En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 313.51 PTS
-1.37 %
5 320.00
-1.22 %
SBF 120 PTS
4 268.98
-1.14 %
DAX PTS
12 349.67
-1.83 %
Dowjones PTS
24 325.25
-1.04 %
7 106.85
-1.26 %
Nikkei PTS
22 338.15
-0.79 %

Valls: "La N-Calédonie ne doit pas être un enjeu de politique nationale"

| AFP | 326 | Aucun vote sur cette news
Manuel Valls, le 10 octobre 2017 à l'Assemblée nationale à Paris
Manuel Valls, le 10 octobre 2017 à l'Assemblée nationale à Paris ( Bertrand GUAY / AFP/Archives )

Manuel Valls, président de la mission parlementaire sur la Nouvelle-Calédonie, a affirmé lundi, dans une lettre aux Calédoniens, que l'archipel ne devait pas être "un enjeu de politique nationale" après un clash avec Jean-Luc Mélenchon autour de cette mission.

Dans ce courrier publié dans le quotidien Les Nouvelles-Calédoniennes, l'ancien Premier ministre dit "regretter sincèrement que certains aient choisi d'aborder le dossier calédonien par le dénigrement, la polémique et l'outrance".

"La Nouvelle-Calédonie ne doit pas être un enjeu de politique nationale à des fins partisanes ni un prétexte pour des règlements de compte personnels", écrit M. Valls, assurant "souhaiter présider cette mission composée de députés de toutes tendances avec beaucoup d'humilité et de modestie".

Jean-Luc Mélenchon a démissionné avec fracas de cette mission après la désignation le 3 octobre de Manuel Valls à sa présidence, qu'il a accusé d'être "un personnage extrêmement clivant" qui aurait "une proximité avec les thèses ethnicites de l'extrême droite".

S'en était suivie une passe d'armes entre les deux hommes, vertement critiquée par les élus calédoniens, qui avaient dénoncé une "prise en otage" de la Nouvelle-Calédonie dans des "querelles d'égos".

Au terme d'un fragile processus de décolonisation entamé en 1988 par les accords de Matignon et prolongé en 1998 par l'accord de Nouméa, un référendum d'autodétermination, dont les observateurs redoutent qu'ils ravivent les tensions entre loyalistes et indépendantistes, aura lieu au plus tard en novembre 2018.

"Les attentes sont fortes envers l'Etat et je sais qu'il est particulièrement mobilisé au plus haut niveau," a également souligné Manuel Valls, alors que se tiendra le 2 novembre à Matignon un comité des signataires de l'accord de Nouméa, dont les délégations calédoniennes doivent être préalablement reçues par le président Emmanuel Macron.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/06/2018

Une première partie d'année en dents de scie pour le marché parisien

Publié le 25/06/2018

Croissance en question

Publié le 25/06/2018

AT&T, l'opérateur télécom américain qui vient juste de finaliser l'acquisition du géant des médias Time Warner pour 85 milliards de dollars, a par...

Publié le 25/06/2018

Lexibook prend 1,4% à 1,05 euro dans un volume de 1,4% du capital ce lundi...

Publié le 25/06/2018

Prysmian chute de 8,41% à 21,25 euros après avoir abaissé sa prévision d'Ebitda pour cette année. Circonstance aggravante : cet avertissement est survenu deux jours après la mise à jour de ses…