5 281.58 PTS
-
5 278.5
+1.14 %
SBF 120 PTS
4 231.68
-
DAX PTS
12 451.96
-
Dowjones PTS
25 219.38
+0.08 %
6 770.66
-0.36 %
Nikkei PTS
21 963.58
+1.12 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Vitesse à 80 km/h: des sénateurs demandent à Philippe de suspendre l'application

| AFP | 1837 | 3.67 par 3 internautes
L'abaissement de 90 km/h à 80 km/h de la vitesse maximale sur 400.000 km de routes secondaires à double sens sans séparateur central doit entrer en vigueur au 1er juillet
L'abaissement de 90 km/h à 80 km/h de la vitesse maximale sur 400.000 km de routes secondaires à double sens sans séparateur central doit entrer en vigueur au 1er juillet ( Nicolas TUCAT / AFP/Archives )

Un groupe de travail sénatorial a demandé jeudi à Edouard Philippe de "suspendre la mise en place" de l'abaissement à 80 km/h de la limitation de vitesse sur certaines routes, le temps qu'il livre ses conclusions sur cette mesure controversée.

L'abaissement de 90 km/h à 80 km/h de la vitesse maximale sur 400.000 km de routes secondaires à double sens sans séparateur central doit entrer en vigueur au 1er juillet après la publication d'un décret. L'annonce de cette mesure a suscité une fronde chez les motards et automobilistes.

Cette mesure, annoncée le 9 janvier afin de réduire le nombre de morts sur les routes (3.693 en 2017), "a suscité beaucoup d'émoi auprès des usagers comme d'un grand nombre d'élus", soulignent dans un courrier au Premier ministre les sénateurs Jean-Luc Fichet (PS), Michel Raison (LR) et Michèle Vullien (UDI), qui constituent le groupe de travail sur la sécurité routière.

Ce groupe, créé le 24 janvier, doit consulter "acteurs institutionnels, experts et associations pour mieux évaluer l'efficacité et l'impact" de cette mesure et souhaite s'entretenir avec les personnes consultées par le gouvernement "pour recueillir leurs observations et les arguments qui fondent votre décision", expliquent-ils.

Il espère pouvoir rendre leurs conclusions courant avril, avait indiqué Michel Raison à l'AFP la semaine dernière.

Une cinquantaine de sénateurs avaient auparavant demandé les résultats d'une expérimentation de cette mesure, menée entre juillet 2015 et juillet 2017 à la demande du ministre de l'Intérieur de l'époque Bernard Cazeneuve.

Le bilan de l'expérimentation, révélé par Le Monde et dont l'AFP a eu connaissance, porte sur les vitesses pratiquées, qui tombent en moyenne à 80,3 km/h au lieu de 85 km/h quand elles étaient limitées à 90 km/h, et non sur l'accidentalité.

Le 9 janvier, Edouard Philippe avait cependant affirmé que, durant l'expérimentation, "la vitesse moyenne a baissé d'environ 7%, la fluidité du trafic n'a pas été altérée et l'accidentalité a diminué" en citant une baisse de 25% des accidents, de 50% de tués.

L'abaissement à 80 km/h permettrait de sauver de 350 à 400 vies par an, affirme le gouvernement, qui a toutefois instauré une "clause de rendez-vous" au 1er juillet 2020. "Si les résultats ne sont pas à la hauteur de nos espérances, le gouvernement prendra ses responsabilités", avait déclaré le Premier ministre.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
3 avis
Note moyenne : 3.67
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 18/02/2018

Donald Trump le 15 février 2018 à la Maison Blanche ( MANDEL NGAN / AFP/Archives )Donald Trump a affirmé dimanche que la Russie avait réussi "au-delà de ses rêves les plus fous" à semer le…

Publié le 18/02/2018

Des soldats israéliens et leurs chars surveillent la frontière avec la bande de Gaza, le 18 février 2018 ( MENAHEM KAHANA / AFP )Deux Palestiniens ont été tués dimanche par des tirs…

Publié le 18/02/2018

Une vue d'une rue aux bâtiments détruits de la localité d'Arbine dans l'enclave rebelle de la Ghouta orientale près de Damas, le 17 février 2018 ( ABDULMONAM EASSA / AFP )L'armée syrienne a…

Publié le 18/02/2018

Le président Emmanuel Macron à l'Elysée, le 16 février 2018 à Paris ( Ian LANGSDON / POOL/AFP )La cote de popularité d'Emmanuel Macron a chuté de six points en février, à 44% de…

Publié le 18/02/2018

Des médecins traitent un Palestinien blessé dans un hôpital de Rafah, une localité du sud de la bande de Gaza cible de raids aériens israéliens, le 17 février 2018 ( Said KHATIB / AFP )Deux…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/02/2018

Le Premier ministre, qui visitait vendredi une usine L'Oréal, n'est pas inquiet après l'annonce par Nestlé de la non reconduction du pacte d'actionnaires qui le lie à la famille Bettencourt…

Publié le 16/02/2018

Le Gabon a annoncé vendredi la réquisition de la SEEG, filiale eau et électricité du groupe français, ainsi que son intention de résilier son contrat de concession.

Publié le 16/02/2018

Le désaccord concernant les conditions de diffusion des chaînes de TF1 sur le réseau d'Orange se poursuit. Orange a annulé des campagnes publicitaires prévues sur TF1...

Publié le 16/02/2018

SOFRAGI Société Française de Gestion et d'Investissement   SA au  Capital de 3.100.000 euros Siège Social : 37, avenue des Champs Elysées - 75008…

Publié le 16/02/2018

      CASINO, GUICHARD-PERRACHON Société anonyme au capital de 169 825 403,88 EUR Siège social : 1, Cours Antoine Guichard 42000…

CONTENUS SPONSORISÉS