5 640.10 PTS
-
5 584.0
-
SBF 120 PTS
4 496.56
-
DAX PTS
13 169.92
+0.71 %
Dowjones PTS
24 834.41
-0.72 %
6 893.62
-0.17 %
Nikkei PTS
22 928.98
-0.14 %

Ultime feu vert de l'Assemblée à la réforme de l'accès à l'université

| AFP | 264 | Aucun vote sur cette news
Des étudiants travaillent dans une bibliothèque de l'université de Mont-Saint-Aignan, près de Rouen, le 11 octobre 2017
Des étudiants travaillent dans une bibliothèque de l'université de Mont-Saint-Aignan, près de Rouen, le 11 octobre 2017 ( CHARLY TRIBALLEAU / AFP/Archives )

L'Assemblée a donné jeudi son ultime feu vert à la réforme de l'accès à l'université, qui supprime le tirage au sort, la gauche réaffirmant vivement son opposition à une "sélection qui ne dit pas son nom".

Le texte, approuvé par 49 voix contre 13, qui devait être voté définitivement au Parlement dans la soirée avec un ultime vote du Sénat avait fait l'objet d'un accord entre députés et sénateurs mardi en Commission mixte paritaire (CMP).

La ministre de l'Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, a défendu dans l'hémicycle un projet ayant "pour épine dorsale" la volonté "d'accompagner plus de lycéens et d'étudiants vers l'enseignement supérieur et la réussite".

Elle a assuré qu'avec la version de compromis Assemblée-Sénat "l'essentiel est bien là", insistant notamment sur le fait que "rien" ne permettra "d'établir un lien mécanique entre les capacités d'accueil et les taux d'insertion professionnelle".

Elle répondait ainsi à la Fage, premier syndicat étudiant, qui soutenait le texte jusqu'alors et a estimé jeudi qu'"une ligne rouge" avait été franchie sur ce point. L'organisation n'a pas exclu une mobilisation, alors que jusque là, le projet de loi a peu fait descendre les étudiants dans la rue.

Les LREM et MoDem ont défendu "une loi juste" et "la fin de la sélection par l'échec", les LR présents, qui avaient voté contre en première lecture, se sont abstenus.

Constance Le Grip (LR) a déploré que le mot de sélection soit "resté tabou" alors qu'il "commence de plus en plus à rimer avec qualité", dépeignant la réforme comme "une occasion manquée" et "timide".

Les trois groupes de gauche ont manifesté à nouveau leur franche opposition.

Marie-George Buffet (PCF) a notamment souligné que "la majorité a clairement choisi la sélection", dénonçant une réforme "idéologique".

Pour Nouvelle Gauche, George Pau-Langevin a exprimé des inquiétudes sur "cette nouvelle sélection qui ne dit pas son nom", craignant "une entrave à l'égalité d'accès et au savoir".

La socialiste a aussi jugé "vexant" que la loi soit débattue alors qu'elle a déjà commencé à s'appliquer avec la plateforme d'inscription Parcoursup, lancée en janvier, indiquant que son groupe rejetterait une réforme "qui se moque de ce que nous pouvons en penser".

Les Insoumis, qui ont défendu en vain une motion de rejet (rejetée par 44 voix contre 8), ont dénoncé un texte qui vient, selon Sabine Rubin, "ébranler les fondements de notre système éducatif".

L'occasion d'échanges tendus avec le rapporteur Gabriel Attal (LREM) qui a dénoncé des "contre-vérités" de leur part, se voyant accuser par Bénédicte Taurine (LFI) d'"aboyer" et de faire preuve d'"arrogance".

Pour Eric Coquerel (LFI), le texte, "liberticide", instaure "une frontière sociale pour des centaines de milliers de jeunes qui souhaitent accéder à l'enseignement supérieur". "J'espère que les jeunes sauront faire en sorte" qu'il aille "aux oubliettes de l'histoire", a lancé cet élu de Seine-Saint-Denis.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

ÉVÈNEMENT

IMMERSION EXCLUSIVE AU COEUR DE LA BOURSE
DU 28 MAI AU 1erJUIN 2018

EN PARTENARIAT AVEC

INSCRIVEZ-VOUS DÈS MAINTENANT ! Cliquez ici

SUR LE MÊME SUJET
Publié le 22/05/2018

Emmanuel Macron le 22 mai 2018 à l'Elysée ( ludovic MARIN / POOL/AFP )xPas de plan chiffré mais un changement de méthode pour rétablir l'égalité: des places en crèche aux stages de 3e,…

Publié le 22/05/2018

Le ministre de l'Agriculture Stéphane Travert et la préfète Nicole Klein à la préfecture de Nantes, le 14 mai 2018 ( Fred TANNEAU / AFP )Entre l'"esprit de conquête" de la majorité et la…

Publié le 22/05/2018

Cet immeuble de bureaux compte près de 5.000 m2 avec 70 places de parking...

Publié le 22/05/2018

Un système de reconnaissance de personnes et de véhicules pour la police présenté lors de la NVIDIA GPU Technology Conference, à Washington le 1er novembre 2017 ( SAUL LOEB / AFP/Archives…

Publié le 22/05/2018

Le cabinet BMA a évalué l'action Vergnet dans une fourchette "entre zéro et 31 cents"...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/05/2018

Cet immeuble de bureaux compte près de 5.000 m2 avec 70 places de parking...

Publié le 22/05/2018

Retour d'assemblée générale Total Gabon...

Publié le 22/05/2018

Ce lancement est la plus importante mise en place pour Bigben, avec près de 500.000 copies diffusées dans le monde...

Publié le 22/05/2018

Cinq établissements (Centres Hospitaliers de Guingamp, de Lannion-Trestel, de Paimpol, de Saint-Brieuc et celui de Tréguier) du Groupement Hospitalier...