En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 349.02 PTS
+0.83 %
5 346.00
+0.78 %
SBF 120 PTS
4 290.51
+0.76 %
DAX PTS
12 237.17
+0.61 %
Dowjones PTS
25 588.07
+1.69 %
7 383.89
+0.40 %
1.136
+0.17 %

Valls veut la "réussite" de Macron et veut y "contribuer"

| AFP | 298 | 2 par 1 internautes
L'ex-Premier ministre socialiste Manuel Valls, le 28 juin 2017 à Paris
L'ex-Premier ministre socialiste Manuel Valls, le 28 juin 2017 à Paris ( Thomas SAMSON / AFP/Archives )

L'ex-Premier ministre socialiste Manuel Valls, qui a rejoint les rangs de la majorité présidentielle à l'Assemblée nationale après avoir brigué en vain l'investiture de la République en marche aux législatives, a assuré dimanche vouloir la "réussite" d'Emmanuel Macron et vouloir "contribuer à sa réussite".

Le député de l'Essonne a réfuté toute "rancoeur" ou "jalousie" à l'égard du ministre de l'Economie devenu président. "La rancoeur, la jalousie ça ne fait pas partie de mon caractère", a-t-il dit sur France 2.

"Je ne vais pas vous dire le contraire, j'aurais aimé être à sa place, mettre en oeuvre une politique qui permette de dépasser les clivages droite-gauche", a-t-il poursuivi.

Il a assuré vouloir la "réussite" du chef de l'Etat.

Battu en janvier à la primaire du PS, Manuel Valls avait soutenu Emmanuel Macron avant le premier tour de l'élection présidentielle, aux dépens du vainqueur de la primaire Benoît Hamon.

"Je veux sa réussite, ça n'est pas une posture. Je pense que nous avons vécu un petit miracle, que normalement c'est le populisme qui devait l'emporter. Nous aurions pu avoir un deuxième tour Le Pen-Mélenchon", a déclaré Manuel Valls.

"L'élection d'Emmanuel Macron (...) a permis d'éviter cela. Donc pour lui, mais pour mon pays, et pour mes idées, pour les valeurs de la République que je défends (...), oui je veux sa réussite et je veux contribuer à sa réussite", a-t-il poursuivi.

Interrogé sur le mot "fainéants" utilisé par le chef de l'Etat et qui a fait polémique, l'ex-Premier ministre a estimé qu'il fallait "faire attention aux mots, ils ont leur importance".

"Je pense qu'aujourd'hui on a besoin de vérité, de réformes puissantes (...) et on a besoin en même temps de mots qui permettent de réconcilier, d'apaiser, de rassembler", a-t-il affirmé.

"Vu la fatigue que j'ai éprouvée après ces cinq années, notamment à Matignon, je n'ai pas eu l'impression d'être fainéant", a-t-il glissé. L'entourage du chef de l'Etat avait expliqué que le mot "fainéant" visait "ceux qui n'ont pas eu le courage de faire les réformes nécessaires", citant Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy et François Hollande.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 2
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 16/08/2018

Le réseau social s'est lancé depuis plusieurs mois dans une réforme de ses contenus ( JOSH EDELSON / AFP/Archives )Le géant internet américain Facebook a annoncé mercredi la mise en place…

Publié le 16/08/2018

Atlantia chute de 24,98% à 17,66 euros à la Bourse de Milan après que le gouvernement italien a lancé une procédure contre sa filiale Autostrade per l'Italia, mise en cause dans l'effondrement…

Publié le 15/08/2018

Le fermier Simon Kimani cueille les avocats de sa plantation, le 25 juillet 2018 à Kandara, au Kenya ( Kevin MIDIGO / AFP )Toasts à la mode, les tartines d'avocat font fureur parmi les jeunes…

Publié le 14/08/2018

Le président turc Recep Tayyip Erdogan à Ankara, le 13 août 2018 ( KAYHAN OZER / TURKISH PRESIDENTIAL PRESS SERVICE/AFP )Le président Recep Tayyip Erdogan a annoncé mardi que la Turquie…

Publié le 14/08/2018

Le président turc Recep Tayyip Erdogan à Ankara, le 13 août 2018 ( KAYHAN OZER / TURKISH PRESIDENTIAL PRESS SERVICE/AFP )Le président Recep Tayyip Erdogan a annoncé mardi que la Turquie…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/08/2018

ADLPartner Société anonyme à directoire et conseil de surveillance au capital de 6 478 836 euros 3, avenue de Chartres 60500 - CHANTILLY 393 376 801 R.C.S.…

Publié le 16/08/2018

Voluntis présentera cette version améliorée d'Insulia à l'occasion de la conférence de l'AADE - American Association of Diabetes Educator...

Publié le 16/08/2018

Voluntis annonce le lancement d’une nouvelle version d’Insulia, pour améliorer l’expérience utilisateur et rendre l’application disponible en espagnol. L’ajout de cette langue permettra…

Publié le 16/08/2018

Entre le 6 et le 10 août, Bic a racheté pour près de 6,14 millions d’euros de ses propres actions. Ces transactions portent sur environ 80 000 titres rachetés à un prix moyen pondéré de…

Publié le 16/08/2018

RIBERSociété Anonyme au capital de 3 400 483,84 euros Siège social : 31, rue Casimir Perier, 95873 Bezons 343 006 151 R.C.S Pontoise   DESCRIPTIF DU PROGRAMME DE RACHAT…