En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 609.86 PTS
+0.14 %
5 607.50
+0.10 %
SBF 120 PTS
4 423.86
+0.05 %
DAX PTS
12 359.91
-0.16 %
Dowjones PTS
27 030.97
-0.17 %
7 847.33
-0.06 %
1.104
+0.36 %

Urgences: Pécresse (ex-LR) propose de créer un "Samu infirmier"

| AFP | 235 | 4.50 par 2 internautes
Valérie Pécresse à Menton, le 30 juin 2018
Valérie Pécresse à Menton, le 30 juin 2018 ( VALERY HACHE / AFP/Archives )

Valérie Pécresse, présidente (ex-LR) de la région Ile-de-France, a plaidé lundi pour la création d'un "Samu infirmier", où les infirmières, aux prérogatives élargies, se déplaceraient à domicile, afin de "désaturer" les services d'urgence, en pleine crise.

"Je vais proposer à l'ARS (Agence régionale de Santé, NDLR) de l'expérimenter en Ile-de-France", a-t-elle dit sur France 2.

Pour elle, face à la crise des urgences qui dure depuis bientôt six mois, il faut certes "des mesures d'urgence très rapides, des moyens supplémentaires, plus de sécurité, mais sur le long terme, (...) il faut une refonte du système, et qu'on commence par valoriser nos infirmières".

Elle a proposé "qu'on fasse un nouveau diplôme bac +5 (...) d'infirmière praticienne, qu'on reconnaisse (à ces infirmières, NDLR) la possibilité, sous le contrôle des généralistes, de prescrire, de suivre les patients".

"Si on expérimentait - je suis prête à le faire dans ma région - un Samu infirmier avec des infirmières qui se déplaceraient à domicile, on désaturerait les urgences et on n'occuperait pas les médecins généralistes qui sont si peu nombreux et tellement surchargés".

Cela permettrait du même coup selon elle de "revaloriser la fonction du généraliste en le mettant sur des soins à plus haute valeur ajoutée", car ses consultations "valent beaucoup plus que les 25 euros que nous payons".

La ministre de la Santé Agnès Buzyn doit présenter lundi après-midi un "plan d'actions" avec un "budget dédié" - plus de 600 millions d'euros sur trois ans selon Les Echos - pour "régler sur le long terme" la crise des urgences.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 4.50
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 23 septembre 2019

CODE OFFRE : RENTREE19

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE19 lors de votre ouverture de compte.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/09/2019

Dans le cadre de la mise en œuvre de son programme de rachat d’actions, Safran a annoncé le 24 mai 2017, son intention de procéder à un programme de rachat d’actions ordinaires pour un montant…

Publié le 17/09/2019

L’équipe de TradingSat.com entrevoit un potentiel baissier sur l'action SOLVAY qui constituera le sous-jacent d’un turbo Put parfaitement adapté (B427S). Ce produit dérivé extrêmement…

Publié le 17/09/2019

Corning a revu en baisse ses prévisions 2019 pour son segment des télécommunications optiques. Ainsi, le groupe table désormais sur une diminution des ventes de 3% à 5%, par rapport à sa…

Publié le 17/09/2019

Fondamentaux en question

Publié le 17/09/2019

Rallye s'enflamme de 13% à 8,4 euros sur la place parisienne, portant ses gains à environ 30% depuis vendredi dernier...