En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 774.19 PTS
+0.42 %
4 773.5
+0.42 %
SBF 120 PTS
3 789.81
+0.36 %
DAX PTS
10 789.64
+0.45 %
Dowjones PTS
23 675.64
+0.35 %
6 491.52
+0.00 %
1.141
+0.38 %

Wauquiez: avec Macron les immigrés clandestins seront de plus en plus nombreux

| AFP | 441 | 5 par 1 internautes
Le président des Républicains (LR) au siège de son parti à Paris, le 13 décembre 2017
Le président des Républicains (LR) au siège de son parti à Paris, le 13 décembre 2017 ( Eric FEFERBERG / AFP )

Le président des Républicains Laurent Wauquiez a critiqué dimanche la réforme de l'immigration et de l'asile préparée par le gouvernement, estimant que, "avec Emmanuel Macron, les immigrés clandestins (..) seront de plus en plus nombreux".

Interrogé par le Journal du Dimanche sur le projet de loi sur l'asile et l'immigration que devrait adopter le Conseil des ministres dans les deux mois, M. Wauquiez a affirmé que "c'est un catalogue de mesures techniques qui ne changeront rien à la politique migratoire", regrettant qu'"on s'attaque à l'asile, mais pas à l'ensemble de la politique migratoire".

"Ce n'est pas d'un texte qu'on a besoin, mais du courage politique de dire que l'immigration doit être réduite à son strict minimum. Avec Emmanuel Macron, les immigrés clandestins resteront sur notre sol. Ils seront même de plus en plus nombreux", a ajouté M. Wauquiez.

Alors que la France a enregistré l'an dernier un record de plus de 100.000 demandes d'asile, et qu'un gros tiers des demandeurs ont obtenu le statut de réfugié en 2017, Emmanuel Macron et le gouvernement défendent une politique à la fois plus digne s'agissant de l'accueil des étrangers ayant obtenu l'asile, et plus stricte dans les reconduites de déboutés.

Dans cet entretien au ton très offensif, M. Wauquiez a également été interrogé sur la laïcité, soulignant que "on attend toujours (le) grand discours sur la laïcité" du président, qui selon lui "fuit le sujet".

Il a jugé "choquants" les propos prêtés à M. Macron sur la "radicalisation de la laïcité", rapportés par des représentants des cultes reçus à l'Elysée en décembre: "que je sache, aucun Français n'est mort victime de la 'radicalisation de la laïcité!'", a souligné le président de la région Auvergne Rhône-Alpes.

Selon lui, "il est temps d'avoir le courage de mettre les mots sur la réalité. La radicalisation qu'il faut combattre, c'est celle de l'islamisme".

Enfin M. Wauquiez a rappelé qu'il était favorable au retour des peines planchers pour sanctionner les agressions visant des policiers. "La peur doit changer de camp. Ces petites frappes doivent savoir que cela les conduira systématiquement derrière les barreaux. Et pour longtemps. Mais le ministre de l'Intérieur a la main qui tremble et a refusé cette mesure de bon sens", a déploré M. Wauquiez.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 19/12/2018

Des pompiers à la Cité des Sciences et de l'Industrie, le 4 décembre 2018 à Paris ( STEPHANE DE SAKUTIN / AFP/Archives )Trois fois plus d'agressions en dix ans: chaque année qui passe voit…

Publié le 19/12/2018

Des pompiers à la Cité des Sciences et de l'Industrie, le 4 décembre 2018 à Paris ( STEPHANE DE SAKUTIN / AFP/Archives )Trois fois plus d'agressions en dix ans: chaque année qui passe voit…

Publié le 19/12/2018

Le journaliste saoudien Jamal Khashoggi, assassiné début octobre dans le consulat de son pays à Istanbul ( MOHAMMED AL-SHAIKH / AFP/Archives )Après Reporters sans Frontières, le Comité pour…

Publié le 18/12/2018

L'entraîneur de Manchester United José Mourinho lors du match face à Liverpool le 16 décembre 2018 ( Paul ELLIS / AFP/Archives )L'histoire se répète pour José…

Publié le 18/12/2018

La couronne norvégienne a atteint aujourd'hui son plus bas niveau depuis un an à 9,914 couronnes pour un euro. La devise scandinave est pénalisée par le regain d'aversion pour le risque sur les…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/12/2018

L'équipe d'analystes de TradingSat.com a sélectionné pour les investisseurs actifs désireux de diversifier leur portefeuille un certificat, qui réplique l'inverse de la dynamique des cours du…

Publié le 19/12/2018

D'un point de vue graphique, le titre est orienté à la hausse, soutenu par une oblique haussière depuis la mi-octobre. Du côté des indicateurs techniques, les moyennes mobiles à 20 et 50…

Publié le 19/12/2018

Ceconomy lance son troisième avertissement sur résultat de l’année, et inquiète un peu plus les investisseurs. Ainsi le titre du groupe allemand décroche de 10,71% à 3,25 euros en bourse,…

Publié le 19/12/2018

Evolution possible du capital...

Publié le 19/12/2018

Après sa forte chute de la veille, Solocal Group se ressaisit légèrement, sur un gain de 1% à 0,504 euro...