En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 387.38 PTS
+1.34 %
5 365.50
+0.98 %
SBF 120 PTS
4 318.04
+1.13 %
DAX PTS
12 579.72
+0.54 %
Dowjones PTS
24 580.89
+0.49 %
7 197.51
-0.28 %
Nikkei PTS
22 516.83
-0.78 %

Travail: les ordonnances "vont dans le bon sens" affirme Larcher (LR)

| AFP | 167 | Aucun vote sur cette news
Le président du Sénat Gérard Larcher le 17 juillet 2017 à Paris
Le président du Sénat Gérard Larcher le 17 juillet 2017 à Paris ( GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP/Archives )

Gérard Larcher (LR) a estimé lundi que les ordonnances appelées à réformer le Code du travail allaient "dans le bon sens" malgré un certain nombre de "manques", et que leur ratification ne devrait pas poser "d'immenses difficultés".

"Elles vont dans le bon sens", a déclaré le président du Sénat, à majorité de droite, interrogé à l'antenne d'Europe 1 sur les ordonnances présentées par le gouvernement jeudi. Rappelant que la chambre qu'il préside "a voté la loi d'habilitation" au gouvernement à réformer par ordonnances, il a jugé que leur "ratification ne semble pas poser d'immenses difficultés".

"Ca va bien en direction des petites et moyennes entreprises (mais) il y a un certain nombre de manques" a-t-il cependant souligné, citant notamment une élévation des seuils sociaux, "qui aurait été un facteur de création d'emplois immédiat", et "peut-être un certain déséquilibre entre l'accord d'entreprise et l'accord de branche".

Dans une interview au Figaro lundi, il a également regretté que le gouvernement se soit selon lui "interdit toute évocation du temps de travail".

Alors qu'on lui demandait sur Europe 1 s'il n'était pas problématique pour la droite de ne pas se placer dans l'opposition au gouvernement sur ce texte, l'élu LR a répondu: "c'était dans les projets des candidats à la primaire (de la droite) tout ce qu'on retrouve dans cette habilitation".

Rappelant que "le président du Sénat traditionnellement ne vote pas", Gérard Larcher a tout de même affirmé qu'il "inciterai(t) la majorité sénatoriale à être attentive et positive", à la ratification du texte.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/06/2018

L'Assemblée générale fut également l'occasion de détailler les conditions de réalisation du résultat de l'exercice 2017...

Publié le 22/06/2018

Bluelinea a réalisé une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires (DPS), pour un montant de 1,5 million d'euros. Cette augmentation de capital…

Publié le 22/06/2018

Biocorp annonce le lancement d'une augmentation de capital par émission d'actions nouvelles, avec suppression du droit préférentiel de souscription. Le montant cible de l'opération est de 4,5…

Publié le 22/06/2018

Bluelinea annonce la réalisation d'une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires (DPS), pour un...

Publié le 22/06/2018

Nouvelle histoire en cinq épisodes.