5 383.81 PTS
+0.42 %
5 383.00
+0.41 %
SBF 120 PTS
4 301.32
+0.43 %
DAX PTS
13 043.03
+0.37 %
Dowjones PTS
23 163.78
+0.72 %
6 117.40
-0.09 %
Nikkei PTS
21 363.05
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Un mois de crise dans le Golfe: les principaux développements

| AFP | 184 | Aucun vote sur cette news
Le secrétaire d’État américain Rex Tillerson (G) et le ministre des Affaires étrangères du Qatar, cheikh Mohammed ben Abderrahmane Al-Thani, le 11 juillet 2017 à Doha la capitale du Qatar, lors de leur conférence de presse
Le secrétaire d’État américain Rex Tillerson (G) et le ministre des Affaires étrangères du Qatar, cheikh Mohammed ben Abderrahmane Al-Thani, le 11 juillet 2017 à Doha la capitale du Qatar, lors de leur conférence de presse ( STRINGER / AFP )

L'accord entre le Qatar et les États-Unis sur la lutte antiterroriste, annoncé mardi, intervient après un mois de crise diplomatique entre Doha et ses voisins, qui l'ont mis à l'index pour son soutien présumé à des groupes extrémistes.

- Mise au ban -

- 5 juin: L'Arabie saoudite, Bahreïn, les Émirats arabes unis, le Yémen, l'Égypte et les Maldives rompent leurs relations diplomatiques avec le Qatar. Il lui est reproché de soutenir des groupes islamistes radicaux et de ne pas prendre assez de distance avec l'Iran.

Qatar : le bras de fer continue
Qatar : le bras de fer continue ( Elia VAISSIERE / AFP )

Cette rupture s'accompagne de mesures économiques comme la fermeture des liaisons aériennes et maritimes avec le Qatar et de la seule frontière terrestre de l'émirat, ainsi que des interdictions de survol et des restrictions aux déplacements des personnes.

L'Arabie saoudite ferme les bureaux à Ryad de la chaîne de télévision qatarie Al Jazeera.

Le Qatar accuse ses voisins de vouloir le mettre "sous tutelle" et l'étouffer économiquement. Mais il assure qu'il n'y aura pas "d'escalade" de sa part.

- 6 juin: La Mauritanie rompt ses relations diplomatiques avec le Qatar. La Jordanie réduit sa représentation diplomatique.

- "Terrorisme" et "blocus" -

- 7 juin: Le ministre d’État émirati aux Affaires étrangères déclare que la question du Qatar ne porte pas sur "un changement de régime" mais sur la nécessité d'un "changement de politique".

- 9 juin: L'Arabie saoudite et ses alliés publient une liste de personnes et organisations liées, selon eux, à des activités "terroristes" soutenues par le Qatar. Doha dénonce des accusations "sans fondement".

- 12 juin: Le ministre qatari des Affaires étrangères dénonce les mesures "iniques" et "illégales". Le président turc Recep Tayyip Erdogan qualifie d'"inhumaines" et de "contraires à l'islam" les sanctions.

- 19 juin: Le ministre d’État émirati aux Affaires étrangères déclare que l'isolement du Qatar peut durer "des années". Doha lie toute négociation à une levée du "blocus".

- Ultimatum rejeté-

- 22 juin: L'Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, Bahreïn et l’Égypte soumettent au Qatar une liste de 13 demandes à satisfaire dans un délai de dix jours. Parmi celles-ci figurent la fermeture de la chaîne Al-Jazeera, la réduction des relations avec l'Iran ainsi que la fermeture d'une base militaire turque au Qatar.

- 1er juil: Le Qatar juge que ces demandes sont "faites pour être rejetées" et qu'elles "empiètent" sur sa souveraineté.

- 3 juil: L'Arabie saoudite et ses alliés prolongent l'ultimatum de 48 heures. Le Qatar remet au médiateur koweïtien sa réponse à leurs demandes.

- 4 juil: Le ministre qatari des Affaires étrangères affirme que la liste des demandes "est irréaliste et irrecevable". "Elle ne porte par sur le terrorisme, elle appelle à mettre fin à la liberté d'expression", dit-il.

- 5 juil: Ryad et ses alliés déplorent la "réponse négative" du Qatar, annonçant le maintien des sanctions contre Doha et menaçant d'en prendre de nouvelles.

- Accord Qatar-USA -

- 11 juil: le Qatar et les États-Unis annoncent un accord bilatéral pour lutter contre le financement du "terrorisme", lors d'une visite du secrétaire d’État américain Rex Tillerson qui effectue une tournée de médiation dans le Golfe.

Alors que Donald Trump exhortait le Qatar dès le début de la crise à arrêter "immédiatement" de financer "le terrorisme", son secrétaire d’État a multiplié les contacts avec Doha et Ryad.

Avant M. Tillerson, les ministres des Affaires étrangères de Grande-Bretagne, d'Allemagne et d'Oman ainsi qu'un haut responsable de l'ONU s'étaient rendus dans la région.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

SUR LE MÊME SUJET
Publié le 02/07/2017

L'émir du Qatar, Tamim ben Hamad al-Thani (centre), à Manama le 5 juin 2017 ( STRINGER / AFP/Archives )Le Qatar a rejeté implicitement les conditions posées par l'Arabie saoudite et ses…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/10/2017

En diffusant Myrian et ses applications d'imagerie, CGTR fournit aux médecins du réseau des applications d'imagerie expertes, notamment sur la cancérologie et les pathologies vasculaires...

Publié le 18/10/2017

Cette cérémonie est organisée par EuropaBio...

Publié le 18/10/2017

La notation des valeurs est réalisée sur plus de 130 critères extra-financiers...

Publié le 18/10/2017

La soiciété réunionnaise, CBo Territoria, a intégré en 2016 le Gaïa-Index...

Publié le 18/10/2017

"Des résultats positifs de Tango pourraient conduire à l'autorisation de mise sur le marché de CER-001"...

CONTENUS SPONSORISÉS