5 361.37 PTS
-0.03 %
5 361.50
+0.06 %
SBF 120 PTS
4 282.74
-0.04 %
DAX PTS
12 995.06
-
Dowjones PTS
22 997.44
+0.18 %
6 122.61
+0.00 %
Nikkei PTS
21 371.58
+0.17 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Venezuela: 1er exportateur de pétrole d'Amérique latine en crise profonde

| AFP | 197 | Aucun vote sur cette news
Le président vénézuélien Nicolas Maduro drapé dans le drapeau national, à Caracas le 27 juillet 2017
Le président vénézuélien Nicolas Maduro drapé dans le drapeau national, à Caracas le 27 juillet 2017 ( Federico PARRA / AFP )

Premier exportateur de pétrole d'Amérique latine, le Venezuela, qui élit dimanche une assemblée constituante, est en proie à une grave crise économique et politique qui a commencé sous le défunt président Hugo Chavez et se poursuit sous son successeur Nicolas Maduro.

- Maduro, héritier de la "révolution bolivarienne" de Chavez -

Elu président en 1999, Hugo Chavez lance une "révolution bolivarienne", du nom du leader de l'indépendance Simon Bolivar. Il bâtit sa popularité sur le lancement de nombreux programmes sociaux dans un pays caractérisé par des inégalités criantes, avec un style de gouvernement ultra personnalisé, alliant gauchisme et militarisme aux accents religieux.

Réélu pour un troisième mandat en 2012, il décède d'un cancer en 2013.

Son dauphin Nicolas Maduro lui succède et devient rapidement impopulaire alors que le pays traverse une grave crise économique, conduisant à de violentes manifestations en 2014 (43 morts).

En janvier 2016, la coalition d'opposition "Table pour l'unité démocratique" (MUD) devient majoritaire au Parlement, dont la Cour suprême annule tous les votes. Une nouvelle vague de manifestations quasi-quotidiennes et pillages démarre en avril 2017, faisant une centaine de morts.

En mai 2017, Nicolas Maduro annonce l'élection d'une assemblée constituante pour rédiger une nouvelle Constitution, considérée par l'opposition comme une manoeuvre pour conserver le pouvoir.

- Au pays de l'or noir -

Ce pays de 916.445 km2 et 31 millions d'habitants, situé dans les Caraïbes, est l'un des deux membres latino-américains de l'Opep, avec l'Equateur.

En 2016, il produisait 2,37 millions de barils par jour selon des chiffres officiels cités par l'Opep (2,16 mbj selon le marché), mais sa production a diminué, pour atteindre 2,16 mbj en juin 2017 (1,94 mbj selon le marché).

Il abrite 302,25 milliards de barils de réserves prouvées, les premières au monde devant l'Arabie saoudite.

Malgré une rhétorique enflammée, les États-Unis sont son principal partenaire commercial.

- Pénuries et hyperinflation -

Hugo Chavez puis Nicolas Maduro n'ont pas réussi à juguler une inflation vertigineuse ni à sortir le pays de sa dépendance aux pétro-dollars, qui représentent 96% de ses revenus (25,14 milliards de dollars d'exportations pétrolières en 2016, selon l'Opep).

Le contrôle des prix et des changes a limité la rentabilité des entreprises et ralenti les importations.

Touché par l'effondrement des cours du brut depuis 2014, le Venezuela souffre d'un manque alarmant de devises qui l'a plongé dans une crise aiguë, mêlant pénuries alimentaires et de médicaments, inflation et récession.

La hausse des prix devrait atteindre 720% en 2017 selon le FMI, la plus élevée au monde.

Le PIB a chuté de 11,3% en 2016 selon des estimations officieuses. La Banque mondiale prévoit une contraction de 7% cette année. L'agence financière Standard and Poor's met elle en garde contre une possible incapacité du pays à honorer sa dette dans six mois.

Un tiers de la population était en 2015 sous le seuil de pauvreté, cheval de bataille de la "révolution bolivarienne", contre près de la moitié en 1998, selon la Banque mondiale.

Le Venezuela souffre aussi d'une violence endémique, avec un taux d'homicides parmi les plus élevés au monde (70,1 pour 100.000 habitants en 2016).

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

SUR LE MÊME SUJET
Publié le 13/10/2017

Le président vénézuélien Nicolas Maduro lors d'une conférence de presse à Minsk (Bélarus), le 5 octobre 2017 ( Sergei GAPON / AFP/Archives )Premier exportateur de pétrole d'Amérique…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/10/2017

Bernstein pense que la transaction est bénéfique pour tous les acteurs, sauf Embraer...

Publié le 18/10/2017

Le groupe conforte ses anticipations annuelles...

Publié le 18/10/2017

Les deux financiers auraient cessé leurs discussions en vue d'un rapprochement dans la gestion...

Publié le 18/10/2017

La banque publique, 10,8% du capital, soutiendra le projet...

CONTENUS SPONSORISÉS