5 382.84 PTS
-1.24 %
5 373.50
-1.28 %
SBF 120 PTS
4 314.63
-1.21 %
DAX PTS
12 628.38
-1.60 %
Dowjones PTS
24 987.47
-0.41 %
7 251.41
+0.00 %
Nikkei PTS
22 278.48
-1.77 %

Vallaud (PS) veut des "accords de Paris des migrations"

| AFP | 106 | Aucun vote sur cette news
Boris Vallaud en  juillet 2017 à l'Assemblée
Boris Vallaud en juillet 2017 à l'Assemblée ( JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives )

Le porte-parole du Parti socialiste (PS) Boris Vallaud a plaidé jeudi pour des "accords de Paris des migrations", sur le modèle de ceux conclus en matière climatique, et demandé "mille milliards pour traiter ces questions-là".

"Ça fait des années que nous avons reculé devant des échéances importantes", s'est désolé le député des Landes sur France Inter. "Je plaide pour ce que j'appelle +les accords de Paris de l'immigration+, mille milliards pour traiter ces questions-là", a-t-il ajouté.

"Nous avons été capables de réunir tous les pays du monde autour de la table pour le changement climatique, nous ne serions pas capables de le faire pour enfin avoir une politique de développement?", s'est interrogé M. Vallaud.

Ses propos interviennent alors qu'Emmanuel Macron est critiqué pour sa réaction tardive dans l'affaire de l'Aquarius, ce navire humanitaire interdit d'accostage sur les côtes italiennes par les autorités transalpines et finalement en route pour le port espagnol de Valence.

"Tous ceux qui ont fait un peu de géographie savent que le bateau était plus proche des côtes françaises que des côtes espagnoles", a déclaré M. Vallaud, reprochant en creux au président de n'avoir pas proposé à l'Aquarius d'accoster en France.

"Il y a une urgence, un impératif humain et humanitaire: quand les gens se noient en Méditerranée, on leur porte secours", a tranché l'élu socialiste, avant d'appeler "l'Europe, et au premier chef la France, l'Allemagne et l'Italie" à bâtir "une politique migratoire et une politique d'asile communes, avec une agence européenne de l'asile."

S'exprimant toujours au sujet de l'Aquarius, le député a renvoyé la France et l'Italie dos à dos, les accusant toutes deux de ne pas avoir été "à la hauteur des enjeux".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/06/2018

Par courrier reçu le 19 juin 2018 par l'AMF, la société par actions simplifiée Eximium, contrôlée par M...

Publié le 19/06/2018

Plus de 50% des actionnaires ont opté pour ce règlement...

Publié le 19/06/2018

Elon Musk, le PDG de Tesla, a accusé un salarié d'avoir commis un « sabotage important et préjudiciable » au groupe, a rapporté hier soir CNBC. Le média américain explique qu’il a pu se…

Publié le 19/06/2018

Sous pression...

Publié le 19/06/2018

D'après les chiffres de Médiamétrie...