En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 361.32 PTS
-0.40 %
5 349.50
-0.42 %
SBF 120 PTS
4 242.12
-0.44 %
DAX PTS
11 497.92
-0.91 %
Dowjones PTS
25 745.67
+0.00 %
7 380.75
+0.00 %
1.139
-0.30 %

Trump précise la structure de la future force spatiale américaine

| AFP | 337 | Aucun vote sur cette news
Donald Trump dans le Bureau ovale le 19 février 2019
Donald Trump dans le Bureau ovale le 19 février 2019 ( NICHOLAS KAMM / AFP )

Le projet de force spatiale voulue par Donald Trump avance: le président américain a ordonné mardi au Pentagone de rédiger un projet de loi créant une "Space Force" comme sixième entité des forces armées américaines.

"Nous devons être prêts", a déclaré Donald Trump en signant dans le Bureau ovale la quatrième directive spatiale de son mandat, qui décrit en détails l'organisation et les pouvoirs voulus pour cette nouvelle entité. "Mon gouvernement a fait de la création d'une force spatiale une affaire de sécurité nationale".

"Nos adversaires sont dans l'espace, que cela nous plaise ou non. Ils le font, et nous aussi. Et ce sera une grande partie des activités défensives et même offensives de notre pays mais restons gentils et parlons de la défense de notre pays", a dit le président américain.

Cette force spatiale vise par exemple à protéger les satellites américains contre toute attaque physique (par collision avec un autre objet, ou par un missile), ou toute tentative de piratage ou de brouillage par des adversaires, ainsi qu'à développer des capacités militaires offensives dans l'espace.

Elle aura pour responsabilité de protéger les intérêts américains et de "dissuader toute agression" contre les Etats-Unis ou leurs alliés, selon le texte présidentiel qui parle tant de moyens défensifs qu'offensifs.

Donald Trump a annoncé en juin 2018 son intention de créer une force "séparée mais égale" aux cinq autres (US Army, US Air Force, US Navy, Marine Corps et Garde-côtes). Mais le processus est long et dépend du Congrès, qui devra adopter la réorganisation, ce qui donne lieu à une féroce bataille militaro-bureaucratique.

Dans un premier temps, la "Space Force" prendra la forme d'un commandement militaire au sein de l'armée de l'air. Puis, avec l'aval du Congrès, elle deviendra une force à part entière avec son propre chef d'état-major et un sous-secrétaire à l'Espace mais toujours dans le giron de l'armée de l'air, comme le corps des Marines qui opère au sein de la Navy.

L'ensemble des personnels militaires et civils qui travaillent dans le domaine spatial au sein du Pentagone (satellites, fusées, armes, technologies...) seront regroupés sous un commandement unique.

Le texte présidentiel évoque l'indépendance de la force spatiale par rapport à l'armée de l'air dans un avenir indéterminé.

"Nous avons beaucoup d'armes nouvelles défensives et offensives créées spécialement pour cela et nous allons désormais commencer à les exploiter", a dit Donald Trump.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 15 avril 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/03/2019

Euroland Corporate revalorise le dossier Visiativ de 31,4 à 33,6 euros après avoir rehaussé ses prévisions de résultats...

Publié le 21/03/2019

Gain express

Publié le 21/03/2019

Le fabricant de mémoires informatiques Micron a présenté des résultats meilleurs que prévu. Au deuxième trimestre, clos fin février, le groupe a enregistré un bénéfice net de 1,62 milliard…

Publié le 21/03/2019

Le secteur bancaire européen flanche, pénalisé par le recul des taux à long terme des deux côtés de l’Atlantique. La Fed s’est en effet avérée plus accommodante que prévu hier soir lors…

Publié le 21/03/2019

Quelle évolution attendre du périmètre ?