En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 253.62 PTS
-0.31 %
5 243.50
-0.30 %
SBF 120 PTS
4 155.32
-0.41 %
DAX PTS
11 336.93
-0.24 %
Dowjones PTS
25 538.12
+0.14 %
7 319.66
-0.09 %
1.133
+0.23 %

USA: Facebook pourrait payer une amende d'environ 2 milliards de dollars (presse)

| AFP | 374 | Aucun vote sur cette news
Facebook pourrait sanctionné pour non-respect de ses engagements sur la protection des données
Facebook pourrait sanctionné pour non-respect de ses engagements sur la protection des données ( LOIC VENANCE / AFP/Archives )

Facebook est en train de négocier avec le régulateur américain le montant d'une amende, qui pourrait tourner autour de 2 milliards de dollars, pour avoir enfreint ses engagements en matière de protection des données, selon la presse vendredi.

Fin mars 2018, le régulateur américain du commerce (FTC) avait indiqué enquêter sur la protection des données personnelles par Facebook, à la suite du scandale planétaire Cambridge Analytica.

Précisément, la Federal Trade Commission cherche à savoir si le réseau social a enfreint leur accord signé en 2011, qui lui a permis d'éviter des poursuites en justice. Facebook était accusé d'avoir trompé les consommateurs en leur disant que leurs informations personnelles restaient confidentielles alors qu'en réalité elles étaient diffusées à des tiers.

Le groupe s'était alors engagé à notifier ses usagers s'il diffusait leurs informations. La violation de ce type d'engagements est passible d'une très forte amende.

Or Facebook, qui compte aujourd'hui 2,3 milliards d'utilisateurs dans le monde, est cloué au pilori depuis la découverte en 2018 de fuites de données de dizaines de millions d'utilisateurs, à leur insu, vers Cambridge Analytica (CA), firme britannique d'analyse de données.

Selon le Washington Post et le New York Times, la FTC et Facebook sont actuellement en train de négocier le montant d'un accord amiable qui permettrait de nouveau d'éviter des poursuites en justice.

Le NYT précise que l'amende prévue est de 41.000 dollars mais que la FTC peut la multiplier par le nombre total d'utilisateurs concernés.

D'après le Washington Post, les deux parties pourraient se mettre d'accord sur environ deux milliards de dollars.

Il s'agirait, de loin, de la plus forte amende imposée par la FTC. Pour l'heure, selon les médias, c'est Google qui s'est vu infliger la plus forte pénalité: 22,5 millions de dollars pour avoir enfreint ses engagements sur la protection des données.

Interrogé par l'AFP, Facebook a refusé de commenter, se contentant de répéter qu'il "coopérait avec les autorités américaines, britanniques et autres", comme il l'a dit à maintes reprises depuis l'éclatement du scandale Cambridge Analytica.

La société britannique a travaillé pour la campagne présidentielle de Donald Trump aux Etats-Unis en 2016.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 15 avril 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/03/2019

Troisième plongeon consécutif pour Cellnovo...

Publié le 25/03/2019

Lundi 25 mars10h00 en AllemagneIndice Ifo du climat des affaires en marsMardi 26 mars8h45 en FranceRésultats détaillés du PIB au quatrième trimestreEnquêtes de conjoncture de mars13h30 aux…

Publié le 25/03/2019

Florent Menegaux, qui prendra ses fonctions de président de Michelin à l'issue de l'Assemblée Générale du 17 mai prochain, a souhaité mettre en place un comité exécutif groupe (CEG) resserré.…

Publié le 25/03/2019

Lundi 25 mars 2019TRIGANOLe spécialiste des camping-cars publiera son chiffre d'affaires du deuxième trimestre.Mardi 26 mars 2019NEOPOSTLe spécialiste du traitement du courrier et des consignes…

Publié le 25/03/2019

Cure d'austérité