En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 372.31 PTS
-0.34 %
5 376.00
-0.15 %
SBF 120 PTS
4 310.01
-0.31 %
DAX PTS
12 695.16
+0.14 %
Dowjones PTS
24 657.80
-0.17 %
7 280.70
+0.73 %
Nikkei PTS
22 555.43
-

VTC: l'échéance du 31 décembre "ne sera pas une date couperet"

| AFP | 200 | Aucun vote sur cette news
Des chauffeurs de VTC rassemblés Porte Maillot lors d'une manifestation, le 15 décembre 2016 à Paris
Des chauffeurs de VTC rassemblés Porte Maillot lors d'une manifestation, le 15 décembre 2016 à Paris ( ALAIN JOCARD / AFP/Archives )

L'échéance du 31 décembre pour obtenir le statut de chauffeur VTC "ne sera pas une date couperet", assure la ministre des Transports Elisabeth Borne dans Le Parisien de vendredi.

Cette échéance est prévue par la loi Grandguillaume de décembre 2016, qui vise à "créer les conditions d'une concurrence saine" entre taxis et VTC et lutter contre l'emprise des plateformes de VTC sur les chauffeurs, et le "détournement juridique" du statut Loti (transport collectif à la demande) pour du transport individuel.

A compter du 1er janvier 2018, les chauffeurs Loti devront avoir obtenu le statut VTC pour faire du transport individuel.

"La loi Grandguillaume va mettre fin au détournement du statut Loti qui a désorganisé le secteur. En revanche, le 31 décembre ne sera pas une date couperet", déclare la ministre qui promet d'appliquer la loi "avec pragmatisme".

"Concrètement, nous demandons que chaque chauffeur ait engagé des démarches avant le 31 décembre (...). Ensuite, on se donne trois mois, jusqu'au 31 mars 2018, pour que tous les dossiers aboutissement. Au-delà, tous les chauffeurs devront être en règle", affirme Mme Borne.

Des plateformes de voitures avec chauffeur ont accusé récemment le ministère des Transports de "créer des obstacles" aux personnes souhaitant obtenir le statut de chauffeur VTC.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/06/2018

Au cumul de 5 mois à fin mai, le chiffre d'affaires global a progressé de +1.8% à périmètre comparable...

Publié le 20/06/2018

931,5 kE de bénéfices en 2017...

Publié le 20/06/2018

Retour d'Assemblée générale Frey...

Publié le 20/06/2018

"Nous souhaitions nous rapprocher d'un industriel partageant nos valeurs"...

Publié le 20/06/2018

Communiqué de presse - 20 juin 2018       La société Autolib' conteste vigoureusement les allégations contenues dans le communiqué du Syndicat…