En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 853.70 PTS
-0.88 %
4 822.0
-1.37 %
SBF 120 PTS
3 857.72
-0.89 %
DAX PTS
10 865.77
-0.54 %
Dowjones PTS
24 100.51
-2.02 %
6 594.96
-2.56 %
1.130
+0.00 %

Vallaud (PS): "Pas concevable" que Ghosn reste à la tête de Renault si les faits sont avérés

| AFP | 222 | Aucun vote sur cette news
Le député PS Boris Vallaud en  juillet 2017 à l'Assemblée nationale à Paris
Le député PS Boris Vallaud en juillet 2017 à l'Assemblée nationale à Paris ( JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives )

Le député PS Boris Vallaud a estimé mardi qu'il n'était "pas concevable que Carlos Ghosn puisse rester à la tête de Renault" si les accusations de malversations qui ont conduit à son arrestation au Japon sont avérées.

"Je souhaite qu'il n'y ait pas de de précipitation et que l'on sache exactement de quoi l'on parle mais si les faits devaient être avérés, il ne me paraît pas concevable que Carlos Ghosn puisse rester à la tête de Renault", a réagi le député des Landes sur RFI.

"À la justice japonaise de nous dire le plus vite possible ce qu'il en est, parce que si les faits sont avérés, ils sont inqualifiables et absolument consternants", a déploré M. Vallaud.

"Il faut que l'État français, qui est actionnaire, assure la place de Renault dans cette alliance et la stabilité des projets industriels qui ont été construits depuis maintenant des années et des années", a réclamé le député socialiste en soulignant "la réussite industrielle considérable" de l'alliance Renault-Nissan.

Yannick Jadot, tête de liste d'EELV pour les élections européennes de mai 2019, avait également réclamé lundi le départ du PDG de Renault. "S'il était avéré qu'il est coupable de fraude fiscale au Japon, évidemment, il ne peut pas rester à la tête du groupe Renault", avait-il déclaré sur Public Sénat, estimant que son maintien "serait totalement aberrant".

Carlos Ghosn, PDG de Renault et président du conseil d'administration de Nissan, a été arrêté lundi à Tokyo pour des soupçons de malversations. Poussé vers la sortie par Nissan et Mitsubishi, Carlos Ghosn risque d'avoir du mal à se maintenir à la tête de Renault étant donné la gravité des faits qui lui sont reprochés et l'importance que revêt le groupe au Losange pour l'État français.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2018

Carbios annonce la nomination de Ian Hudson au poste de Président du Conseil d’administration. Il succède à Jean Falgoux et prendra ses nouvelles fonctions le 1er Janvier 2019, après avoir été…

Publié le 14/12/2018

Deuxième séance consécutive de correction pour l'indice parisien...

Publié le 14/12/2018

Le Conseil d'Administration de SoLocal Group, tenu ce jour, a pris acte de la démission d'Arnaud Marion, qui suite à la prise de ses nouvelles fonctions exécutives au sein de Smovengo, a souhaité…

Publié le 14/12/2018

Dans la continuité de la politique de distribution de dividendes des derniers exercices, le Conseil d’administration de Kering a décidé, lors de sa réunion du 14 décembre 2018, le versement…

Publié le 14/12/2018

Compte tenu des bons résultats de 2CRSi en 2018, une prime a été décidée pour tous les salariés du groupe en France...