En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 860.89 PTS
+1.39 %
4 865.00
+1.47 %
SBF 120 PTS
3 877.64
+1.46 %
DAX PTS
11 049.98
+1.20 %
Dowjones PTS
24 370.10
+0.67 %
6 718.45
+0.00 %
1.140
+0.15 %

Vietnam: une célèbre dissidente appelle Facebook à s'engager "pour la liberté d'expression"

| AFP | 260 | Aucun vote sur cette news
Mai Khoi, musicienne vietnamienne dissidente du régime, le 21 mai 2016 à Hanoï
Mai Khoi, musicienne vietnamienne dissidente du régime, le 21 mai 2016 à Hanoï ( HOANG DINH NAM / AFP )

Mai Khoi, une musicienne dissidente surnommée la "Lady Gaga" du Vietnam et régulièrement censurée par le régime de Hanoï, a appelé vendredi Facebook à s'engager davantage pour la liberté d'expression dans son pays, à l'issue d'une rencontre avec les dirigeants du réseau social à San Francisco.

"Protéger la liberté d’expression devrait faire partie de la politique officielle de Facebook, malheureusement ce n'est pas le cas", a déclaré à l'AFP l'artiste lors d'une interview à l'aéroport de la ville.

"Facebook est le seul espace au Vietnam où l'on peut parler librement, exprimer nos opinions librement, avoir accès a une information non censurée, et parfois organiser des manifestations pacifistes. C’est pourquoi notre gouvernement a peur. Alors il essaie de contrôler Facebook (...) La répression est lourde", a assuré Mai Khoi.

Facebook est extrêmement populaire au Vietnam, où l'on recense quelque 53 millions d'abonnés, plus de la moitié de la population.

Le régime communiste a adopté des mesures de "cybersécurité" très restrictives qui doivent entrer en vigueur en janvier prochain, et qui sont dénoncées par de nombreuses organisations de défense des droits de l'homme. Outre des pouvoirs de censure étendus, cette loi donne aux autorités vietnamiennes le droit de contraindre des entreprises technologiques à leur livrer des données confidentielles, y compris les informations personnelles des utilisateurs, selon ses détracteurs.

Mai Khoi, pop-star militante dont les concerts clandestins sont systématiquement interdits et qui ne peut pas vendre légalement ses oeuvres musicales au Vietnam, craint d'être désormais traquée jusque sur internet.

"Pendant cette réunion, j’ai demandé à Facebook d'empêcher les sbires du gouvernement d'utiliser les propres critères de la communauté Facebook pour faire taire les dissidents. Ils m'ont répondu qu'ils travaillaient déjà sur la question. Mais en réalité, au Vietnam, de nombreux journalistes indépendants et militants voient leurs comptes fermés et leurs publications effacées tous les jours", assure Mai Khoi.

Placée en résidence surveillée fin 2017 après avoir brandi un slogan injurieux à l'égard du président Donald Trump, en visite dans le pays, elle avait été interdite de candidature aux élections parlementaires un an plus tôt.

"La liberté d’expression au Vietnam n’est pas garantie et je ne sais pas pourquoi Facebook aide, ou fait mine d'ignorer, les partisans du gouvernement qui musellent les dissidents. Je pense que Facebook devrait faire les choses correctement et montrer qu'ils protègent la liberté d'expression", a-t-elle lancé.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/01/2019

Les marchés actions européens évoluent en hausse à l’approche de la mi-séance. Les investisseurs ont repris espoir quant à une possible résolution du conflit commercial entre la Chine et les…

Publié le 18/01/2019

Casino bondit de 6,55% à 38,58 euros, après avoir publié des chiffres d’activité rassurants pour le quatrième trimestre, dans un contexte économique marqué par le mouvement des " Gilets…

Publié le 18/01/2019

Ryanair recule en Bourse de 1,87% à 9,88 euros, après avoir lancé un nouveau « profit warning » pour son exercice 2018-2019 qui s’achèvera fin mars. La compagnie aérienne à bas coûts…

Publié le 18/01/2019

Après le report aux Etats-Unis...

Publié le 18/01/2019

Nissan et Mitsubishi ont déclaré vendredi que Carlos Ghosn, leur ancien président, avait indûment reçu une rémunération avoisinant les 8 millions d'euros via leur filiale commune aux Pays-Bas…