En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 326.01 PTS
+0.39 %
5 318.50
+0.26 %
SBF 120 PTS
4 267.46
+0.22 %
DAX PTS
12 189.03
+0.21 %
Dowjones PTS
25 162.41
-0.54 %
7 354.66
+0.00 %
1.137
+0.27 %

Wauquiez "adapte" son discours pour "éviter la fuite d'électeurs", selon Le Pen

| AFP | 169 | Aucun vote sur cette news
La présidente du Front national Marine Le Pen lors d'une session de questions au gouvernement à l'Assemblée nationale à Paris le 24 octobre 2017
La présidente du Front national Marine Le Pen lors d'une session de questions au gouvernement à l'Assemblée nationale à Paris le 24 octobre 2017 ( Eric FEFERBERG / AFP )

La présidente du Front national Marine Le Pen a estimé jeudi que Laurent Wauquiez, candidat favori pour la présidence de LR, "adapte" son discours pour "éviter la fuite de ses électeurs peut-être même vers le Front national".

"Il fait le constat qu'une immense majorité des électeurs des Républicains, en réalité, pensent la même chose que le Front national et il craint cela beaucoup et il adapte son discours pour essayer d'éviter la fuite de ses électeurs et de ses adhérents peut-être même vers le Front national", a-t-elle déclaré sur Radio Classique.

"La vraie question que les électeurs doivent se poser est quelle est la part de sincérité de ces discours-là, surtout lorsque M. Wauquiez prend comme bras droit, le bras droit d'Alain Juppé", a-t-elle dénoncé. "Il y a une chose que les électeurs ne supportent pas, c'est le mensonge, la dissimulation et là en l'occurrence en prenant comme bras droit, le bras droit d'Alain Juppé, il est clairement dans la dissimulation ou dans la schizophrénie".

"Mais moi je voudrais poser la question morale. Je sais que c'est un gros mot pour certains, mais quelle est la valeur de ces responsables politiques qui en réalité tiennent exactement les mêmes propos que nous, tout en cherchant systématiquement à nous mettre au ban de la vie politique française?", a-t-elle interrogé.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/08/2018

Le titre a enfoncé la zone d'overlap (ancienne résistance devenue support) des 25.5 euros. L'orientation négative des indicateurs techniques milite pour une poursuite de la phase de repli en…

Publié le 16/08/2018

La série de quatre séances consécutives de baisse va-t-elle s'arrêter pour le marché parisien ? Après la chute de plus de 1,8%...

Publié le 16/08/2018

Atlantia chute de 24,98% à 17,66 euros à la Bourse de Milan après que le gouvernement italien a lancé une procédure contre sa filiale Autostrade per l'Italia, mise en cause dans l'effondrement…

Publié le 16/08/2018

La compagnie serait sur le point de se doter d'un patron non français et, de plus, non européen