En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 387.38 PTS
+1.34 %
5 365.50
+0.98 %
SBF 120 PTS
4 318.04
+1.13 %
DAX PTS
12 579.72
+0.54 %
Dowjones PTS
24 580.89
+0.49 %
7 197.51
-0.28 %
Nikkei PTS
22 516.83
-0.78 %

Wauquiez: "hors de question" que LR fasse alliance avec LREM aux municipales

| AFP | 228 | Aucun vote sur cette news
Le président de LR, Laurent Wauquiez, s'exprime lors d'une convention thématique sur le thème de l'immigration à Paris, le 18 avril 2018
Le président de LR, Laurent Wauquiez, s'exprime lors d'une convention thématique sur le thème de l'immigration à Paris, le 18 avril 2018 ( Eric FEFERBERG / AFP )

Le président des Républicains (LR) Laurent Wauquiez a assuré samedi qu'il était "hors de question" de nouer des alliances avec La République en marche (LREM) pour les élections municipales de 2020, après les déclarations en ce sens du délégué général de LREM Christophe Castaner.

"C'est hors de question", a déclaré M. Wauquiez lors d'un Facebook live, à l'occasion d'un week-end de mobilisation dans les fédérations LR.

"Je n'aime pas ces petites alliances, ces petites tambouilles où on s'entend sur le dos des Français, des électeurs, pour surtout se partager le pouvoir. C'est toute la comédie que je déteste. Et je pense que ce qui a tué les Républicains, c'est qu'au fond on a fini par se définir en fonction du Front national, en fonction des socialistes, en fonction d'En Marche", a poursuivi le président d'Auvergne-Rhône-Alpes, où des élus centristes siègent au sein de sa majorité.

"Moi, je porte nos couleurs. Et donc je veux qu'on ait des candidats partout", a insisté le patron de LR.

Lundi, M. Castaner, a confirmé que le parti présidentiel pourrait soutenir des candidats LR ou PS.

Avec un parti créé en 2016 et aujourd'hui majoritaire à l'Assemblée, mais qui n'a encore jamais concouru à des scrutins locaux, la question des municipales agite déjà la classe politique.

La droite se divise entre franche opposition à Emmanuel Macron pour le parti dirigé par Laurent Wauquiez, et bienveillance pour des élus LR ou ex-LR, notamment au sein de La France audacieuse, mouvement initié par le maire de Nice Christian Estrosi.

Membre de ce mouvement, et ouvertement disposé à une alliance avec LREM, le maire LR de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, a reçu cette semaine le Premier ministre Edouard Philippe (ex-LR).

Invité de France Inter, le vice-président du mouvement Libres! de Valérie Pécresse, Maël de Calan, s'est pour sa part dit ouvert à des alliances entre LR et LREM, "chaque fois que ça permet de provoquer l'alternance. Je pense en particulier à Paris où on a une très bonne équipe, qui mérite de remporter la mairie de Paris", a-t-il ajouté.

Selon le JDD, M. Wauquiez a récemment déclaré en interne: "on aura des candidats LR partout, mais on ne se mêlera pas de la composition des listes", sous-entendu de l'éventuelle présence de "Marcheurs".

"Nous investirons des têtes de listes qui sont loyales à notre formation politique. Ensuite à chaque tête de liste, en fonction du terrain, de sa sensibilité, des projets qu'elle porte, d'ouvrir et d'élargir", avait explicité le vice-président du parti, Guillaume Peltier.

Selon les statuts du parti, les comités départementaux sont compétents pour attribuer les investitures aux municipales dans les communes de moins de 30.000 habitants, sauf chefs-lieux de département. Pour les autres, la compétence revient à la Commission nationale d'investiture.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/06/2018

L'Assemblée générale fut également l'occasion de détailler les conditions de réalisation du résultat de l'exercice 2017...

Publié le 22/06/2018

Bluelinea a réalisé une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires (DPS), pour un montant de 1,5 million d'euros. Cette augmentation de capital…

Publié le 22/06/2018

Biocorp annonce le lancement d'une augmentation de capital par émission d'actions nouvelles, avec suppression du droit préférentiel de souscription. Le montant cible de l'opération est de 4,5…

Publié le 22/06/2018

Bluelinea annonce la réalisation d'une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires (DPS), pour un...

Publié le 22/06/2018

Nouvelle histoire en cinq épisodes.