5 373.09 PTS
+0.19 %
5 368.00
+0.09 %
SBF 120 PTS
4 288.72
+0.10 %
DAX PTS
13 021.03
+0.13 %
Dowjones PTS
22 974.97
+0.08 %
6 110.38
-0.07 %
Nikkei PTS
21 336.12
+0.38 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Valls: loi antiterroriste "équilibrée", "correspond à ce qu'il fallait faire"

| AFP | 107 | Aucun vote sur cette news
L'ancien Premier ministre Manuel Valls, le 28 juin 2017 à l'Assemblée nationale à Paris
L'ancien Premier ministre Manuel Valls, le 28 juin 2017 à l'Assemblée nationale à Paris ( Thomas SAMSON / AFP/Archives )

L'ancien Premier ministre Manuel Valls, ex-PS siégeant parmi les députés LREM, a jugé mardi le projet de loi antiterroriste "équilibré", critiqué les positions "pas sérieuses" de LR et dénoncé à nouveau le "discours islamo-gauchiste" des Insoumis.

Le projet de loi "renforçant la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme", déjà adopté au Sénat et soumis dans l'après-midi au vote de l'Assemblée, est "équilibré", a déclaré sur RTL l'ancien ministre de l'Intérieur redevenu député de l'Essonne.

Tout en assurant qu'"on aurait pu rester dans l’état d’urgence", M. Valls a jugé que "le texte qui est présenté par Gérard Collomb et qui va être voté cet après-midi correspond à ce qu’il fallait faire, c'est-à-dire mettre dans le droit commun la plupart des mesures qui sont dans l’état d’urgence et qui sont utiles".

Deux jours après l'attaque de Marseille et après la découverte samedi de bonbonnes de gaz à Paris, il a aussi plaidé pour "continuer à mettre le paquet sur le renseignement".

Et, "c’est le plus difficile", a ajouté l'élu de l'Essonne, pour lequel "il faut lutter contre l’islamisme (...) contre l’islam radical qui alimente d’une manière ou d’une autre ces formes d’action, ces formes de terrorisme" en alimentant "une idéologie totalitaire".

Comme il l'avait fait dans l'hémicycle lors de l'examen du projet de loi, l'ex-chef du gouvernement a accusé les députés de la France Insoumise notamment d'"un discours islamo-gauchiste". "Une partie de la gauche est dans la complaisance vis-à-vis du communautarisme", de "l'islam politique" et est "irresponsable", a-t-il estimé.

Interrogé sur des propos de la députée LFI Danièle Obono, qui a estimé dimanche sur BFMTV qu'un chauffeur de bus refusant de conduire un bus après une femme pouvait le faire par "sexisme" et pas nécessairement parce qu'il était "radicalisé", M. Valls a estimé que c'était "plus que de la complaisance": "c'est une complicité avec un islam politique".

Ces propos ont été vivement dénoncés dans les rangs des Insoumis. "Valls, homme de tous les échecs, est un provocateur, menteur et injurieux contre nous. Il parle comme l'extrême droite", a ainsi tweeté le député de Seine-Saint-Denis Alexis Corbière. "L'axe / contre commence à vraiment se voir. Il est vrai que les 2 n'ont plus que ça pour exister", a réagi Eric Coquerel, autre élu de Seine-Saint-Denis.

"Ras-le-bol de nous faire insulter par ! Complaisant avec quoi ? Qui ? Quand ? Ça suffit ! Opposez-nous des arguments !", a aussi protesté le nordiste Adrien Quatennens.

Quant à la contre proposition de loi antiterroriste portée notamment par les députés LR Eric Ciotti et Guillaume Larrivé pour refuser la sortie de l'état d'urgence et le prolonger d'un an, créer un parquet national antiterroriste et permettre des rétentions administratives, M. Valls a répondu que "ça n’est pas constitutionnel, ça n’est pas sérieux".

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/10/2017

Air France-KLM rebondit de plus de 3% à euros sur la place parisienne et efface les pertes accumulées au cours des deux dernières séances...

Publié le 17/10/2017

La Financière Arbevel, agissant pour le compte de fonds dont elle assure la gestion, a déclaré à l'AMF avoir franchi en baisse, le 11 octobre, le...

Publié le 17/10/2017

    CASINO, GUICHARD-PERRACHON Société anonyme au capital de 169 825 403,88 EUR Siège social : 1, Cours Antoine Guichard 42000 Saint-Etienne 554 501 171 R.C.S.…

Publié le 17/10/2017

La Caisse régionale du Crédit Agricole Sud Rhône-Alpes fait état d'un résultat net consolidé de 96,2 millions d'euros à fin septembre, en baisse de...

Publié le 17/10/2017

En 2016, 11,8 milliards d'euros ont été investis dans le financement des infrastructures en France par l'ensemble des acteurs du secteur, selon des études publiées à l'occasion de l'événement…

CONTENUS SPONSORISÉS