En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 861.48 PTS
+0.29 %
4 853.50
+0.18 %
SBF 120 PTS
3 871.94
+0.10 %
DAX PTS
11 083.36
-0.06 %
Dowjones PTS
24 404.48
-1.22 %
6 646.81
+0.00 %
1.136
-0.00 %

Wauquiez et Hortefeux rappellent à l'ordre Calmels

| AFP | 369 | Aucun vote sur cette news
Laurent Wauquiez photographié le 6 juin 2018 à Qaraqosh, ville chrétienne dans la vallée de Ninive en Irak.
Laurent Wauquiez photographié le 6 juin 2018 à Qaraqosh, ville chrétienne dans la vallée de Ninive en Irak. ( Zaid AL-OBEIDI / AFP/Archives )

Laurent Wauquiez et son conseiller politique Brice Hortefeux ont rappelé à l'ordre Virginie Calmels dimanche, le premier l'appelant à la responsabilité, le second évoquant un "impératif de solidarité" au sein de LR et demandant l'arrêt du "Wauquiez bashing".

"Quand on appartient à l'équipe dirigeante, on a des responsabilités particulières", dit M. Wauquiez sur le site du Figaro. "J'attends de Virginie qu'elle le comprenne", ajoute-t-il.

Mme Calmels, numéro deux de LR, avait regretté jeudi que le tract du parti titré "Pour que la France reste la France" n'ait pas été validé par les instances dirigeantes "créées par Laurent Wauquiez", y voyant "un dysfonctionnement". Elle avait par ailleurs jugé ce tract "un peu déséquilibré" et "peut-être inutilement anxiogène".

Laurent Wauquiez remarque selon Le Figaro que le document avait été partagé sur le fil WhatsApp de l'équipe dirigeante, le 31 mai.

S'il se dit favorable au débat au sein de LR, le patron des Républicains dénonce "les divisions et les petites phrases qui ont fait beaucoup trop de mal dans le parti". "Moi, je me situe à un autre niveau. Je ne suis pas là pour alimenter les gazouillis", ajoute-t-il.

L'eurodéputé LR Brice Hortefeux, conseiller politique de Laurent Wauquiez, a estimé sur BFMTV que "Virginie Calmels, qui a soif de responsabilités, qui n'est pas arrivée la semaine dernière, a maintenant une longue expérience politique".

"Elle sait très bien que lorsqu'on intègre une équipe, il y a bien sûr, en tous cas à mes yeux, un impératif de solidarité, pas la solidarité quand tout va bien, la solidarité quand ça remue, et je suis convaincu que Virginie Calmels a toutes les compétences pour le comprendre", a-t-il déclaré.

Sur le fond, M. Hortefeux a estimé "qu'il n'y a pas d'idée dans ce tract qui soit choquante, mais au contraire des mots qui devraient rassembler". "Nous avons reçu un héritage, il faut non seulement le préserver mais le rendre encore plus beau", a-t-il ajouté, évoquant parmi plusieurs "menaces" "le communautarisme" et "le terrorisme".

Répondant par ailleurs à Jean-François Copé, qui avait décrit un président du parti "solitaire", et à Maël de Calan, qui lui a reproché de s'être "refermé sur un socle de plus en plus dur d'électeurs, de militants et de sympathisants, y compris dans son entourage", M. Hortefeux a souligné que M. Wauquiez avait été élu en décembre par 75% des électeurs de LR: "On est assez loin de la solitude", a-t-il dit, soulignant que "Laurent Wauquiez est là pour 5 ans, il a une légitimité pour 5 ans".

Enfin, interrogé sur les critiques dont Laurent Wauquiez a fait l'objet après avoir été photographié en costume dans les ruines de Mossoul, M. Hortefeux a dit "Stop, stop au Wauquiez bashing. Quoiqu'il dise, fasse, prononce, imagine, avance... il est systématiquement critiqué, c'est haro sur Laurent Wauquiez", a déploré le vice-président de la région Auvergne-Rhône-Alpes. "Ceux qui mettent tant d'énergie à cela feraient mieux de la consacrer à la reconstruction", a-t-il conclu.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/01/2019

Les marchés actions européens évoluent proches de l’équilibre à la mi-séance, dans contexte où la morosité l’emporte. Les catalyseurs haussiers font défaut et les investisseurs se…

Publié le 23/01/2019

A l’occasion d’une journée Investiseurs, Neopost a levé le voile sur sa nouvelle stratégie baptisée « Back to Growth » et portant sur la période 2019-2022. Ainsi, le spécialiste du…

Publié le 23/01/2019

Ahold Delhaize grimpe de 2,65% à 23,05 euros après avoir dévoilé un chiffre d'affaires du quatrième trimestre de 16,5 milliards d'euros, en hausse de 3% à taux de change constants. Le…

Publié le 23/01/2019

Ingenico chute de 12% à 46,03 euros après avoir atteint 44,41 euros, soit son plus niveau depuis avril 2013. Les investisseurs sanctionnent le quatrième avertissement sur résultats en moins d'un…

Publié le 23/01/2019

Le titre valide une figure de continuation baissière en drapeau après s'être retourné à la baisse sous sa moyenne mobile à 50 séances, négativement orientée. De son côté, le RSI évolue à…