5 526.51 PTS
+0.58 %
5 533.5
+0.75 %
SBF 120 PTS
4 420.31
+0.58 %
DAX PTS
13 434.45
+1.15 %
Dowjones PTS
26 071.72
+0.21 %
6 834.33
+0.34 %
Nikkei PTS
23 808.06
+0.19 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

USA: les géants technologiques au secours de la "neutralité du net"

| AFP | 260 | Aucun vote sur cette news
Manifestation avec le sénateur démocrate Ron Wyden le 14 décembre 2017 devant la Commission fédérale des communications (FCC)
Manifestation avec le sénateur démocrate Ron Wyden le 14 décembre 2017 devant la Commission fédérale des communications (FCC) ( CHIP SOMODEVILLA / GETTY/AFP/Archives )

L'organisation Internet Association, qui compte parmi ses membres des géants comme Google, Facebook ou Microsoft, va participer aux poursuites contre la fin de la "neutralité du net".

La Commission fédérale des communications (FCC), régulateur américain du secteur, s'est prononcée mi-décembre pour la fin de ce principe qui oblige les fournisseurs d'accès internet (FAI) à traiter tous les contenus en ligne de la même manière.

Sans donner de détail, l'Internet Association a laissé entendre qu'elle interviendrait dans les recours que plusieurs procureurs devraient lancer prochainement, notamment dans les Etats de Washington et de New York.

Michael Beckerman, président de l'organisation dont Amazon est également membre, a estimé que la décision de la FCC "va à l'encontre de la volonté d'une majorité bipartisane d'Américains et ne parvient pas à préserver un internet libre et ouvert".

"Avec les groupes qui sont nos adhérents, (l'association) continuera à faire pression pour rétablir par voie législative des protections fortes et applicables pour la neutralité du net", a-t-il ajouté.

Les partisans de la "neutralité" craignent que les FAI soient tentés de faire payer plus cher pour un débit plus rapide ou bloquent certains services leur faisant concurrence, comme la vidéo à la demande, la téléphonie par internet ou les moteurs de recherche.

Le débat sur le sujet, très vif, dure depuis une dizaine d'années aux Etats-Unis.

La FCC a estimé que le principe de neutralité faisait obstacle aux investissements. Avec cette décision, "nous restaurons la liberté d'internet" et "nous aidons les consommateurs et la concurrence", avait déclaré Ajit Pai, son président.

Aucun recours ne pouvait être déposé jusqu'à ce que la directive de la commission soit publiée, ce qui est le cas depuis cette semaine. Des parlementaires ont par ailleurs engagé des initiatives pour invalider la décision de la FCC.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/01/2018

Dominique Carouge exerçait depuis le 1er janvier 2016 les responsabilités de Directeur Financier Adjoint et de Responsable des Opérations financières et du Contrôle...

Publié le 19/01/2018

COMMUNIQUE DE PRESSE                                                            Paris, le 19 janvier…

Publié le 19/01/2018

    EXEL Industries Société Anonyme au capital de 16 969 750 EUR Siège Social : 54, rue Marcel Paul 51206 Epernay Cedex RCS Epernay n° B 095 550 356…

Publié le 19/01/2018

Une fois converties en actions ordinaires, ces ADP seront admises à la négociation sur le marché Euronext Growth...

Publié le 19/01/2018

Visiativ a finalisé le rachat par Alliativ, société holding détenue par les deux fondateurs dirigeants Laurent Fiard et Christian Donzel, des 450 660 ADP 2012 (Action à Dividende Prioritaire)…

CONTENUS SPONSORISÉS