En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 964.64 PTS
+0.59 %
5 956.0
+0.59 %
SBF 120 PTS
4 688.60
+0.51 %
DAX PTS
13 365.74
+1.2 %
Dow Jones PTS
28 036.22
+0.11 %
8 328.48
+0. %
1.106
-0.05 %

UE: des responsables politiques pointent le risque de conflits d'intérêts pour Thierry Breton

| AFP | 214 | 3 par 2 internautes
Yannick Jadot le 25 juillet 2019 à Saint-Brieuc
Yannick Jadot le 25 juillet 2019 à Saint-Brieuc ( LOIC VENANCE / AFP/Archives )

Responsables politiques de gauche et de droite ont mis en garde jeudi sur le choix d'Emmanuel Macron de proposer Thierry Breton comme commissaire européen, qui pose selon eux la question des conflits d'intérêts et d'un possible blocage au Parlement européen.

Pour l'eurodéputé EELV Yannick Jadot, "ça va être difficile, encore une fois". "Thierry Breton est président d'Atos, c'est une société du numérique qui touche des subventions européennes, qui est un des leaders européens sur les supercalculateurs, encore une fois avec des subventions européennes, et dans son portefeuille, qu'est-ce qu'on a ? Le numérique. Donc on va avoir un souci de conflit d'intérêts", a-t-il prédit sur BFMTV et RMC,

Ministre de l'Economie de 2005 à 2007, Thierry Breton est proposé pour un large portefeuille incluant politique industrielle, marché intérieur, numérique, défense et espace.

Atos a annoncé jeudi qu'il serait remplacé à la direction générale du groupe à partir du 1er novembre par l'actuel directeur général délégué Elie Girard. Il restera le président du conseil d'administration jusqu'à sa confirmation au poste de commissaire européen par le Parlement européen.

Thierry Breton sera auditionné dans les prochaines semaines par la commission parlementaire des Affaires juridiques.

Les eurodéputés avaient rejeté le 10 octobre la candidature de Sylvie Goulard, premier choix de la France.

"Un patron du CAC 40, dont l'entreprise reçoit des millions de subventions européennes ! Niveau prévention des conflits d'intérêt, c'est pas encore ça !", a réagi sur Twitter l'eurodéputée LFI Manon Aubry.

A droite également, d'où Thierry Breton est pourtant issu, la question est posée. Julien Aubert, député Les Républicains (LR), a considéré sur RFI qu'"à une semaine de la mise à feu, il faut faire attention parce que Thierry Breton, qui est quelqu'un de grande expérience, a dirigé une entreprise et les règles européennes en matières de conflits d'intérêts sont extrêmement strictes".

Eric Woerth, président LR de la Commission des Finances de l'Assemblée nationale, a estimé sur LCI que l'audition par les eurodéputés, "on a compris que c'était compliqué, mais tant mieux. Quand un parlement est compétent pour dire oui ou non à une nomination, il doit exercer ce rôle".

L'Elysée a voulu désamorcer la question en assurant que "M. Breton a toujours fait preuve de rigueur pour éviter tout conflit d'intérêt" lorsqu'il était ministre en se déportant sur les dossiers pouvant le concerner.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 décembre 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/11/2019

Air Sénégal, la compagnie aérienne nationale du Sénégal, a signé un protocole d'accord (MoU) pour huit appareils A220-300. « Ces nouveaux avions contribueront à développer notre réseau…

Publié le 19/11/2019

Accor se désengage encore un peu plus de son pôle immobilier AccorInvest. Ainsi, le groupe hôtelier a signé un accord pour céder 5,2% du capital d’AccorInvest avec plusieurs actionnaires…

Publié le 19/11/2019

Nouveau client pour l'A220-300 d'Airbus, l'ancien C-Series de Bombardier...

Publié le 19/11/2019

Après les soldes

Publié le 19/11/2019

2CRSi et Kalray, pionnier des processeurs dédiés aux nouveaux systèmes intelligents, associent leurs technologies et leurs expertises respectives afin...