 482 millions d'euros Ratio prise de commandes…