En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 398.32 PTS
-0.35 %
5 387.50
-0.51 %
SBF 120 PTS
4 320.54
-0.34 %
DAX PTS
12 561.42
-0.98 %
Dowjones PTS
25 058.12
-0.03 %
7 350.23
-0.03 %
1.172
+0.00 %

Vingt maires de droite et du centre lancent le mouvement La France audacieuse

| AFP | 198 | Aucun vote sur cette news
Le maire de Nice Christian Estrosi à Paris, le 27 juin 2017
Le maire de Nice Christian Estrosi à Paris, le 27 juin 2017 ( PATRICK KOVARIK / AFP )

Vingt maires de droite et du centre ont lancé mardi à Paris La France audacieuse pour "redonner à la vie politique française un nouveau souffle", étant convaincus que "la recomposition politique de notre pays viendra des territoires".

Ce mouvement, qui n'est "pas un parti politique", reconnaît "la double appartenance, sauf avec les mouvements extrémistes", et est ouvert à tous, élus et citoyens, ont affirmé ces maires lors d'une conférence de presse, notamment l'initiateur de cette opération, Christian Estrosi, maire LR de Nice.

Ils veulent "une vie démocratique plus participative qu'elle ne l'est aujourd'hui, et au plus près des citoyens".

"La France et les partis politiques sont confrontés à un défi: celui de la représentativité", or, "aucun représentant d'un exécutif communal ne peut désormais participer directement à l'élaboration de la loi ou au contrôle gouvernemental", regrettent les édiles.

Selon eux, "la fin du cumul des mandats présente un risque", celui qu'"une grande partie de la France ne soit plus entendue", car, "à la différence d'autres pays, la France n'a pas été jusqu'au bout de la démarche du mandat unique en répartissant mieux les compétences".

En conséquence, "nous devons repenser notre organisation politique si nous voulons éviter une rupture nette entre les citoyens et l’Etat", insistent-ils.

Ils en appellent "à un nouveau cadre du dialogue entre l’Etat et les collectivités", qui permettrait aux territoires d'"amender" et de "se prononcer politiquement en amont sur toutes les réformes qui concernent le quotidien des Français. Nous avons confiance dans l’action publique municipale. Nous appelons chacun à faire preuve d’audace dans l’action publique", affirment-ils, ajoutant croire "en un Etat qui se concentre sur ses missions régaliennes et fait confiance aux collectivités".

Les vingt maires se reconnaissent "dans les grands courants de pensée de la droite républicaine et du centre: gaullistes, libéraux, sociaux, européens, humanistes, démocrate-chrétien, radicaux, indépendants, unis dans une communauté de destin et ayant comme point commun d’être l’ultime rempart face aux extrémistes".

Les adhérents seront représentés par trois collèges: un collège des maires, un des élus territoriaux, un troisième des citoyens. La réunion des trois forme le congrès du mouvement. Il n'y a pas de cotisation obligatoire, "le don est libre".

Parmi les maires figurent, outre M. Estrosi, les LR Jean-Luc Moudenc (Toulouse), Christophe Béchu (Angers), Laurent Marcangeli (Ajaccio), Jean Rottner (Mulhouse), Delphine Burkli (Paris IXe), Jean Rottner (Mulhouse), ou encore l'UDI Chantal Eyméoud (Embrun).

npk/chr/ct

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/07/2018

APRRLa filiale autoroutière d'Eiffage communiquera son chiffre d'affaires du deuxième trimestre après la clôture de la Bourse.ICADELa foncière publiera ses résultats du premier…

Publié le 20/07/2018

A 16h00 aux Etats-UnisReventes de logements en juin.source : AOF

Publié le 20/07/2018

Luxembourg, 20 juillet 2018 - Aperam annonce avoir mené à terme son programme de rachat d'actions annoncé le 30 janvier 2018 (ci-après le "Programme"). Au total,…

Publié le 20/07/2018

A l’issue de la période d'acceptation initiale et des périodes de réouverture volontaire et obligatoire de l’offre, près de 96 % des actions de Realdolmen ont été apportées. En…

Publié le 20/07/2018

Eurazeo annonce être entrée en négociations exclusives avec PAI Partners en vue de la cession de sa participation dans Asmodee, un leader international de l’édition et de la distribution de jeux…