5 114.15 PTS
-0.64 %
5 104.50
-0.63 %
SBF 120 PTS
4 088.40
-0.67 %
DAX PTS
12 165.19
-0.31 %
Dowjones PTS
21 674.51
-0.35 %
5 790.91
-0.09 %
Nikkei PTS
19 470.41
-1.18 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Villiers: Carvounas rappelle Macron à son rôle de "garant" des institutions

| AFP | 295 | Aucun vote sur cette news
Le député PS Luc Carvounas le 19 juin 2017 à Paris
Le député PS Luc Carvounas le 19 juin 2017 à Paris ( Thomas Samson / AFP/Archives )

Le député PS Luc Carvounas s'est dit mardi "extrêmement inquiet" après le recadrage du chef d'état-major Pierre de Villiers par Emmanuel Macron, qui "en dit long" selon lui sur "le fonctionnement des institutions" vu par le président, censé en être "le garant".

"Qu'est-ce que c'est que cette histoire inventée pour les enfants ?", a lancé M. Carvounas sur Sud Radio et Public Sénat, qui lui demandaient si M. de Villiers avait manqué de respect au chef de l'Etat.

"Je voudrais porter le débat sur l'aspect institutionnel". "On a le chef d'état-major des Armées qui se rend où ? A la commission de Défense de l'Assemblée nationale, qui est une des commissions permanentes. Dans un huis-clos avec qui ? Les représentants de la Nation. Encore heureux: le Parlement est censé contrôler l'exécutif. C'est notre rôle. J'ai bien compris que le président de la République souhaiterait être aujourd'hui seul sur tous les leviers de commandement mais en France il y a une Ve République, des institutions", a poursuivi le député du Val-de-Marne.

En pleines festivités du 14 Juillet, le chef de l'Etat a reproché sans le nommer au général, qu'il vient pourtant de prolonger pour un an, d'avoir mis de façon "indigne" une polémique budgétaire "sur la place publique". Le général avait, devant la commission de la Défense à l'Assemblée, émis de sérieuses réserves au sujet des 850 millions d'euros d'économies réclamées cette année aux armées.

"Déjà, je trouve le contexte totalement inapproprié". Et "ça envoie quoi comme message pour tous les autres futurs auditionnés à huis-clos de la commission Défense ? Que si le ton de l'échange avec les parlementaires censés contrôler l'exécutif ne convient pas au président, c'est peut-être, on va le savoir dans quelques jours, une sorte de limogeage habillé ?", a accusé M. Carvounas.

"Dans ce cas là je vais demander à ce que les futures auditions devant la commission défense se fassent publiquement", a-t-il ajouté.

"Ca en dit long sur la verticalité, et ça en dit long aussi sur le fonctionnement des institutions vécu par celui qui est censé en être le garant. Et on n'est qu'au début du mandat", a conclu M. Carvounas.

M. de Villiers sera reçu vendredi par M. Macron. Il déjeunera auparavant avec Edouard Philippe en compagnie des chefs d'état-major de l'Armée de terre, de la Marine et de l'Armée de l'air, selon l'agenda de Matignon. Un Conseil de défense est par ailleurs programmé mercredi matin.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS*

en Chèques-Cadeaux !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 31 août 2017

CODE OFFRE : ETE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, joignez le coupon ou saisissiez le code offre : ETE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/08/2017

Cela laisse 1% de hausse sur la semaine pour l'indice parisien

Publié le 18/08/2017

Aucune publication d'importance n'est attenduesource : AOF

Publié le 18/08/2017

Le 18 août 2017    Information mensuelle relative au nombre total de droits de vote et d'actions composant le capital social   Article 223-16 du Règlement Général de…

CONTENUS SPONSORISÉS