En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 309.90 PTS
-3.38 %
5 334.50
-2.89 %
SBF 120 PTS
4 215.94
-3.37 %
DAX PTS
11 890.35
-3.86 %
Dow Jones PTS
25 409.36
-1.39 %
8 461.83
+0.3 %

Une centaine de pays espionnés par les Etats-Unis et l'Allemagne via une société de cryptage

| AFP | 376 | 4.75 par 4 internautes
Les services secrets américains et allemands ont espionné pendant des années plus d'une centaine de pays à travers une société suisse spécialisée dans le cryptage des conversations
Les services secrets américains et allemands ont espionné pendant des années plus d'une centaine de pays à travers une société suisse spécialisée dans le cryptage des conversations ( PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives )

Les services secrets américains et allemands ont espionné pendant des années plus d'une centaine de pays à travers une société suisse spécialisée dans le cryptage des conversations, ont révélé mardi des médias de ces trois pays.

La société Crypto AG est devenue après la Seconde guerre mondiale le leader sur le marché des équipements de cryptage, vendant pour des "millions de dollars" son matériel à plus de 120 pays jusqu'à récemment, indique le Washington Post dans une enquête menée avec la télévision allemande ZDF et la radio-télévision suisse SRF.

Parmi ses clients, on trouve "l'Iran, les juntes militaires d'Amérique latine, l'Inde et le Pakistan, et même le Vatican", explique le quotidien américain.

Mais Crypto AG a été secrètement achetée en 1970 par la CIA, dans le cadre d'un "partenariat hautement confidentiel" avec le BND, le renseignement allemand. Le service allemand s'est désengagé au début des années 1990 et la CIservices a revendu Crypto en 2018.

Les deux agences de contre-espionnage "ont truqué les équipements de la société afin de casser facilement les codes que les pays (clients) utilisaient pour envoyer des messages cryptés".

Elles ont ainsi surveillé la crise des otages à l'ambassade américaine de Téhéran en 1979, fourni des informations sur l'armée argentine à la Grande-Bretagne pendant la guerre des Malouines, suivi les campagnes d'assassinats des dictateurs sud-américains, et surpris des responsables libyens se féliciter après l'attentat contre une discothèque à Berlin-Ouest en 1986 qui avait tué deux soldats américains, affirme le Washington Post.

L'opération, nommée "Thesaurus" puis "Rubicon", a été "le coup du siècle" en matière de renseignement, se félicite la CIA dans un rapport de 2004 consulté par les auteurs de l'enquête. Ils ont également eu accès à des documents rassemblés par les services de renseignement allemands en 2008.

Ni la CIA ni le BND n'ont souhaité commenter cette enquête, sans pour autant nier l'authenticité des documents, selon le Washington Post.

L'ancien coordinateur du renseignement allemand, Bernd Schmidbauer, a pour sa part confirmé à la ZDF l'existence de cette opération, estimant que "Rubicon" avait permis "de rendre le monde un peu plus sûr".

La société suédoise Crypto International, qui a racheté Crypto AG, a estimé que l'enquête était "très alarmante", assurant qu'elle n'avait "aucun lien avec la CIA ou le BND".

Les autorités suisses ont indiqué mardi à l'AFP avoir lancé une "recherche" sur le sujet le 15 janvier.

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
4 avis
Note moyenne : 4.75
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 29 février 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 28/02/2020

Une erreur s'est malencontreusement glissée dans notre précédente dépêche. Les revenus 2019 sont de 68 000 et non 63 000 euros. Suit une version corrigée de l'article. Nanobiotix a publié un…

Publié le 28/02/2020

Nanobiotix a publié un chiffre d'affaires au quatrième trimestre 2019 de 20 000 euros. Les revenus 2019 du spécialiste de la nanomédecine sont de 63 000 euros. La position de trésorerie au 31…

Publié le 28/02/2020

Unibel a publié un chiffre d'affaires de 3,4 milliards d'euros pour l'exercice 2019, en croissance de 2,8%, ou +1% en croissance organique. Selon le groupe, celle-ci aurait été de +2% hors impact…

Publié le 28/02/2020

A la suite de ses récentes publications, le groupe Renault souhaite préciser que le plan d’optimisation, mentionné lors de la publication des résultats annuels 2019, et ayant pour ambition de…

Publié le 28/02/2020

Iliad S.A. annonce avoir finalisé vendredi, conformément à l’accord annoncé le 3 septembre dernier, la mise en œuvre de son partenariat stratégique avec InfraVia (fonds d’infrastructure…